Skip to main content

Eeli Tolvanen pourrait aboutir à Nashville plus tôt que tard

Le directeur général des Predators explore la possibilité de faire appel à l'espoir finlandais avant la fin de la saison

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BUFFALO - Au lieu de visiter certaines lointaines contrées de la Sibérie, Eeli Tolvanen pourrait bientôt tenir compagnie à P.K. Subban dans la ville du country.

Et ce n'est pas lui qui va s'en plaindre.

Le directeur général des Predators de Nashville, David Poile, a récemment déclaré qu'il songeait à faire appel au gros attaquant finlandais, son plus récent choix de première ronde (no 30), d'ici la fin de la saison. Il faut dire que Tolvanen ne lui laisse pas vraiment le choix.

En 39 rencontres avec le Jokerit d'Helsinki dans la KHL, le patineur de 5 pieds 10 pouces et 181 livres a inscrit 17 buts et 16 mentions d'aide. Son prochain point lui permettra d'entrer dans l'histoire de la ligue comme le joueur ayant connu la meilleure saison avant l'âge de 19 ans.

« Les gars m'ont beaucoup aidé à faire la transition au style de jeu avec des hommes, a-t-il dit au Championnat mondial junior. Nous avons plusieurs bons leaders. J'ai aussi gagné du muscle, car ce n'est pas facile de jouer contre des hommes. Tu dois être prêt à bagarrer à chaque présence. »

Poile serait fou de se passer d'un marqueur naturel qui a rapidement fait ses preuves dans une ligue au calibre inférieur, mais quand même assez près de celui de la LNH.

« J'ai entendu ça et je pense que je suis prêt, a expliqué Tolvanen. Pour jouer dans la LNH, je crois que la KHL est une bonne préparation. Je me suis beaucoup amélioré là-bas face à d'excellents joueurs qui ont dominé dans la LNH comme Pavel Datsyuk et Ilya Kovalchuk. »

Parions aussi que Tolvanen ne refuserait pas de devoir échanger les longs voyages de la KHL pour des vols nolisés et des hôtels de luxe.

Son club étant basé en Finlande, Tolvanen et ses coéquipiers du Jokerit doivent se taper de longs voyages à l'étranger, comme un périple de plusieurs matchs qui les a menés jusqu'en Chine en passant par l'exotique Sibérie.

« J'ai beaucoup de plaisir, a lancé Tolvanen. Tu vois en quelque sorte différentes parties du monde. En Russie il y a de beaux endroits, et de moins beaux endroits. Quand tu vas en Sibérie, il fait froid et tu ne veux pas aller à l'extérieur parce que tu ne sais pas trop ce qui se passe.

« Si vous pensez qu'il fait froid ici, c'est deux fois pire là-bas. C'est difficile par moment, mais nous avons une bonne équipe et c'est amusant de voyager avec les gars. »

Effacé au Mondial junior

À sa deuxième expérience avec la Finlande au Championnat mondial junior de la FIHG, les attentes étaient élevées envers Tolvanen qui devait agir comme l'étincelle offensive de sa formation.

Ç'a été loin d'être le cas puisqu'il n'a récolté qu'un but et cinq mentions d'aide en cinq rencontres alors que les Finlandais ont dû plier bagage en quarts de finale en vertu d'un revers de 4-3 en tirs de barrage contre la République tchèque.

Tolvanen a certes démontré toute la puissance de son tir des poignets et son jeu physique, mais il n'a pas été en mesure de faire la différence. On a aussi pu observer que le Finlandais n'est cependant pas le plus travaillant sur la patinoire - il préfère tenter de trouver les espaces libres et attendre qu'on lui remette la rondelle.

Et quand un marqueur naturel ne trouve pas le fond du filet, il est difficile de lui trouver une utilité.

« C'est un peu frustrant, a avoué Tolvanen. Je veux marquer des buts. Je suis un marqueur. Si je ne marque pas, je ne sais pas trop quoi faire sur la patinoire. »

Reste à voir si ce décevant tournoi refroidira les ardeurs de Poile dans les semaines à venir. Décidément un dossier à suivre.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.