Skip to main content

Eberle ne discute pas de contrat avec les Islanders

L'attaquant pourrait obtenir son autonome au terme de la saison, mais veut surtout prouver que les Islanders peuvent connaître du succès sans Tavares

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Jordan Eberle affirme qu'il n'y a eu aucun dialogue entre lui et les Islanders de New York au sujet d'une prolongation de contrat.

L'attaquant de 28 ans va écouler la dernière saison d'un contrat de six ans d'une valeur de 36 millions $ qu'il avait accepté a lors qu'il était avec les Oilers d'Edmonton le 30 août 2012. Il pourrait devenir joueur autonome sans compensation au terme de la campagne, et il est admissible à une prolongation de contrat depuis le 1er juillet.
 

« Pour être honnête, je n'ai pas discuté avec qui que ce soit », a indiqué Eberle après une séance de patinage informelle au complexe d'entraînement des Islanders mardi. « Quand l'été a commencé, j'ai tenté de me concentrer sur moi-même et de faire de mon mieux pour arriver au camp dans la meilleure forme possible. De cette façon, je peux tenter de remplir un certain rôle et essayer de rendre cette équipe la meilleure possible. »

Video: NYI@CGY: Eberle marque sur son propre retour

Eberle a obtenu 59 points (25 buts, 34 passes) à sa première saison avec les Islanders après avoir été acquis dans une transaction avec les Oilers en retour de l'attaquant Ryan Strome le 22 juin 2017. New York (35-37-10) a cependant raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une deuxième saison de suite, ce qui a entraîné des changements derrière le banc et dans l'équipe de direction. Lou Lamoriello a été nommé président des opérations hockey le 22 mai, et ce dernier a congédié le directeur général Garth Snow ainsi que l'entraîneur Doug Weight le 5 juin. Lamoriello a pris la relève comme directeur général et a embauché Barry Trotz, qui a remporté la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington la saison dernière, comme entraîneur le 21 juin.

« Chaque fois que vous ratez les séries, des changements vont survenir, a noté Eberle. De mon côté, j'ai simplement voulu m'améliorer. Le hockey est devenu beaucoup plus rapide. Même au cours des trois dernières saisons, j'ai remarqué que la vitesse est de plus en plus grande dans la ligue. Pendant l'été, la priorité de tout le monde devrait être de devenir plus rapide. Je sais que ça sonne comme un cliché, mais c'est vraiment important en raison de la direction que prend la ligue. C'est là-dessus que je me suis concentré.

« Avec les changements qui ont été apportés à l'équipe, il est toujours intéressant de faire ses preuves à nouveau. Il y aura de la compétition au camp, et ça rend toujours l'équipe meilleure, et ça m'inclut. Je veux faire partie de la solution. Je veux être en mesure de faire mes preuves. »

Les Islanders ont perdu les services du centre John Tavares au cours de la saison morte. Tavares a accepté une entente de sept ans d'une valeur de 77 millions $ des Maple Leafs de Toronto le 1er juillet. Tavares, le premier choix au total du repêchage 2009 de la LNH, a été le capitaine des Islanders au cours des cinq dernières saisons.

Même sans Tavares, Eberle croit que New York est en bonne position pour créer une surprise.

« C'est de toute évidence une grosse perte pour notre équipe, mais il faut aller de l'avant, a-t-il mentionné. Nous avons été placés dans la catégorie des négligés, et ça peut parfois être positif. Si on regarde une équipe comme le New Jersey l'an passé, qui avaient des attentes similaires en début de campagne, et qui ont très bien fait. Il arrive que l'on joue mieux dans cette pression supplémentaire. Nous avons suffisamment de bons joueurs ici pour miser sur une bonne profondeur. »

Sans Tavares, Mathew Barzal sera vraisemblablement le centre numéro un des Islanders cette saison. Barzal a mené les Islanders avec 85 points (22 buts, 63 passes) et a remporté le trophée Calder l'an dernier, évoluant surtout sur le même trio qu'Eberle.

« Nous avons connu une excellente saison l'an dernier, a souligné Eberle en parlant de Barzal. C'est ce qui a contribué à rendre notre équipe si dynamique, il était difficile de tous nous contrer. Ce n'est pas seulement [Barzal]. Les minutes qui seront disponibles à la suite du départ de [Tavares] ne vont pas toutes être récupérées par [Barzal]. Il faudra que d'autres joueurs se lèvent, incluant moi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.