Skip to main content

Drouin touché par la maladie de Brian Boyle

L'attaquant des Canadiens a envoyé des messages à son ancien coéquipier avec le Lightning

par LNH.com @LNH_FR / LNH.com

La journée même où Jonathan Drouin a annoncé son partenariat avec la Fondation du CHUM, dans l'espoir de faire une différence auprès des gens touchés par la maladie, il a reçu un triste exemple que personne n'est à l'abri d'un ennui de santé.

L'attaquant des Devils du New Jersey Brian Boyle a annoncé mardi qu'il avait reçu un diagnostic de leucémie myéloïde chronique. Il s'agit d'un type de cancer de la moelle osseuse qui se traite souvent avec une médication.

Boyle et Drouin ont été coéquipiers pendant trois saisons avec le Lightning de Tampa Bay.

« C'est une dure épreuve pour lui et sa famille, a souligné Drouin. Brian est un très bon gars à l'extérieur de la glace. Il est respecté par tous les joueurs de la ligue. C'est vraiment triste de voir quelque chose de grave comme ça lui arriver. Nous sommes tous derrière lui parce que nous le respectons tellement. Nous voulons que ça aille bien pour lui.

« Brian m'a beaucoup aidé à mon arrivée avec le Lightning, avec Steven Stamkos, Ryan Callahan et Victor Hedman. On vivait dans le même édifice de condos. Je ne peux faire autrement que d'avoir une pensée pour sa famille, ses enfants. C'est dur pour lui. »

Drouin a indiqué qu'il lui a envoyé un message de réconfort sur Twitter en plus d'un message texte.

Tweet from @jodrouin27: Stay strong @BriBrows22 we are all in this with you , love you man

Schneider secoué

Le gardien des Devils Cory Schneider était heureux de renouer avec Boyle, son vieil ami et ancien coéquipier à Boston College. Ce dernier a emménagé à côté de chez lui. 

Schneider, qui a mentionné avoir été informé de la maladie de Boyle avant que celui-ci n'en fasse l'annonce, a été très secoué par la nouvelle.

« Nous avions déjà passé beaucoup de temps ensemble, a déclaré Schneider. Sa famille et lui habitent au coin de la rue. Nous voyagions ensemble pour aller à l'aréna, et nos enfants jouaient ensemble. C'était super de le voir davantage, alors je crois que j'ai été plus ébranlé que les autres. Vous regardez cet homme qui est un athlète professionnel et un ami, qui semble bien aller, mais qui doit composer avec une situation comme celle-là. C'est très difficile, surtout avec ce que son père a eu à traverser. » 

Le père de Boyle, Artie, a reçu un diagnostic de cancer en 1999. Il a vaincu la maladie et n'a plus été incommodé par le cancer depuis. 

« Vous ne pouvez imaginer la gamme d'émotions que lui et sa famille ont vécues, a expliqué Schneider. Il s'agit de toute évidence de quelque chose d'effrayant et d'un diagnostic difficile à entendre, mais il se comporte d'une telle manière, lui qui agit déjà comme s'il avait vaincu sa maladie. Je sais qu'il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir et beaucoup de travail à faire, mais il possède une foi incroyable et il croit fermement qu'il va passer à travers cette épreuve et vivre une vie normale, et c'est ce que nous espérons tous.

« Je sais que ce fut une semaine difficile pour lui et sa famille, mais il est bien de voir la manière dont il s'est comporté par rapport à sa maladie et l'optimisme dont il a fait preuve. Cela nous fait presque sentir mieux par rapport à sa situation, mais il lui reste bien des étapes à franchir, et ce sera un grand changement dans sa vie. »

Boyle affirme que son objectif est toujours de prendre part au match d'ouverture des siens le 7 octobre contre l'Avalanche du Colorado au Prudential Center.

-- Robert Laflamme et Dan Rosen ont contribué à cet article

En voir plus