Skip to main content

Drouin « heureux d'être de retour » avec le Lightning

L'attaquant s'attend à bâtir sur son but gagnant inscrit lors de son retour dans la LNH

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

NEWARK, New Jersey - L'entraîneur du Lightning de Tampa Bay Jon Cooper préférerait que ce nouveau chapitre dans la carrière de Jonathan Drouin devienne son plus beau fait d'armes.

Ce chapitre s'est admirablement bien amorcé jeudi alors que Drouin a inscrit son premier but gagnant dans la LNH, en plus de mener le Lightning avec quatre tirs au en 15:41 de temps de glace dans une victoire de 4-2 contre les Devils du New Jersey au Prudential Center. Il s'agissait de son premier match dans la LNH depuis le 30 décembre.

 

« C'est une belle histoire, c'est ainsi que nous voulons qu'elle s'écrive (pour Drouin) », a affirmé Cooper.

Le Lightning va sans aucun doute se tourner vers l'attaquant de 21 ans afin d'obtenir de l'offensive. Il a récolté neuf buts et 10 points à ses 10 derniers matchs à Syracuse dans la Ligue américaine de hockey avant d'être rappelé mercredi après-midi par le directeur général du Lightning Steve Yzerman.

Yzerman a songé à rappeler Drouin la semaine dernière après avoir appris que l'attaquant Steven Stamkos allait être tenu à l'écart du jeu pour une période d'un à trois mois en raison d'un caillot sanguin près de la clavicule droite, mais une blessure au bas du corps a forcé Drouin à s'absenter d'une rencontre de la LAH le 3 avril.

Tampa Bay a amorcé la rencontre de jeudi en ayant inscrit deux buts ou moins dans quatre de ses six dernières parties, en plus de voir son jeu de puissance occuper le 26e rang dans la LNH (16,1 pour cent). Le Lightning devait aussi se débrouiller sans les défenseurs Anton Stralman (fracture de la fibula) et Victor Hedman (haut du corps), et l'attaquant Ryan Callahan (haut du corps).

La saison tumultueuse de Drouin a notamment été marquée par une rétrogradation sur le quatrième trio à Tampa Bay (30 décembre), un renvoi à Syracuse (2 janvier), la révélation d'une demande de transaction (3 janvier) qui a été ignorée (29 février), l'abandon de ses coéquipiers à Syracuse et une suspension sans salaire (20 janvier), un appel d'Yzerman qui a mené à son retour (7 mars), et une suspension d'un match pour avoir raté une réunion d'équipe (23 mars).

Pour au moins un soir, l'aura négative qui plane au-dessus de Drouin s'est dissipée.

« Ce fut une saison étrange, mais je suis heureux d'être de retour ici et de jouer au hockey. C'est ce que je souhaitais faire, et c'est ce que j'ai réalisé lorsque j'étais chez moi, a expliqué Drouin. Je tente de jouer de la même manière que je le faisais à Syracuse. Je dois lancer plus souvent et obtenir plus de chances en fonçant au filet. J'ai tiré plus souvent [jeudi], comme je le faisais à Syracuse. »

Après un départ hésitant, Drouin a commencé à trouver son rythme en deuxième période aux côtés du centre Vladislav Namestnikov et de l'ailier gauche Alex Killorn.

« J'ai toujours aimé jouer avec Jonathan. Il est tellement dynamique sur la glace, a indiqué Killorn. Je crois qu'il était très confiant. Il m'a dit qu'il tentait de tirer haut du côté de la mitaine, mais il a marqué d'un tir entre les jambières. C'est ce qui se passe lorsqu'un joueur connaît du succès comme c'est le cas pour lui en ce moment, et c'est fantastique qu'il puisse s'amener et aider l'équipe en inscrivant le but gagnant. »

Drouin, le troisième choix au total du repêchage 2013 de la LNH, a poussé Joseph Blandisi a écoper d'une punition de rudesse en raison de sa compétitivité à 3:58, et il a généré une première bonne chance de marquer à l'aide d'un tir des poignets à 8:35 du deuxième tiers. Il a procuré au Lightning une avance de 3-1 après avoir saisi une passe de Namestnikov dans le cercle droit avant d'effectuer un tir des poignets qui a eu raison du gardien Keith Kinkaid entre les jambières à 3:50 du troisième vingt. Il s'agissait du premier filet de Drouin dans la LNH cette saison, son premier depuis le 2 décembre.

« La vitesse de la LNH est complètement différente de celle de la LAH, a noté Drouin. Les gars volent à nos côtés et nous n'avons pas beaucoup de temps. La première période a davantage servi d'ajustement, mais à mesure que la partie progressait, je trouvais que notre trio jouait bien. Nous avons fait circuler la rondelle et nous avons obtenu des chances. C'est alors que j'ai commencé à quelque peu retrouver mes sensations. »

 

En voir plus