Skip to main content

Douloureuse leçon pour les jeunes Panthers

Gerard Gallant affirme que ses troupiers sortiront grandis de l'élimination contre les Islanders

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NEW YORK - Il faut parfois apprendre à la dure. Les jeunes joueurs des Panthers de la Floride en ont fait le douloureux constat, dimanche, à la suite de leur élimination crève-cœur contre les Islanders de New York au premier tour des séries éliminatoires de l'Association de l'Est.

Pour les Aleksander Barkov, Jonathan Huberdeau, Aaron Ekblad, Vincent Trocheck et tous les autres, cette première expérience en séries de la Coupe Stanley a été une leçon dont ils se seraient passés volontiers. Seul le temps leur permettra sans doute de réaliser les bienfaits de la chose.

 

« C'est une expérience enrichissante pour nos jeunes joueurs », philosophait l'entraîneur Gerard Gallant, à l'issue de la défaite de 2-1 de ses troupiers en double prolongation, qui a sonné le glas de l'équipe en six matchs. « Je déteste dire ça, mais toutes les fois que vous perdez vous en sortez grandi. Vous devez perdre avant de gagner. »

Après avoir fait des pas de géant en saison régulière, les Panthers étaient persuadés de pouvoir maintenir le rythme au cours du tournoi printanier de la LNH. Ils n'ont cependant pas pu mettre fin à la disette de la concession qui est à la recherche d'une conquête d'une première série depuis 1996.  

« Les dieux du hockey n'ont pas été de notre côté », a commenté Gallant en parlant de la série face aux Islanders. « La chance ne nous a pas favorisés, sans enlever de mérite aux Islanders qui ont joué du bon hockey. Notre élimination est très décevante, mais je ne peux pas être déçu de l'effort des gars. »

L'ancien adjoint de l'entraîneur Michel Therrien chez les Canadiens de Montréal s'est dit tout autant satisfait de tout le chemin parcouru par l'équipe cette saison. Les Panthers ont établi des marques d'équipe au chapitre des victoires (47) et des points (103).

« Ce dont je suis le plus fier, c'est que nous n'avons jamais abandonné, a-t-il affirmé. Personne ne nous voyait remporter le titre de la section Atlantique. Nous avons récolté 103 points au classement. Nous avons démontré une belle force de caractère et nous avons vu à quel point nos jeunes seront bons pendant plusieurs saisons. C'est l'aspect positif. La déception est vive, ça fait mal de penser que la saison est terminée, mais je sais que l'équipe est vouée à un brillant avenir. »

L'échec a fait d'autant mal que les Panthers nourrissaient de grandes ambitions en anticipant un affrontement de deuxième tour contre leurs grands rivaux de la Floride, le Lightning de Tampa Bay.

« La déception se lit sur les visages des gars. Nous allons tous retourner à la maison avec un goût amer en bouche, a résumé le défenseur Erik Gudbranson. Mais nous allons revenir plus forts la saison prochaine. Nous savons tout le potentiel qui nous habite. »

L'encadrement des jeunes sera le principal dossier du directeur général Dale Tallon au cours des prochains mois. En ce sens, il aura à statuer quant à l'avenir de cinq vétérans de l'équipe qui voient leur contrat arriver à échéance. Le cas de Jaromir Jagr, qui a manifesté le désir d'être de retour la saison prochaine, retiendra davantage l'attention. Les autres vétérans sont les attaquants Teddy Purcell et Jiri Hudler, acquis à la date limite des transactions le 29 février, ainsi que les défenseurs Brian Campbell et Willie Mitchell.

Le gardien réserviste Al Montoya pourra également se prévaloir du statut de joueur autonome sans compensation.

 

En voir plus