Skip to main content

Doug Armstrong a deux bonnes raisons de suivre la course aux séries de la LNH

LNH.com @NHL

Le directeur général adjoint des Blues de St. Louis, Doug Armstrong, a deux bonnes raisons de suivra attentivement la course aux séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.

Ses Blues ont non seulement effectué une remontée surprenante pour se retrouver au huitième rang de l'association Ouest, mais il essaie également de sélectionner les joueurs qui formeront l'équipe canadienne en prévision des prochains Championnats mondiaux de hockey.

Ce dernier boulot est particulièrement ardu puisqu'il n'est pas certain de l'identité des joueurs qui seront disponibles pour le tournoi, qui s'amorcera le 24 avril à Zurich, en Suisse. Dans ces conditions, Armstrong et ses adjoints Joe Nieuwendyk et Pierre Gauthier disposeront de trois semaines seulement pour former leur équipe.

Ils ne prendront toutefois pas de décisions avant que le tableau des séries éliminatoires soit précisé.

"Nous avons tenté de conserver notre sang-froid et d'étudier tous les scénarios possibles, a admis Armstrong. Beaucoup de travail a été complété depuis ce temps. Pierre et Joe ont passé beaucoup de temps sur la route, et j'ai essayé d'en faire autant".

"Je crois vraiment que nous connaissons bien les joueurs", a-t-il ajouté.

Armstrong a également fait ses devoirs afin de déterminer les hommes qui dirigeront les joueurs canadiens.

La plupart des candidats potentiels sont toujours impliqués dans les différentes courses aux séries éliminatoires de la LNH. Armstrong a cependant indiqué qu'il pourrait s'informer de la disponibilité de Tom Renney, un ancien entraîneur de l'équipe nationale canadienne qui a été congédié par les Rangers de New York, en février.

"Son expérience sur la scène internationale et sa réputation font de lui un candidat difficile à éviter lors du processus de sélection du personnel d'entraîneurs", a dit Armstrong.

La sélection des joueurs qui participeront aux prochains Championnats mondiaux de hockey est une tâche complexe puisqu'elle implique parfois des joueurs qui sont concentrés sur une participation aux séries éliminatoires de la LNH. A l'image de ses prédécesseurs, le directeur général d'Equipe Canada n'entrera pas en contact avec certains joueurs avant que leur équipe soit officiellement éliminée.

Seules quelques équipes répondent actuellement à ce critère - les Coyotes de Phoenix, l'Avalanche du Colorado, les Thrashers d'Atlanta, le Lightning de Tampa Bay et les Islanders de New York. Même si Armstrong a refusé de s'avancer sur l'identité de certains joueurs qu'il a dans sa mire, les choix de Ryan Smyth et Shane Doan, deux anciens capitaines de la formation canadienne aux Championnats mondiaux, vont presque de soi.

Du même souffle, Armstrong a aussi précisé que son objectif était de révéler la composition de l'équipe canadienne d'un seul coup.

Il existe par ailleurs une possibilité qu'un ou deux joueurs canadiens soient ajoutés à la formation à l'issue de la première ronde des séries éliminatoires. Cela dépend en grande partie des équipes impliquées et de la rapidité des éliminations.

En voir plus