Skip to main content

Doan affirme qu'il ne s'opposerait pas à quitter

Le capitaine des Coyotes prêterait l'oreille si on lui demandait de renoncer à la clause de non mouvement dans son contrat

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Le capitaine des Coyotes de l'Arizona Shane Doan a indiqué lundi qu'on ne lui a pas demandé de renoncer à la clause de non mouvement incluse dans son contrat. Il a toutefois ajouté du même souffle qu'il ne s'opposerait pas à le faire avant la date limite des transactions dans la LNH.

Doan a réagi à l'information qu'a dévoilée samedi Elliotte Friedman de Sportsnet selon laquelle les Coyotes envisagent la possibilité de demander à Doan s'il peut accepter d'être échangé avant la date limite du 1er mars, afin de lui procurer la chance de remporter la Coupe Stanley.

« J'ai eu vent de l'information, a commenté Doan. Des gens m'ont envoyé des messages-textes ou ils m'en ont parlé. Je n'ai jamais dit que je n'irais nulle part. J'ai toujours voulu rester ici. Les Coyotes m'ont toujours traité de façon incroyable et respectueuse.

« Je discuterai avec ma famille et prendrai une décision advenant que la possibilité se présente. La situation devra être tellement parfaite que ça s'annonce peu probable. Le scénario devra tout simplement être idéal et ça n'arrive pas trop souvent dans notre sport. »

Doan, septième espoir réclamé lors du repêchage 1995 de la LNH, a passé toute sa carrière - 1508 matchs avant celui contre les Oilers d'Edmonton lundi (21h HE; SNW, FSA Plus, NHL.TV) - au sein de l'organisation des Coyotes/Jets de Winnipeg. Il a insisté pour dire qu'il n'est absolument pas à la source de l'information véhiculée.

« Ce n'est pas moi qui l'ai dit, a-t-il précisé. Je suis frustré par les insuccès que nous connaissons cette saison. C'est difficile sur le plan personnel. Mais je n'ai rien demandé à l'organisation. Je n'ai par contre jamais dit que je n'accepterais jamais d'être échangé.

« Si on en arrive là, nous aurons une bonne discussion ensemble. Ça s'est déjà produit dans le passé. C'est juste que personne n'en a entendu parler. »

Doan a mentionné que la possibilité d'être échangé à une équipe aspirante aux grands honneurs n'est pas si simple que ça puisse paraître parce qu'il n'y a pas d'équipes établies clairement favorites.

« La saison dernière à titre d'exemple, personne n'avait choisi les Sharks de San Jose et les Penguins de Pittsburgh pour faire les frais de la finale de la Coupe Stanley », a-t-il noté.

L'attaquant âgé de 40 ans, natif de Halkirk, en Alberta, a fait remarquer que comme tous les joueurs il a dans sa mire de gagner la Coupe Stanley. Il a renchéri en disant que s'il ne réalise pas son rêve ça n'entachera rien à sa carrière.

Doan, qui a réussi 400 buts et qui totalise 957 points dans la LNH, a expliqué que la famille sera au coeur de la prise de décision advenant qu'on lui demande de renoncer à la clause de non mouvement.

Son absence pour une courte période suivant un échange ne serait pas problématique, a-t-il assuré, parce que ses enfants sont plus âgés.

Il reste qu'il souhaite être présent pour sa fille qui va terminer ses études secondaires cette année et pour son fils qui joue au hockey.

Doan a dit ne pas savoir s'il poursuivra sa carrière au-delà de cette saison, même s'il est encore animé d'une belle passion.

« Je déciderai à la conclusion de la saison, a-t-il indiqué. Tant que j'aurai du plaisir à jouer, je jouerai. C'est le plus beau sport au monde. »

 

En voir plus