Skip to main content

Dmitry Kulikov est même prêt à apprendre à cuisiner, s'il le faut

LNH.com @NHL

MONTREAL - Le jeune Dmitry Kulikov peut facilement trouver une solution si l'unique aspect qui chicote les Panthers de la Floride, dans leur réflexion quant à savoir s'ils vont lui faire une place dans l'équipe dès cette saison, est sa capacité à se cuisiner de bons plats.

"Oui, je peux apprendre. Ce n'est pas un problème, a lancé en riant le défenseur russe, jeudi. S'il n'y a que ça qui fait hésiter les dirigeants, je peux suivre des cours et devenir un bon cuisinier."

Kulikov apprend rapidement, aucun doute là-dessus. Un an après être débarqué à Drummondville, où il a porté les couleurs des Voltigeurs de la LHJMQ, voilà qu'il cogne déjà à la porte de la LNH, à l'âge de 18 ans seulement.

"Venir en Amérique, à Drummondville, a été la meilleure décision que je pouvais prendre", a-t-il concédé, en rendant hommage à l'entraîneur Guy Boucher, le nouvel entraîneur de l'équipe-école du Canadien, à Hamilton. Je ne m'attendais pas de connaître autant de succès."

Le premier choix des Panthers au repêchage de juin, 14e au total, fait écarquiller les yeux depuis le début du camp d'entraînement.

"C'est tôt, mais je peux vous dire qu'il m'impressionne grandement, a affirmé l'entraîneur Peter DeBoer. Il s'intègre bien dans le groupe et il a l'air à sa place quand on le voit à l'oeuvre. Nous allons lui fournir l'occasion de nous montrer ce qu'il a dans le ventre."

Kulikov a été envoyé dans la mêlée dans un troisième match en autant de soirs, jeudi. DeBoer voulait lui accorder un congé, mais il a dû se raviser parce qu'un défenseur a été incapable de jouer. Le jeune homme a pris part aux deux victoires de 2-1 des Panthers face aux Sénateurs d'Ottawa. Il a même marqué dans la rencontre de mercredi, à Ottawa.

"C'est spécial ce premier but avec ma nouvelle équipe, même si je l'ai réussi dans un match hors-concours, a-t-il commenté. ??a m'insuffle une bonne dose de confiance pour la suite du camp. Je me sens plus à l'aise."

Les Voltigeurs piaffent d'impatience en attendant que les Panthers se fassent une idée. Ils espèrent évidemment revoir Kulikov avec eux.

"J'ai été de l'autre côté de la clôture. J'ai passé 15 ans dans les rangs juniors, a souligné DeBoer. Je sais que les dirigeants des Voltigeurs se croisent les doigts."

Kulikov, qui est sans contrat, a dit s'attendre à disputer deux autres matchs avant qu'on tranche dans son cas. Il serait déçu de quitter, mais il se plierait à la décision de l'organisation.

"Je retournerai à Drummondville, si on juge que c'est préférable pour mon développement", a-t-il affirmé.

DeBoer a expliqué que l'équipe ne va pas seulement tenir compte de la capacité de Kulikov à faire le saut directement dans la LNH, en prenant sa décision.

"Nous voulons nous assurer qu'il a suffisamment de maturité à l'extérieur de la glace afin de s'adapter au rythme de vie des professionnels, qu'il peut bien s'occuper de lui ou cuisiner."

Plus tard, l'entraîneur a montré des réserves face à la possibilité de faire graduer un "jeune de 19 ans" - Kulikov va célébrer son 19e anniversaire de naissance le 29 octobre.

"Je sais que Dmitry vient de connaître une superbe saison et qu'il a participé au tournoi de la Coupe Memorial. Si on décide de le retourner, je suis confiant qu'il ne s'agira pas d'un recul pour lui. Il y a de bons entraîneurs juniors au Canada et de bonnes organisations. Drummondville est une de celles-là."

A la suite du départ de Jay Bouwmeester, qui porte les couleurs des Flames de Calgary, les Panthers ont toute une brèche à colmater en défense. C'est la raison pour laquelle ils ont fait le plein de bons vétérans: Jordan Leopold, Martin Skoula, Ville Koistinen et Dennis Seidenberg. On souhaite également le retour en forme de Bryan Allen, qui n'a livré que les deux premiers matchs de l'équipe en 2008-09, avant de subir une grave blessure.

En voir plus