Skip to main content

Dix histoires à surveiller pendant la Finale de la Coupe Stanley 2017

La quête d'un deuxième titre de suite pour Pittsburgh et la défensive des Predators feront l'objet de nombreuses discussions

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

L'affrontement a été déterminé. Les Predators de Nashville et les Penguins de Pittsburgh croiseront le fer en Finale de la Coupe Stanley 2017.

Le match no 1 aura lieu au PPG Paints Arena lundi (20h H.E.; TVA Sports, CBC, SN, NBC).

Voici 10 histoires qui pourraient faire l'objet des discussions au cours des prochains jours et semaines alors que la LNH s'approche de la conclusion d'une autre saison:

1. Les Penguins tentent de répéter l'exploit

Les Penguins sont la première équipe à retourner en Finale de la Coupe Stanley dans une deuxième saison consécutive depuis 2009, quand les Red Wings de Detroit et eux se sont retrouvés en Finale pour la deuxième saison d'affilée.

Les Penguins ont gâché la tentative des Red Wings de défendre leur titre il y a huit ans en remportant la série en sept rencontres. Et c'est la raison pour laquelle Pittsburgh tente de devenir la première équipe depuis les Red Wings de 1998 à remporter des titres consécutifs de la Coupe Stanley.

Quinze équipes ont remporté la Coupe Stanley deux années de suite depuis 1927, quand la Coupe Stanley a été exclusivement accordée aux champions de la LNH pour la première fois. Cependant, trois équipes ont échoué dans leur tentative de défendre leur titre depuis les Red Wings de 1998.

Les Stars de Dallas sont retournés en Finale en 2000 après avoir remporté la Coupe en 1999, mais ils ont perdu face aux Devils du New Jersey, qui sont eux-mêmes passés en Finale en 2001 avant de perdre en sept matchs face à l'Avalanche du Colorado. Et puis les Penguins ont privé Detroit d'un deuxième titre consécutif en 2009.

2. Pour une première fois

Les Predators participent à la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire. Une victoire leur permettrait de devenir la deuxième équipe dans les 10 dernières saisons à signer son premier triomphe de la Coupe Stanley.

Les Kings de Los Angeles ont remporté la Coupe pour la première fois en 2012 avant de redevenir les champions deux ans plus tard.

Une victoire permettrait également aux Predators de devenir la troisième des neuf équipes d'expansion depuis 1991 à soulever la Coupe Stanley.

Le Lightning de Tampa Bay (2004) a remporté la Coupe lors de son premier passage en Finale. Les Ducks d'Anaheim (2007) l'ont remportée à leur deuxième participation à la Finale après avoir perdu face aux Devils en 2003.

3. Pour une première fois, numéro 2

La Finale de la Coupe Stanley 2017 représente la première fois que deux entraîneurs américains s'affrontent en finale.

L'entraîneur des Predators Peter Laviolette et son homologue des Penguins Mike Sullivan, tous les deux nés au Massachusetts, sont déjà parmi les six entraîneurs américains qui ont soulevé la Coupe. Un d'entre eux deviendra le premier Américain à la soulever une deuxième fois.

Les autres entraîneurs américains qui ont remporté la Coupe Stanley sont Bill Stewart (Blackhawks de Chicago, 1938), Bob Johnson (Penguins, 1991), John Tortorella (Lightning, 2004) et Dan Bylsma (Penguins, 2009).

4. Sidney Crosby et Evgeni Malkin tentent de dépasser des légendes

Les joueurs de centre des Penguins ont une occasion de faire quelque chose que les anciennes vedettes des Penguins Mario Lemieux et Jaromir Jagr ne sont jamais parvenus à accomplir, soit remporter la Coupe Stanley pour une troisième fois.

Lemieux et Jagr ont mené les Penguins à deux conquêtes consécutives de la Coupe en 1991 et 1992, mais ils ne sont jamais retournés en Finale.

Un autre championnat pour Crosby et Malkin viendrait confirmer leur statut de deux des meilleurs athlètes dans l'histoire du sport à Pittsburgh. Le duo se trouve déjà aux côtés de Lemieux et Jagr sur le Mont Rushmore des Penguins.

5. Peter Laviolette et Jim Rutherford pourront rejoindre des clubs exclusifs

Laviolette et le directeur général des Penguins Jim Rutherford ont remporté la Coupe Stanley en 2006 avec les Hurricanes de la Caroline, Laviolette servait à titre d'entraîneur et Rutherford à titre de D.G. Les deux hommes seront liés pour toujours, leur nom étant gravé dans la Coupe Stanley.

Ils sont maintenant des rivaux en Finale de la Coupe Stanley et chacun peut réaliser un exploit remarquable.

Une victoire des Predators signifierait que Laviolette rejoindrait Dick Irvin, Scotty Bowman et Tommy Gorman en étant les seuls entraîneurs à remporter la Coupe Stanley avec deux équipes différentes. Laviolette est déjà un des quatre entraîneurs dans l'histoire de la LNH à participer à la Finale de la Coupe Stanley avec trois organisations différentes (Irvin, Bowman, Mike Keenan), ayant guidé les Flyers de Philadelphie vers la Finale en 2010.

Une victoire des Penguins signifierait que Rutherford, qui a également remporté la Coupe avec Pittsburgh la saison dernière, rejoindrait un groupe de membres du Temple de la renommée du hockey qui ont remporté la Coupe trois fois en tant que D.G. Cette liste inclut Frank Selke, Jack Adams, Conn Smythe et Art Ross, chacun honoré avec un trophée de la LNH.

Lou Lamoriello, Glen Sather, Bill Torrey, Sam Pollock et Punch Imlach ont également réussi l'exploit, ainsi que l'actuel D.G. des Blackhawks Stan Bowman, qui pourrait, comme Rutherford, être intronisé au Panthéon un jour.

Et peut-être Laviolette aussi?

6. David Poile atteint enfin la Finale

Voici le premier passage en Finale de la Coupe Stanley pour Poile, D.G. des Predators, dans sa carrière de 45 ans dans la LNH, dont 33 en tant que directeur général avec les Capitals de Washington (1982-97) et les Predators. Il a entamé sa carrière dans la LNH à titre de directeur des Flames d'Atlanta en 1972.

Pourtant, le nom de la famille Poile est déjà gravé sur la Coupe Stanley. Bud Poile, père de David, a remporté la Coupe Stanley à titre de joueur des Maple Leafs de Toronto en 1947. David Poile avait trois ans à cette époque.

7. Un échange équitable pour chaque partie

Vingt et un jours après avoir été embauché par les Penguins, Rutherford a envoyé l'attaquant James Neal aux Predators en retour des attaquants Patric Hornqvist et Nick Spaling.

Neal, qui a inscrit 89 buts en 199 matchs avec les Penguins entre 2011 et 2014, a récolté sept points (cinq buts) en 16 matchs des présentes séries pour les Predators.

Hornqvist, qui a passé ses six premières saisons dans la LNH à Nashville, a aidé les Penguins à remporter la Coupe la saison dernière et il a amassé sept points (quatre buts) en 13 matchs du tournoi printanier 2017.

Hornqvist a raté les cinq derniers matchs de la finale de l'Association de l'Est en raison d'une blessure au haut du corps, mais il est possible qu'il soit prêt à prendre part au match no 1 lundi.

8. Subban sur la grande scène

Quoi qu'il fasse ou dise, le défenseur des Predators P.K. Subban sera toujours sous le feu des projecteurs dans cette série. C'est la vie pour Subban, et il aime ça.

Grâce à sa personnalité exubérante et son jeu remarquable, Subban est l'une des plus grandes vedettes dans la LNH aujourd'hui. Il est un joueur à voir absolument qui a enfin une occasion de monter un spectacle sur la plus grande scène du hockey.

C'est presque impossible d'ignorer ce qui pourrait se passer si Nashville l'emporte.

Le Torontois devrait probablement rapporter la Coupe dans sa ville natale, où elle réside au Temple de la renommée, mais où les Maple Leafs ne l'ont pas remportée depuis 1967.

Il devrait également rapporter la Coupe à Montréal, domicile de son ancienne équipe qui l'a échangé à Nashville et de milliers de partisans qui continuent de le soutenir, même s'il ne joue plus pour les Canadiens.

9. La profondeur au centre

Les Predators ne seront pas intimidés par une équipe qui possède un duo dynamique au centre comme Crosby et Malkin. Il faut se rappeler qu'ils viennent de vaincre les Ducks, qui possèdent Ryan Getzlaf et Ryan Kesler.

Cependant, il est raisonnable de se demander comment les Predators feront contre Crosby et Malkin pendant une série entière en sachant que le joueur de centre no 1, Ryan Johansen, ne sera pas en mesure de jouer et que le centre no 2, le capitaine Mike Fisher, pourrait tenter de jouer malgré une blessure.

Johansen ratera officiellement le reste des séries après avoir subi une intervention chirurgicale pour traiter un syndrome des loges sévère à la suite du match no 4 de la finale de l'Association de l'Ouest. Fisher pourrait être de l'alignement lors du match no 1 après avoir raté les matchs no 5 et no 6 contre Anaheim en raison d'une blessure non divulguée.

Nashville s'est tourné vers les centres Colton Sissons et Calle Jarnkrok lors du match no 6 face aux Ducks. Les Predators ont gagné 6-3 grâce au tour du chapeau de Sissons. Jarnkrok a récolté une mention d'aide sur le troisième but de Sissons.

10. Le gros avantage de Nashville à la ligne bleue

Les Penguins ont l'avantage au centre, mais les Predators ont de loin l'avantage à la défensive

Une chose que nous avons apprise pendant ces séries, c'est que le top-4 défensif des Predators est inégalé de n'importe quelle équipe, surtout les Penguins, qui sont privés de leur meilleur défenseur Kristopher Letang et qui pourraient être également privés de Justin Schultz (haut du corps).

Roman Josi, Ryan Ellis, Subban et Mattias Ekholm ont totalisé 39 points (11 buts) en 16 matchs des séries. En comparaison, les huit défenseurs des Penguins ont récolté un total de 35 points (sept buts) en 19 matchs du tournoi printanier.

Le quatuor de Nashville a fourni 31,9 pour cent des 122 points récoltés par les joueurs de Nashville depuis le début des séries. Les huit défenseurs des Penguins ont, par contre, amassé 22,8 pour cent des 162 points amassés par les joueurs de Pittsburgh.

En voir plus