Skip to main content

Deux des meilleurs gardiens à l'œuvre au Centre Bell

Le Tricolore pourrait devoir se débrouiller sans les services d'Alexei Emelin

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - La dernière rencontre à domicile des Canadiens en 2016, jeudi, sera un duel entre deux des meilleurs gardiens de la LNH : Carey Price et Devan Dubnyk du Wild du Minnesota.

« On doit s'attendre à ce que peu de buts soient marqués », a noté le défenseur du Tricolore Jeff Petry, qui a évolué avec Dubnyk pendant quelques saisons dans l'uniforme des Oilers d'Edmonton.

Price a l'avantage sur Dubnyk au chapitre des victoires, 18-16. Le géant Dubnyk - il mesure 6 pieds 6 pouces -- domine la ligue dans les colonnes de la moyenne de buts accordés par match (1,55) et du pourcentage d'arrêts (,948). Price vient au troisième rang dans les deux catégories (moyenne de 1,87 et taux d'efficacité de ,936), derrière Matt Murray des Penguins de Pittsburgh (moyenne de 1,85 et taux d'efficacité de ,938).

« On me demande souvent comment c'est d'affronter un gardien de la trempe de Carey, a mentionné Dubnyk jeudi matin. Je sais qu'il sera bon et que je devrai également l'être. Le plus important pour moi, c'est de rester concentré sur ce que je dois faire et réaliser que le gars à l'autre bout ne commettra pas beaucoup d'erreurs. »

La carrière de Dubnyk, âgé de 30 ans, a pris son envol à la suite de son arrivée au Minnesota, en janvier 2015. Il n'avait auparavant pas pu s'établir comme le no 1 chez les Oilers. La saison 2013-14 en a été une de misère pour lui. Il s'est brièvement retrouvé dans les organisations des Predators de Nashville et des Canadiens, coupant court à sa saison au moment où il évoluait avec l'équipe de réserve des Canadiens au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2014.

Au début de la saison suivante, il a porté les couleurs des Coyotes de l'Arizona -- Coyotes de Phoenix à l'époque -- avant d'être échangé au Wild. 

« J'ai atteint le fond du baril en 2013-14, a-t-il avoué. On dirait que tout ça ne s'est pas produit, pour dire vrai. J'ai le sentiment en tout cas que c'est arrivé dans une autre vie, tellement c'est loin dans mon esprit. Ma carrière est nettement meilleure maintenant que quand je restais à l'hôtel à Hamilton, disons. »

Dubnyk a expliqué qu'il s'est appliqué à repartir en neuf à son retour à la maison au printemps de 2014.

« C'était la seule approche à privilégier dans ma situation. Je devais tout effacer et recommencer à zéro, recommencer à faire ce qui m'avait permis de connaître du succès. »

Petry ne doutait pas des capacités de Dubnyk mais, comme tout le monde, il aurait difficilement pu prédire une éclosion semblable pour lui.

« Je savais qu'il possédait de bonnes aptitudes et qu'il était un bon gardien. Ça n'a donc pas été une grande surprise de le voir réussir. À Edmonton, on ne lui a pas donné le meilleur soutien. Il a clairement travaillé fort pour en arriver jusque-là. »

Le jeune défenseur Nathan Beaulieu a côtoyé Dubnyk lors de son passage à Hamilton.

« Je ne suis pas surpris des succès qu'il connaît parce que je l'ai toujours vu travailler très fort », a-t-il commenté.

« Les amateurs de hockey auront la chance de voir à l'œuvre deux des meilleurs gardiens de la ligue », a ajouté Beaulieu.

Les amateurs verront la meilleure équipe de la LNH à domicile, le CH montrant une fiche de 15-2-2, confrontée à des rivaux qui ont conservé un dossier de 8-1-1 dans leurs 10 dernières sorties.

« Nous retirons une grande fierté de notre rendement à domicile, a relevé Beaulieu. C'est l'amphithéâtre le plus intimidant de la ligue pour les équipes en raison de la passion de nos partisans. Nous voulons connaître de bons débuts de matchs afin de les mettre rapidement dans le coup. Ce serait agréable de terminer l'année avec une grosse victoire à la maison. » 

Sans Emelin

Les Canadiens devront se débrouiller sans les services du défenseur Alexei Emelin, dont l'épouse Valentina s'apprêtait à donner naissance au troisième enfant du couple.

Rappelé d'urgence des IceCaps de St.John's, Joel Hanley l'a remplacé en défense. On a cédé l'attaquant Sven Andrighetto aux IceCaps.

Pour le reste, l'entraîneur Michel Therrien fera confiance au même groupe qui a vaincu les Ducks d'Anaheim 5-1, mardi.

Le vétéran défenseur Andrei Markov va rater un deuxième rendez-vous en raison d'une blessure au bas du corps qu'il s'est infligée à Washington, samedi.

L'attaquant Andrew Shaw demeure sur la touche parce qu'il souffre d'une commotion cérébrale. 

Dans le camp du Wild, l'ailier Zach Parise a déclaré forfait au dernier moment en raison d'un virus.

 

Alignement prévu du Wild

Jordan Schroeder -- Eric Staal -- Jason Pominville
Jason Zucker -- Mikko Koivu -- Mikael Granlund
Nino Niederreiter -- Tyler Graovac -- Charlie Coyle
Chris Stewart -- Pat Cannone -- Kurtis Gabriel

Ryan Suter -- Jared Spurgeon
Jonas Brodin -- Matt Dumba
Marco Scandella -- Christian Folin

Devan Dubnyk
Darcy Kuemper

Retranché : Nate Prosser
Blessés : Victor Bartley (bras), Erik Haula (bas du corps)

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty - Phillip Danault - Alexander Radulov
Paul Byron - Torrey Mitchell - Brendan Gallagher
Artturi Lehkonen - Tomas Plekanec - Brian Flynn
Chris Terry - Michael McCarron - Daniel Carr

Alexei Emelin - Shea Weber
Nathan Beaulieu - Jeff Petry
Mark Barberio - Zach Redmond

Carey Price
Al Montoya

Retranché : Joel Hanley
Blessés : Alex Galchenyuk (genou), David Desharnais (genou), Greg Pateryn (cheville), Andrew Shaw (commotion cérébrale), Andrei Markov (bas du corps)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.