Skip to main content

Des Oilers énergiques ont connu un bon départ pour vaincre les Ducks

Edmonton a marqué cinq buts en première période pour niveler la série

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Paralysés ou énergiques. Ce sont souvent les deux réactions observées lorsqu'une équipe fait face à l'adversité en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Les Oilers d'Edmonton, qui tentent de s'éloigner de leur récent passé au cours duquel ils ont raté les séries éliminatoires chaque année entre 2007 et 2016, ont choisi la voie de l'énergie.

Les Oilers ont joué avec vitesse et confiance dimanche, inscrivant cinq buts en première période en route vers un gain de 7-1 contre les Ducks d'Anaheim dans le match no 6 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au Rogers Place.

Ils ont ainsi créé l'égalité 3-3 dans la série quatre de sept, et le match no 7 aura lieu à Anaheim mercredi.

Les Oilers auraient très bien pu être démoralisés, en raison de ce qui leur était arrivé dans le match no 5 vendredi. Ils ont échappé une avance de 3-0 au cours d'un effondrement historique pour finalement s'incliner 4-3 contre les Ducks en deuxième période de prolongation. Aucune équipe n'avait effacé un déficit de trois buts avec moins de 3:30 à jouer pour pousser une partie en prolongation en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Nous devions prendre une décision, si nous voulions reprendre l'avion pour la Californie [pour le match no 7], a indiqué l'ailier gauche des Oilers Milan Lucic. Nous avons montré que nous voulions vraiment l'emporter dès la première mise en jeu. »

La dureté du mental - soit de poser les bons gestes pour atteindre ses objectifs - a représenté un problème pour les Oilers. C'est d'ailleurs devenu l'une des priorités de l'entraîneur Todd McLellan lorsqu'il a été embauché avant la saison 2015-16.

Les résultats n'ont pas été évidents à la première campagne de McLellan à la barre des Oilers. Ils ont raté les séries à nouveau et ont terminé au 29e rang du classement général de la LNH.

Mais les nouvelles résolutions ont commencé à transparaître cette saison, et la différence, qui a été mise en évidence à plusieurs reprises au cours des deux premières rondes, a été drastique.

« C'est la somme des attitudes déployées par les joueurs et les entraîneurs », a affirmé le défenseur Adam Larsson, qui a été acquis par les Oilers dans une transaction avec les Devils du New Jersey le 29 juin. « Todd est également nouveau dans ce vestiaire. Je ne peux que parler de mon expérience personnelle, mais il a apporté une excellente attitude dans ce vestiaire. Il fait en sorte de vous tenir responsable. C'est l'élément principal.

« Il faut également que tout commence avec les joueurs dans le vestiaire. Ils ont ajouté quelques très bons leaders, comme Lucic, et ils misaient déjà sur (Matt) Hendricks. Même s'il ne joue pas, il est un élément clé de cette équipe. Il est impossible de fixer un prix sur des joueurs comme lui. Ils sont trop utiles à une équipe. Nous avons donc de grands leaders, et lorsque Leon [Draisaitl] et Connor [McDavid] élèvent leur jeu d'un cran, ça aide beaucoup. »

La catastrophe survenue dans le match no 5 pour les Oilers, et la douleur qui en a découlé, n'a pas été facile à mettre de côté.

« Ce soir-là, les joueurs n'ont probablement pas très bien dormi, mais nous nous sommes réveillés le lendemain, nous avons pris un vol pour revenir à la maison, et nous avons fait le plein d'énergie, a déclaré Larsson. Il peut arriver que ce soir bon d'être loin de l'aréna pour un moment après une soirée comme celle-là.

« Nous étions en retard dans la série avant le match d'aujourd'hui, mais nous avons simplement continué à jouer. Il n'y avait pas de panique dans notre vestiaire. Simplement une bonne atmosphère le matin, et tout a été fantastique ce soir. Le fait d'avoir gardé notre calme a finalement payé. »

Au cours des journées entre les matchs no 5 et 6, McLellan a parlé de la douleur de la défaite et des décisions concernant l'obstruction sur le gardien qui n'ont pas été en leur faveur au cours des matchs no 4 et 5. Mais il a aussi pris soin de regarder vers l'avant, de parler de la résilience affichée par son équipe tout au long de la saison, et du fait qu'il s'attendait à ce qu'elle rebondisse dans le match no 6.

Au cours de cette entrevue, McLellan a qualifié la capacité des Oilers à rebondir de « bonne, mais pas excellente ». Il était prêt à revenir sur cette déclaration après la victoire à sens unique de dimanche.

« Aujourd'hui, ce fut de toute évidence excellent, avec les résultats obtenus, a-t-il admis. J'ai trouvé que nous avions bien rebondi dans le match no 5 dans leur amphithéâtre, mais nous n'avons pas pu terminer le travail. C'est pourquoi c'est passé d'excellent à bon. 

« Ce soir, ce fut évidemment bien mieux, mais le plus gros test est à venir. Et comme nous le faisons lorsqu'il s'agit d'un mauvais match de notre part, nous allons réfléchir à cette partie pendant un moment, puis nous allons passer à autre chose. Nous allons devoir mettre ce match de côté rapidement pour nous préparer à une grande bataille chez eux. »

Larsson pensait de la même manière après le match no 6.

« Nous avons déjà été de l'autre côté d'un match avec un tel pointage, a rappelé Larsson. Nous savons qu'ils vont riposter. Nous allons devoir être à notre mieux au cours du prochain match également. Ils sont probablement [frustrés] en ce moment, et ils vont revenir en force au cours de la prochaine rencontre, et nous devrons égaler leur intensité. »

Leur passé récent laisse croire qu'ils le feront avec énergie.

En voir plus