Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

La perte de Hertl est un autre dur coup dans cette difficile saison des Sharks

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Après avoir amorcé la saison avec ce qui semblait être une excellente ligne de centres, les Sharks de San Jose se retrouvent sans munition à la suite de la blessure de Tomas Hertl.

Hertl, qui a subi une importante blessure aux ligaments du genou dès les premières minutes du match face aux Canucks de Vancouver le 29 janvier, ne jouera plus cette saison. 

À LIRE AUSSI : Hertl ratera le reste de la saison des SharksSharks : Thornton et Marleau ne pensent pas à être échangés

À l'infirmerie, il rejoint Logan Couture, qui a amorcé la campagne au centre du premier trio de l'équipe, mais qui a subi une fracture de la cheville le 7 janvier et qui ratera au moins six semaines de jeu.

Les deux joueurs ont amorcé la saison au centre des deux premiers trios des Sharks. Joe Thornton, auteur de 51 points en 73 matchs la saison dernière, complétait le trio de centres de l'équipe. Avec Hertl, 74 points, et Couture, 70 points, San Jose semblait être prêt pour aller loin cette année.

Mais voilà, rien ne va comme c'était prévu à San Jose. Victime de carences dans le cercle des mises en jeu, Couture a été muté à l'aile gauche à partir de la fin du mois de novembre. Ce n'est pas la première fois qu'il se retrouvait à cette position, puisque la saison dernière Joe Pavelski était souvent le joueur attitré aux mises en jeu sur le trio de Couture et de Timo Meier. Pavelski est depuis devenu joueur autonome sans compensation et il s'est entendu avec les Stars de Dallas.

Sa production, 36 points en 45 matchs, était à la baisse par rapport à la saison dernière, tout comme celle de Hertl, qui a majoritairement joué en compagnie d'Evander Kane et Kevin Labanc.

Quant à Thornton, il n'a que 20 points en 52 rencontres. L'âge semble l'avoir rattrapé, à un point tel que lors de la blessure de Couture, ce n'est pas lui qui a été promu sur le deuxième trio, mais plutôt Barclay Goodrow, qui n'avait jamais amassé plus que 17 points dans une même saison de la LNH avant cette année. 

Soudainement, avec la blessure de Hertl, Goodrow se retrouve sur le premier trio des Sharks en compagnie de Meier et Kane. Bonjour la promotion!

Video: SJS@CBJ: Goodrow marque du revers en échappée

Sera-t-il en mesure de produire suffisamment sur le premier trio pour que les poolers décident de l'ajouter à leur formation? On peut en douter, puisque Goodrow n'a amassé que trois points en neuf rencontres depuis la blessure de Couture pour porter sa récolte à 21 en 53 parties.

En incluant le match du 2 février, il a vu son temps de jeu moyen par match passer de 15:16 à 17:39, une augmentation majoritairement liée à son utilisation en avantage numérique, lui qui a passé 1:33 sur la glace lors du jeu de puissance par match lors des huit dernières rencontres. Cette moyenne était de 25 secondes avant que Couture ne tombe au combat.

D'ailleurs, deux de ses trois points ont été obtenus sur le jeu de puissance. C'est donc une très faible contribution à cinq contre cinq.

Ironiquement, parmi les 19 joueurs qui ont joué avec les Sharks l'an dernier et cette saison, un seul connaît une hausse de sa production de points par match cette année : Goodrow.

Quant à Thornton, c'est lui qui patrouille maintenant la première unité d'avantage numérique. Jusqu'à présent, ça ne donne aucun résultat, puisqu'il a été blanchi en neuf rencontres lors de cette facette du jeu. Toutes situations confondues, il n'a amassé que deux points en neuf rencontres. 

C'est donc l'heure des décisions pour les poolers : est-il temps d'échanger les joueurs des Sharks?

Si votre pool est quotidien, hebdomadaire ou annuel, je répondrai : absolument. Le reste de la saison des Sharks sera très difficile en raison de ce manque d'atouts au centre.

Si votre pool est à long terme, tout dépend de votre position au classement. Si vous visez le sommet du classement et êtes en mode acheteur, on peut douter qu'ils soient vos meilleurs atouts. Par contre, si vous avez lancé la serviette, garder avec vous les gros canons des Sharks n'est pas un mauvais choix, voire même les acquérir à faible prix.

Video: CBJ@SJS: Thornton bat Merzlikins d'un tir frappé

Tel que mentionné plus tôt, c'est une très mauvaise saison pour tout le monde à San Jose, mais n'oubliez pas que les Sharks ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest l'année dernière. 

Les changements seront nombreux après la saison à San Jose. Thornton et Patrick Marleau risquent d'être à la retraite. Bob Boughner, qui est l'entraîneur-chef par intérim de l'équipe après le congédiement de Peter DeBoer, n'y sera peut-être plus, ou, à l'inverse, aura tout l'été pour trouver une façon de relancer l'équipe.

De plus, poolers, gardez un œil sur les changements à la formation qui seront effectués au cours des prochaines semaines. Les Sharks ont quelques jeunes joueurs qui pourraient avoir plus de temps de jeu, comme l'attaquant Dylan Gambrell, qui tarde à s'imposer dans la LNH, et des espoirs qui pourraient mettre le pied dans la grande ligue pour la première fois, tels que Joachim Blichfeld, Alexander Chmelevski, Ivan Chekhovich, Alexander True et Maxim Letunov. 

Une bonne première impression de leur part pourrait vous convaincre de les repêcher l'automne prochain. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.