Skip to main content

Des milliers d'amateurs assistent aux funérailles d'Alexei Cherepanov

LNH.com @NHL

MOSCOU - Les membres de la famille, les amis, les coéquipiers et des milliers d'amateurs de hockey ont rendu un dernier hommage, mercredi, à Alexei Cherepanov, l'espoir de 19 ans qui est décédé à cause d'une anomalie cardiaque durant un match disputé lundi dans la région de Moscou.

La cause du décès faisait toujours l'objet d'une enquête, ont indiqué des enquêteurs fédéraux, mercredi. Un choix de premier tour des Rangers de New York, Cherepanov s'est écroulé sur le banc de son équipe pendant le match.

La télévision d'Etat a montré des gens dans sa ville sibérienne d'origine faisant la file sur un tapis rouge qui avait été placé sur la glace de l'aréna de l'équipe de Cherepanov, le Avangard Omsk. Ces gens attendaient dans le but de déposer des fleurs sur son cercueil.

Plusieurs gens ont suivi les porteurs quand ceux-ci ont amené le cercueil de l'aréna jusqu'au cimetière Staro-Severnoye d'Omsk, où Cherepanov a été enterré. Le cercueil avait été drapé de blanc.

Certaines personnes ont été tellement gagnées par l'émotion qu'il a fallu les retenir et les soutenir.

"Il est difficile d'évaluer aujourd'hui l'étendue du vide que ressentent les membres de la famille d'Alexei, le sport russe et l'équipe d'Avangard", a déclaré Leonid Polezhayev, le gouverneur de la région d'Omsk, à l'agence de presse russe Regnum.

"Alexei Cherepanov n'était pas seulement un athlète talentueux et un camarade fiable, il était une idole pour la jeunesse moderne."

Les enquêteurs régionaux de Moscou ont indiqué que Cherepanov souffrait apparemment d'ischémie chronique - une condition qui signifie qu'il n'y avait pas assez de sang qui se rendait au coeur et aux autres organes. Certains se sont demandés pourquoi son état n'avait jamais été détecté.

Les enquêteurs fédéraux ont émis un communiqué, mercredi, affirmant qu'ils avaient ordonné l'examen de sang et d'autres échantillons afin de déterminer s'il y avait eu dopage. Ils ont par ailleurs dit avoir interrogé le gérant et le personnel médical du Avangard ainsi que le personnel de l'aréna Vityaz, où le match de lundi a été disputé.

Entre-temps, le législateur Pavel Krasheninnikov, qui siège au sein du comité de surveillance de la Fédération russe de hockey, a accusé les ambulanciers d'avoir trop tardé à se présenter sur les lieux. Il s'est aussi plaint qu'aucune ambulance ni défibrillateur n'étaient sur place.

En voir plus