Skip to main content

Des espoirs coréens profitent du camp des Stars

Yeong Jun Seo et Sang-Hoon Shin veulent appliquer tout ce qu'ils ont appris en vue des J.O. de 2018

par Steve Hunt / Correspondant LNH.com

FRISCO, Texas -- Le principal objectif du camp de développement annuel des Stars de Dallas est de fournir aux jeunes espoirs les aptitudes nécessaires pour avoir du succès en tant que professionnels, mais cela est également devenu une expérience culturelle pour les participants.

Pour le deuxième an consécutif, des joueurs sud-coréens ont participé au camp qui a pris fin samedi. En 2015, trois Sud-Coréens y ont pris part, et cette fois-ci, il y en a eu deux -- le défenseur Yeong Jun Seo et l'attaquant Sang-Hoon Shin.

« C'est très plaisant de jouer contre eux », a dit Seo, 21 ans, un attaquant pour l'Université de la Corée. « Je pense que c'est une belle expérience pour nous de ne pas seulement regarder et écouter le jeu, nous pouvons jouer, en effet. »

Shin, 22 ans, a passé la dernière saison avec Anyang Halla, qui a remporté le championnat de la Ligue d'Asie pour la troisième fois en sept ans.

La première chose qu'il a aperçue pendant le camp de développement avec les Stars était le fait que les joueurs sont bien plus gros par rapport à ceux dans la Ligue d'Asie.

« Nous croyions que les joueurs étaient vraiment bons, mais la seule vraie différence est la taille, peut-être, a dit Shin par le biais d'un interprète. Je n'ai pas vécu beaucoup de séances d'entraînement axées sur les aptitudes. C'est un nouvel environnement. C'est bon pour moi de le vivre en venant ici. »

Le directeur général des Stars Jim Nill est pour la plupart responsable de l'arrivée des joueurs sud-coréens aux deux derniers camps. Nill, D.G. de l'équipe depuis avril 2013, a un long rapport avec l'ancien défenseur de la LNH Jim Paek, qui est devenu le premier joueur né en Corée du Sud dans l'histoire de la LNH quand il a fait ses débuts avec les Penguins de Pittsburgh le 13 octobre 1990 contre les Islanders de New York.

Membre de l'équipe championne de la Coupe Stanley avec Pittsburgh en 1991, Paek a également joué avec les Kings de Los Angeles et les Sénateurs d'Ottawa pendant sa carrière de six saisons dans la LNH. Il a plus tard servi à titre d'entraîneur avec les Griffins de Grand Rapids dans la Ligue américaine de hockey alors que Nill était le directeur général des Red Wings de Detroit, l'organisation à laquelle les Griffins font partie.

Maintenant le directeur du hockey dans l'Association coréenne de hockey sur glace et l'entraîneur de l'équipe nationale de la Corée du Sud, Paek a demandé à Nill en 2015 si certains de ses joueurs pouvaient participer au camp de développement. Nill a accepté et l'expérience a été positive pour les deux parties.

« Je crois que c'est excellent pour leur programme et de l'autre côté, je pense que ça bénéficie à plusieurs joueurs ici, a dit Nill. Nous recevons un petit goût de leur culture. Les gars ont l'occasion de leur parler, d'apprendre d'où ils viennent. Je sais que l'an dernier, les trois joueurs qui étaient ici, ils ont touché le cœur de plusieurs joueurs, et je sais que ce sera également le cas avec ces joueurs-ci. Cela nous donne une chance de redonner au hockey. »

Seo, qui indiquait qu'Erik Karlsson des Sénateurs et John Klingberg des Stars étaient ses joueurs préférés, était emballé d'avoir l'opportunité de côtoyer les espoirs des Stars, mais il y avait un participant qu'il avait déjà connu avant d'arriver au Texas.

« J'habitais à Calgary pendant quelques ans et j'avais joué avec [le choix de cinquième ronde en 2013] Cole Ully, a dit Seo. Les joueurs ici sont très serviables. »

Seo et Shin ont tiré toute leçon possible, mais le duo sud-coréen a un plus grand objectif. Ils se serviront de l'expérience quand ils joueront avec l'équipe nationale, qui participera aux Jeux olympiques pour la première fois en 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud. À titre de pays hôte des Jeux d'hiver, l'équipe s'est automatiquement qualifiée.

Ils ont suggéré qu'une bonne performance des Sud-Coréens en 2018 pourrait aider l'éclosion du hockey dans leur pays.

« Afin que le hockey devienne un sport populaire en Corée, parce qu'il n'y est vraiment pas populaire, les Jeux olympiques sont la principale priorité, a expliqué Shin. Il faut avoir un peu de succès dans les Jeux olympiques, alors c'est vraiment important pour nous. »

« Le hockey commence à gagner en popularité en Corée, a ajouté Seo. Nous sommes très désespérés, donc l'équipe nationale travaille très dur pendant la saison et pendant la saison morte. Nous avons beaucoup de plans, nous allons participer aux tournois contre des Européens et nous allons jouer beaucoup de matchs dans la Coupe d'Asie afin de nous développer jusqu'aux Jeux olympiques. »

En voir plus