Skip to main content

Des débuts de carrière flamboyants

Victor Olofsson et Cale Makar connaissent des séquences remarquables à leurs débuts dans la LNH

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Chaque début de saison dans la LNH nous donne droit à des histoires incroyables, notamment avec des recrues qui s'illustrent d'un bout à l'autre de la Ligue. Le simple fait de jouer dans le circuit Bettman représente déjà le rêve de plusieurs milliers de jeunes à travers le monde, mais de réaliser ce rêve tout en connaissant un départ fracassant à ses premiers pas ajoute énormément aux sensations fortes.

Au cours des années, il y a eu des séquences exceptionnelles pour les joueurs en début de carrière. L'an dernier, c'était Elias Pettersson des Canucks de Vancouver qui avait retenu l'attention en plus de remporter le trophée Calder, remis à la recrue de l'année. Cette saison, Victor Olofsson, des Sabres de Buffalo, et Cale Makar, de l'Avalanche du Colorado, semblent avoir une longueur d'avance sur les autres recrues.

À LIRE AUSSI : Gagné: Optimisme et prudence sont de mise à Edmonton et Buffalo 

Olofsson a déjà inscrit son nom dans le livre des records de la LNH avec une production monstrueuse en avantage numérique, tandis que Makar s'en approche dangereusement. On vous propose, aujourd'hui, un survol de ces deux séquences et de quelques autres dignes de mention.

L'avantage numérique, le pain et le beurre d'Olofsson

Les Sabres de Buffalo comptent sur plusieurs joueurs prometteurs au sein de leur formation et Ralph Krueger est persuadé que cette équipe sera à surveiller. Or, à côté des Jack Eichel, Sam Reinhart et Rasmus Dahlin, c'est plutôt Victor Olofsson qui retient l'attention en ce début de saison.

Le choix de septième tour des Sabres en 2014 avait déjà eu l'occasion de se faire valoir l'an dernier en disputant six matchs au cours desquels il avait récolté quatre points, dont deux buts. Cette saison, le jeune Suédois connaît un début de campagne très intéressant avec sept points à sa fiche en six matchs, dont cinq buts. 

Ce qui est encore plus fascinant dans toute cette histoire, c'est que les sept premiers buts en carrière de l'ailier gauche ont tous été inscrits en supériorité numérique. Il a ainsi gravé son nom dans les annales de la LNH en devenant le premier joueur à réussir un tel exploit.

Video: DAL@BUF: Olofsson marque sur récecption en A.N.

Olofsson se dit évidemment heureux d'avoir réalisé un tel exploit, mais aimerait bien commencer à produire à forces égales aussi.

« C'est évidemment plaisant d'avoir un record à son actif, même j'aimerais également marquer des buts à cinq contre cinq », a déclaré Olofsson après la victoire de 4-0 des siens face aux Stars de Dallas. « Je me sentais beaucoup mieux [lundi], à propos de mon jeu en général, et je suis sûr que ça va venir bientôt. »

Avant la jeune sensation des Sabres, Craig Norwich (Jets de Winnipeg, 1979-80), Sylvain Turgeon (Whalers de Hartford, 1983-84) et Jeff Norton (Islanders de New York, 1987-88) se partageaient l'ancien record de six buts consécutifs avec l'avantage d'un homme pour amorcer une carrière.

Cale Makar impressionne au Colorado

Il n'y a pas seulement que les Sabres qui impressionnent en ce jeune début de saison, l'Avalanche du Colorado également. La formation de Jared Bednar est d'ailleurs la seule qui est toujours invaincue à ce stade-ci, et elle doit une partie de ses exploits à son jeune défenseur, Cale Makar.

Lundi soir, l'Avalanche a défait les Capitals de Washington 6-3, et dans cette rencontre, le 4e choix au total du repêchage de 2017 a amassé un point dans un cinquième match de suite pour amorcer sa carrière dans la LNH - même s'il a déjà disputé dix rencontres en séries éliminatoires au printemps dernier.

Video: CGY@COL, #3: Makar compte à ses débuts dans la LNH

Makar n'est plus qu'à un match du record absolu de la LNH, qui appartient à Marek Zidlicky (Predators de Nashville; 2003-04) qui avait débuté sa carrière dans le circuit Bettman avec au moins un point dans six matchs consécutifs.

« C'est un sentiment agréable [de récolter des points en plus de voir l'équipe gagner]. J'ai de la chance avec ça présentement. Je veux juste m'en tenir à mon jeu et performer comme je peux », a commenté Makar au terme de l'entraînement des siens, mardi après-midi.

Présentement, le défenseur de 20 ans de l'Avalanche partage le deuxième rang pour ce record avec trois joueurs, dont notamment Larry Murphy (Kings de Los Angeles, 1980-81).  

D'autres records fascinants

Au fil des ans, plusieurs joueurs ont brillé sous le feu des projecteurs, et ce, dès leurs débuts dans la LNH. Ce fut notamment le cas de Patrick Lalime, qui a amorcé son périple de 12 saisons dans la LNH avec une série admirable de 16 victoires de suite lors de la saison 1996-97. Il évoluait alors avec les Penguins de Pittsburgh, équipe qui l'avait repêché au 156e rang en 1993.

De retour à Makar, s'il réussit à rejoindre Zidlicky, il aura d'autres records à sa portée, mais qui seront certainement plus difficiles à battre. Par exemple, Joe Malone détient la marque, depuis plus de 100 ans, pour le plus grand nombre de matchs consécutifs avec au moins un point pour amorcer une carrière dans la LNH. En 1917-1918, avec les Canadiens de Montréal, il avait porté sa séquence à 14 rencontres de suite. 

Sinon, Paul Stastny, avec l'Avalanche du Colorado - bien que ce ne soit pas pour débuter sa carrière - avait réussi à inscrire une série de 20 matchs de suite avec au moins un point à sa saison recrue, en 2006-07. Il avait alors éclipsé la marque de 17 rencontres de Teemu Selanne (Jets de Winnipeg, 1992-93).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.