Skip to main content

Des Coyotes fringants mais sereins

Les espoirs à l'attaque Christian Dvorak et Dylan Strome joueront dans la LNH « s'ils sont prêts »

par Nicholas J. Costonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

La déclaration, en soi, en est une qu'on pourrait s'attendre à entendre de la bouche de John Chayka. Les Coyotes de l'Arizona l'ont promu au poste de directeur général le 5 mai alors qu'il n'avait que 26 ans, faisant de lui le plus jeune d.g. dans l'histoire du sport professionnel majeur en Amérique du Nord. Il a maintenant 27 ans.

Quand les Coyotes entreprendront leur camp d'entraînement au mois de septembre, Chayka n'aura aucun préjugé à l'égard de joueurs comme l'ailier gauche de 20 ans Christian Dvorak ou le joueur de centre de 19 ans Dylan Strome.

« Nous n'allons pas regarder les certificats de naissance avant de prendre des décisions, a lancé Chayka. S'ils sont prêts à jouer, ils sont prêts à jouer. »

Mais replaçons cette déclaration en contexte : Chayka est jeune et il donnera l'occasion aux jeunes joueurs de se faire valoir, mais cela ne signifie pas qu'il rajeunira son équipe pour le simple plaisir de le faire.

Depuis qu'ils ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest au printemps 2012, les Coytes ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley quatre années de suite. Au fil de leurs déboires, ils ont emmagasiné un nombre impressionnant de jeunes joueurs et d'espoirs.

La clé, maintenant, sera de veiller à leur développement, et pour s'assurer qu'ils connaissent du succès à long terme, il sera important de les amener dans la LNH au bon moment. Pas trop rapidement, ni trop tardivement.

« Nous nous sommes placés en bonne position en bâtissant un bon groupe de jeunes joueurs et il ne faut pas précipiter les choses, a noté Chayka. Il faut bien faire les choses.

« Évidemment, la ligne est mince entre le succès et l'échec à ce chapitre. Tu peux les aider comme tu peux leur nuire. Mais reste qu'il n'y a rien de pressant avec ces joueurs. Ils vont faire partie de notre organisation pendant de nombreuses années. »

La façon dont Chayka et l'entraîneur Dave Tippett interagiront sera très importante. Au même moment où Chayka a été promu, Tippett a vu la fonction de vice-président exécutif aux opérations hockey être ajouté à ses tâches, ce qui signifie qu'il sera impliqué dans les décisions concernant le personnel des joueurs.

Les directeurs généraux ont tendance à penser en fonction du long terme et les entraîneurs, du court terme. Certains entraîneurs, préoccupés par la nécessité de se qualifier pour les séries et de garder leur emploi, peuvent favoriser l'utilisation des vétérans au détriment des jeunes et ce, même si ces derniers ont besoin de temps de glace pour se développer. Ces entraîneurs risquent aussi de donner aux jeunes joueurs des responsabilités plus grandes dans l'immédiat alors que ces joueurs pourraient mieux faire si on leur donnait des rôles plus discrets.

Mais Tippett, qui en sera à sa 14e saison comme entraîneur dans la LNH et à sa huitième campagne à la barre des Coyotes, profite d'une sécurité d'emploi à long terme et il peut regarder au-delà des besoins immédiats de son équipe sur la glace. Il a signé un contrat de cinq ans le même jour où Chayka a été promu.

« Chaque joueur est différent, aux yeux de Tipp [Tippett], en ce qui a trait à la meilleure approche qu'il faut emprunter pour favoriser son développement, a noté Chayka. S'il pense que c'est mieux qu'un joueur commence à un niveau moins élevé ou à une position différente afin qu'il gravisse les échelons ainsi, alors c'est ce qu'il pense.

« Mon boulot, c'est d'accumuler les actifs et de bâtir une équipe, et ensuite c'est à Tipp de les utiliser comme il l'entend. Il a connu du succès par le passé quand venait le temps de veiller au développement des jeunes, et les jeunes joueurs adorent jouer pour lui. Je crois donc qu'il prendra les bonnes décisions. »

Les attaquants Max Domi et Anthony Duclair ont tous deux intégré la formation des Coyotes à l'âge de 20 ans la saison dernière et ils ont excellé, unissant leurs efforts pour inscrire un grand total de 38 buts et 58 aides.

Il reste maintenant à savoir, surtout après que les Coyotes eurent fait de la place au sein de l'alignement en rachetant la dernière année au contrat du vétéran joueur de centre Antoine Vermette, si Dvorak et Strome pourront réaliser le même tour de force.

Dvorak, qui a 20 ans, a été un choix de deuxième tour (58e au total) lors du repêchage 2014 de la LNH. La saison dernière, il a marqué 52 buts et amassé 121 points en 59 matchs du calendrier régulier avec les Knights de London dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL). Il a ensuite ajouté 14 buts et 21 aides en 18 matchs éliminatoires de la OHL, puis sept filets et cinq aides en quatre matchs à la Coupe Memorial pour ainsi aider les siens à remporter le tournoi. Il fera ses débuts dans la LNH ou à Tucson dans la Ligue américaine de hockey.

Strome, 19 ans, a été réclamé au troisième rang du repêchage 2015 de la LNH. Il a totalisé 37 buts et 111 points en 56 rencontres de saison régulière avec les Otters d'Érié dans la OHL, puis 10 buts et 11 aides en 13 affrontements éliminatoires. Cet athlète de six pieds trois pouces et 185 livres a commencé à s'entraîner dans le but de devenir plus costaud et d'avoir un coup de patin plus explosif. En raison de son âge, il doit jouer dans la LNH ou retourner avec son club junior, bien qu'il pourrait jouer jusqu'à neuf matchs dans la LNH sans gruger la première saison de son premier contrat professionnel.

« Ce sont les deux joueurs qui se sont distingués des autres au niveau junior, a souligné Chayka. Mais dans les faits, la porte est ouverte à tout le monde. Si un joueur s'amène et montre de belles choses, il aura l'opportunité d'accéder à la formation. »

Parmi les autres espoirs des Coyotes à surveiller, on retrouve le défenseur Anthony DeAngelo, qui a été choisi au 19e rang du repêchage de 2014 et que les Coyotes ont obtenu dans une transaction avec le Lightning de Tampa Bay le 25 juin, l'attaquant Brendan Perlini, repêché au 12e échelon en 2014, et l'attaquant Christian Fischer, un choix de deuxième tour (32e au total) en 2015. DeAngelo s'est aligné avec Syracuse dans la LAH la saison dernière. Perlini peut jouer dans la LNH ou la LAH cette saison. Fischer pourra jouer dans la LNH, la LAH ou dans les rangs juniors.

« Physiquement, il est là, et il fait tout ce qu'il est capable de faire pour maximiser son potentiel, a dit Chayka de Fischer. Quand les joueurs font ça, travaillent fort l'été et que le club voit une différence, ils vont avoir l'opportunité de rester avec l'équipe. C'est un joueur que nous aimons beaucoup et qui nous rend fébriles. »

Les Coyotes ont repêché deux joueurs au premier tour du repêchage de 2016, soit le joueur de centre Clayton Keller au septième rang et le défenseur Jakob Chychrun au 16e échelon après avoir mis la main sur ce choix dans le cadre d'une transaction avec les Red Wings de Detroit. Keller s'alignera avec l'Université de Boston cette saison. Chychrun risque de retrouver son équipe junior, le Sting de Sarnia de la OHL, mais on ne sait jamais.

« Chychrun représente un cas intéressant, parce qu'il est probablement prêt au plan de la maturité physique, a indiqué Chayka. Mentalement, il est à un niveau où il serait probablement capable de s'adapter rapidement. Mais comme d'autres, il va s'amener au camp et jouer à un niveau qu'il n'a jamais connu auparavant, et on verra jusqu'à quel point il sera en mesure d'adapter son niveau de jeu. »

La jeunesse sera à l'honneur en Arizona, mais seulement pour les bonnes raisons.

« Nous croyons que le hockey est devenu un sport de jeunes hommes et que nous avons les meilleurs jeunes ici, a affirmé Chayka. Alors s'ils ont prêts à jouer, des postes seront disponibles. Mais aucun poste n'est réservé d'avance. Nous chercherons à améliorer notre groupe. Les vétérans n'ont pas de droits acquis. Nous voulons de la nouveauté, nous voulons de la fraîcheur. Nous voulons nous améliorer. »

Cela dit, Chayka a ajouté : « Nous tentons de créer un mouvement, de susciter de l'intérêt au sein de notre groupe. Nous avons déjà assez de bons jeunes joueurs qu'il ne sera pas nécessaire d'en ajouter d'autres pour le simple plaisir de le faire. Nous en ajouterons pour améliorer l'équipe. C'est l'objectif. Nous devons rendre l'équipe meilleure. Je pense que ces jeunes joueront un rôle important à ce titre. Nous essayons de synchroniser les choses pour que ce soit le bon moment de le faire, autant pour eux que pour nous. »

En voir plus