Skip to main content

Derick Brassard se dégêne au Centre Bell

Le joueur de centre des Rangers marque un premier but à Montréal

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Derick Brassard était intimidé les premières fois qu'il venait jouer au Centre Bell. Depuis quelques saisons, il dit être beaucoup plus à l'aise. Samedi, on aurait dit qu'il était comme chez lui!

Le joueur de centre québécois a réussi son premier but en huit matchs à Montréal en saison régulière et en séries éliminatoires, en plus d'amasser une aide, dans la victoire sans appel de 5-2 des Rangers de New York contre les Canadiens.

 

« Dans l'autobus qui nous emmenait à l'hôtel vendredi, je pensais justement au fait que je n'avais pas encore marqué au Centre Bell. Ça s'est produit ce soir. J'étais très content », a-t-il commenté.

« Au début de ma carrière (dans l'uniforme des Blue Jackets de Columbus), je ne venais pas jouer souvent au Centre Bell et j'étais plus sur les nerfs et j'étais moins concentré, a-t-il avoué. C'est spécial de jouer à Montréal devant ma famille et mes amis.

« Depuis que je porte les couleurs des Rangers, je viens plus souvent et je suis plus à l'aise. C'est d'autant vrai depuis que nous avons affronté les Canadiens en séries éliminatoires en 2014. »

À l'âge de 28 ans, Brassard est passablement plus à l'aise dans tous les amphithéâtres de la LNH. Avec 57 points, le jeune vétéran de huit saisons est en voie de connaître la plus fructueuse saison de sa carrière.

Déjà, il a largement dépassé son meilleur total de buts qui était de 19 avant cette saison. Il n'est plus qu'à trois points d'égaler sa marque personnelle de 60 points, réalisée la saison dernière.

Au début de la saison, l'entraîneur des Rangers Alain Vigneault avait dit voir très gros pour Brassard à titre de pivot du premier trio ainsi que sur le plan du leadership.

« Nous voulons qu'il (Brassard) occupe une place plus importante dans le vestiaire », avait-il affirmé lors de la première visite en ville des Rangers en octobre. « Il possède assez d'expérience. C'est un bon jeune homme, un bon travaillant avec une bonne attitude. »

Brassard a dit qu'il accorde peu d'importance à sa fiche personnelle, relevant qu'il se concentre plutôt à bien faire et à s'améliorer à chacun des matchs.

Empathique

Le patineur natif de Gatineau, qui s'est mis en évidence chez les Voltigeurs de Drummondville dans les rangs juniors, a affiché beaucoup d'empathie à l'endroit des Canadiens.

« Il leur manque de gros morceaux. Brendan Gallagher est la bougie d'allumage de l'équipe. L'absence de Carey Price fait une différence. Juste la façon qu'il peut manier la rondelle à l'extérieur de son but, il est comme un troisième défenseur et c'est plus difficile pour une équipe d'établir son échec avant. Puis, c'est sans parler de P.K. Subban. »

Brassard a raconté en souriant que les vétérans des Rangers ont demandé des informations à leurs jeunes coéquipiers au sujet des jeunes joueurs des Canadiens qui évoluaient dans la Ligue américaine jusqu'à tout dernièrement.

« Ils ont de bonnes jeunes, qui travaillent fort et qui sont voués à un bel avenir. Mais pour nous, ce n'était pas facile parce que nous ne les connaissions pas. C'est la raison pour laquelle des équipes qui ne sont pas dans le portrait des séries créent souvent la surprise face aux meilleures équipes. Elles n'ont rien à perdre. »

Les Rangers veulent retrouver leur meilleur niveau de jeu avant le début des séries éliminatoires. Leur récent périple en Californie (deux défaites en trois matchs) leur a laissé un goût amer. Ils espèrent maintenant poursuivre sur leur poussée de trois victoires dès dimanche, à l'occasion d'un choc contre les Penguins de Pittsburgh.

La série de succès des Penguins leur permet d'espérer de devancer les Rangers au deuxième rang de la section Métropolitaine et d'ainsi commencer les séries avec l'avantage de la patinoire.

« Les Penguins présentent un visage différent, a analysé Brassard. Ils misent encore sur leurs joueurs exceptionnels, Sidney Crosby, Kristopher Letang et Evgeni Malkin qui est blessé. Mais ils ont ajouté des joueurs de troisièmes et de quatrièmes trios qui ne sont pas imposants physiquement, mais qui sont très rapides. Ils se fondent bien dans leur groupe. Ils sont une des équipes de l'heure dans la Ligue nationale. Ça va donner un bon match. Ça va être le "fun". »  

 

En voir plus