Skip to main content

Demitra et le Wild espèrent et que Gaborik se mettra en branle contre l'Avalanche

LNH.com @NHL

MINNEAPOLIS - Pavol Demitra a marqué. Maintenant, le Wild du Minnesota a besoin de Marian Gaborik.

Après que le Wild ait mis la pression sur Demitra et Gaborik, Demitra a marqué le premier des deux buts du Wild en troisième, vendredi, aidant les siens à créer l'égalité 1-1 dans la série quart de finale qu'ils disputent à l'Avalanche du Colorado.

"Ca a été une grosse victoire pour nous", a dit Demitra, dont la production offensive est passée de 25 buts la saison dernière à seulement 15 cette saison, probablement sa dernière avec le Wild, lui qui deviendra joueur autonome en juillet prochain.

Gaborik? Il a été limité à trois tirs en deux matchs et a remis la rondelle quatre fois à l'adversaire.

"On doit le mettre en marche, et je crois qu'il a obtenu quelques chances, a déclaré Demitra. Il a travaillé fort vendredi et il n'a besoin que de briser la glace pour que tout se mette en place."

Bien que le Wild ait dominé 61-48 au chapitre des lancers, la défensive de l'Avalanche a rendu la tâche difficile aux Gaborik, Demitra, Brian Rolston et Pierre-Marc Bouchard.

L'Avalanche a bloqué 40 tirs en deux matchs et le duo formé d'Adam Foote et de Kurt Sauer - natif du Minnesota - a été en mesure de neutraliser le trio de Gaborik.

"Il est très rapide et possède un bon tir, a dit Foote. Vous devez le trouver rapidement sur la glace pour pouvoir l'empêcher de contribuer."

Mais les joueurs de l'Avalanche devront aussi se méfier de Mikko Koivu. L'attaquant du Wild est en train de devenir un joueur de premier plan à sa troisième saison avec le Wild et se distance peu à peu de l'ombre de son frère, le capitaine du Canadien, Saku. Koivu est une des raisons pour lesquelles cette série est égale après deux matchs.

Vendredi, il a intercepté une passe près de la ligne bleue de l'Avalanche avant de décocher un lancer-frappé qui s'est retrouvé dans le filet avec seulement 1:49 à faire en troisième. C'aurait été le but gagnant si Milan Hejduk n'avait pas créé l'égalité en faisant dévié un tir dans la dernière minute de jeu.

"Il jouait bien avant les séries, aussi bien qu'il puisse le faire, a déclaré l'entraîneur-chef du Wild, Jacques Lemaire. Il a juste transporté son jeu en séries. Il peut jouer avec n'importe qui et son trio fonctionne bien."

Malgré qu'ils s'amènent à la maison avec la série égale 1-1 au lieu de 2-0, comme ça aurait bien pu l'être, les joueurs de l'Avalanche ne peuvent être mécontents de leur performance au Minnesota.

Mais de toute évidence, cette série est loin d'être terminée.

En voir plus