Skip to main content

Défenseur contre attaquant, la transaction idéale?

Plusieurs transactions impliquant un défenseur et un attaquant ont profité aux deux parties impliquées

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Les transactions où un attaquant change de camp en retour d'un défenseur, comme celle survenue jeudi quand les Devils du New Jersey ont obtenu Sami Vatanen des Ducks d'Anaheim pour mettre la main sur Adam Henrique, sont peut-être ce qui se rapproche le plus de la transaction idéale.

Parce que bien souvent, les clubs qui procèdent à de tels marchés, profitant de la profondeur qu'ils ont à une position donnée, se départissent d'un joueur de qualité sans nécessairement s'affaiblir. Et en retour, ils obtiennent un joueur d'une qualité égale, mais qui viendra combler une carence à la position où ils ont besoin de renforts.

Bref, les deux clubs y gagnent. Voici quelques transactions qui illustrent très bien ce phénomène :

Le prototype parfait : Johansen pour Jones

Voici sans doute l'exemple le plus probant d'une transaction qui a profité aux deux clubs. En Ryan Johansen, les Predators de Nashville ont obtenu le joueur de centre numéro un qui leur manquait si cruellement, tandis qu'en Seth Jones, les Blue Jackets de Columbus ont obtenu un jeune défenseur capable de briller au sein d'un premier duo d'arrières.

Cette transaction, survenue en janvier 2016, a aidé les deux équipes à rejoindre l'élite de la LNH en 2016-17. Les Blue Jackets ont établi des records d'équipe pour les victoires (50) et les points au classement (108) en saison régulière, tandis que les Predators ont atteint la Finale de la Coupe Stanley.

« C'est de la qualité en retour de qualité. C'est un bon échange du point de vue purement hockey, un marché un contre un qui aide les deux équipes », avait commenté l'entraîneur des Blue Jackets John Tortorella au moment de la transaction. 

Sur le plan individuel, autant Johansen (25 ans) que Jones (23 ans) jouent un rôle-clé dans leur équipe respective. Johansen est le principal fabricant de jeux de l'équipe, comme en font foi ses 47 mentions d'aide en 82 matchs, l'hiver dernier, et ses 14 passes cette saison.

Jones et Zach Werenski agissent quant à eux comme principal rempart devant le gardien Sergei Bobrovsky, qui semble destiné à devenir finaliste au trophée Vézina cette saison. Jones frôle souvent les 28 minutes de jeu.

Larsson-Hall & Myers-Kane

L'échange impliquant le défenseur Adam Larsson et l'attaquant Taylor Hall en juin 2016 a profité autant aux Oilers d'Edmonton qu'aux Devils du New Jersey, avec un certain décalage.

Larsson a apporté de la stabilité à la brigade défensive des Oilers l'hiver dernier, aidant Edmonton à participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2006. Il a été un des quatre défenseurs des Oilers à obtenir plus de 20 minutes de jeu par match. Cette saison, ça va moins bien pour l'équipe, mais Larsson fait partie du premier duo d'arrières.

 

Pour sa part, Hall n'a pas connu sa meilleure saison à l'attaque la saison dernière (20 buts et 33 aides pour un total de 53 points), alors que les Devils ont terminé au dernier rang dans l'Association de l'Est. Mais cette saison, il a 26 points (huit buts, 18 aides) en 24 matchs, si bien qu'à ce rythme il dépassera sa meilleure production à vie, soit 80 points (27 buts, 53 aides) en 2013-14. Mieux entouré, il est le meilleur marqueur d'une équipe qui est présentement bien placée au classement pour accéder aux séries.

« Il a eu le temps de se remettre de la période de deuil qu'il avait à vivre », a noté le directeur général des Devils Ray Shero avant le début de la présente saison.

Le marché du mois de février 2015 impliquant surtout le défenseur Tyler Myers et l'attaquant Evander Kane en est un autre qui semble équilibré, même si les Sabres de Buffalo continuent de végéter tandis que les Jets de Winnipeg ont accédé aux séries au printemps 2015 et semblent destinés à y retourner cette saison.

Kane, 26 ans, évolue au sein du premier trio des Sabres aux côtés de Jack Eichel. Il est le meilleur marqueur des Sabres avec une fiche de 23 points (12 buts, 11 aides) en 25 matchs.

Myers, 27 ans, évolue au sein du troisième duo d'arrières avec Dmitry Kulikov, mais au sein d'une brigade défensive équilibrée qui occupe le sixième rang dans la LNH au chapitre des buts encaissés (2,68 par match). Avec Dustin Byfuglien et Jacob Trouba, il fait partie du trio d'arrières qui obtient plus de 20 minutes de jeu par match en moyenne.

… Et Sergachev-Drouin

Évidemment, il y a aussi la transaction de l'été dernier entre les Canadiens et le Lightning, qui a permis à Montréal d'obtenir l'attaquant Jonathan Drouin en retour du défenseur Mikhail Sergachev. Là aussi, les circonstances étaient parfaites, puisque les Canadiens avaient besoin de renforts en attaque tandis que le Lightning a pu se servir d'un attaquant qui avait besoin d'un changement de décor pour ajouter de la profondeur à la ligue bleue.

Même si Sergachev étonne au point d'être un candidat au trophée Calder, lui qui a autant de points que le vétéran Victor Hedman (17 en 25 matchs), il ne faut pas oublier qu'au moment de se blesser cette semaine, Drouin occupait quand même le premier rang chez les marqueurs du club montréalais (cinq buts, 12 aides). Tout ça alors qu'il doit s'adapter au poste de centre.

Le plus probable, c'est que dans quelques années, aucun des deux clubs ne regrettera cette transaction. Comme c'est le cas, sans doute, des équipes mentionnées plus haut.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.