Skip to main content

De retour au jeu, Simon Gagné réalise combien le hockey lui a manqué

LNH.com @NHL

PHILADELPHIE - Simon Gagné n'est pas l'athlète le plus affable. En entrevue, quoique de commerce agréable, l'ailier gauche des Flyers est l'antithèse de son coéquipier gardien Martin Biron. Mais Gagné était radieux après la séance d'entraînement de l'équipe, dimanche, au lendemain du match qui a marqué son retour au jeu après huit mois d'inactivité.

"Tout s'est bien passé et je vais très bien", a-t-il mentionné, en se montrant rassurant quant à son état de santé.

"Depuis cinq mois environ, je ne ressens plus aucun symptôme lié à la commotion cérébrale que j'ai subie la saison dernière."

Gagné avait hâte de disputer ce premier match en saison régulière, lui qui était inactif depuis le 10 février. Auteur d'un but dans la défaite de 4-3 des Flyers face aux Rangers de New York, il n'a pas caché que l'événement a été émotif pour lui.

"J'étais sur la glace pendant l'hymne national parce que je commençais le match, a-t-il relaté. C'était bruyant dans l'aréna et, debout sur la ligne bleue, je réalisais combien le hockey m'avait manqué.

"??'a été difficile de rester longtemps à l'écart du jeu. Je me demandais quand les maux de tête cesseraient, a-t-il renchéri. Après avoir retrouvé la santé, on voit les choses différemment. On ne tient rien pour acquis et on apprécie la chance qu'on a de jouer au hockey. Nous (les joueurs) sommes choyés."

Partout où le patineur de Sainte-Foy est allé l'été dernier, on s'est enquéri de son état de santé tout en lui demandant s'il croyait que son retour au jeu se passerait bien.

"Pour avoir côtoyé Patrice Bergeron, je sais qu'il a dû répondre exactement aux mêmes questions des gens", a souligné Gagné, en parlant de l'attaquant des Bruins de Boston qui a aussi récupéré d'une sévère commotion cérébrale.

"On essayait d'oublier, mais à tous les jours on nous parlait de ça. On avait tous les deux hâte de jouer des matchs."

Gagné, qui est âgé de 28 ans, a dit avoir dissipé les doutes en prenant part à quatre rencontres préparatoires.

"Je ne crains pas d'encaisser une mise en échec. J'ai franchi cette étape dans les matchs hors-concours. Samedi, les Rangers ne m'ont pas ménagé. ??a ne me dérange pas."

En voir plus