Skip to main content

De P.K. Subban ? Taylor Hall, les jeunes occupent plus de place dans la LNH

LNH.com @NHL

BROSSARD, Qc - Ce n'est pas une illusion. Les jeunes occupent plus de place que jamais dans la LNH.

C'est le cas du Canadien, qui a ouvert la porte toute grande ? P.K. Subban cette saison. Les Oilers d'Edmonton, de passage au Centre Bell mercredi soir, ont pouss? l'exercice encore plus loin - prudence budg?taire oblige - en alignant Taylor Hall, Jordan Eberle et Magnus Paajarvi, tous des attaquants de 20 ans et moins.

?On dirait qu'? peu pr?s toutes les ?quipes ont un jeune ou deux qui ont un certain impact, souligne Subban. C'est bien, c'est une bonne chose pour l'avenir de la ligue.?

C'est l? un ph?nom?ne relativement nouveau. Hal Gill peut en t?moigner, lui qui a fait ses d?buts dans la LNH en m?me temps que Joe Thornton avec les Bruins, en 1997-98.

Le v?t?ran d?fenseur du Tricolore se souvient que Thornton en avait arrach? ? ses premiers moments dans la ligue avant de devenir l'un des joueurs-cl??s des Sharks de San Jose.

??Les entra??neurs ??taient sur son dos et il ne jouait pas beaucoup, raconte Gill. Il a d?? gagner ses galons, en prouvant d'abord qu'il pouvait faire toutes les petites choses de la bonne fa??on.

??Maintenant, les jeunes ont beaucoup plus de marge de manoeuvre. On les laisse davantage essayer des choses, tenter des jeux quitte ?? commettre des erreurs, note le d??fenseur de 35 ans. On les laisse jouer ?? leur mani??re.

??Que ce soit ?? cause du plafond salarial ou parce que les joueurs ont droit ?? l'autonomie ?? un plus jeune ??ge, il y a assur??ment plus de jeunes qui ont davantage d'impact dans leurs clubs.??

Selon Jacques Martin, l'attitude des dirigeants de clubs ?? l'??gard des jeunes a chang?? ?? cause des deux raisons ??voqu??es par Gill. Ces contraintes font en sorte qu'on n'a plus le temps d'??tre aussi patient qu'avant. On veut rentabiliser son investissement le plus vite possible.

??Les clubs rep??chent des joueurs, les d??veloppent et ?? un certain moment, ils doivent leur donner une r??elle opportunit??, souligne l'entra??neur du Canadien. Ils ne veulent pas risquer de les perdre au ballottage.??

Le nombre accru de jeunes a aussi men?? ?? un cercle vicieux: il y a plus de joueurs rapides et fringants dans la LNH, alors il faut des joueurs rapides et fringants pour rivaliser contre eux.

??Le hockey est devenu tr??s rapide, note Martin. Le rythme du jeu semble s'acc??l??rer d'ann??e en ann??e. Les v??t??rans ont parfois de la difficult?? ?? suivre.??

??Les jeunes p??tent le feu quand ils arrivent dans la ligue, indique Subban. Tu veux faire bonne impression, tu veux conserver le poste qu'on t'a confi??, et montrer que tu veux faire carri??re dans la LNH. Il n'y a aucun rel??chement dans ton jeu.??

Les Oilers, un cas-type

M??me s'ils n'alignent pas l'??quipe la plus jeune de la LNH - cet honneur revient aux Kings de Los Angeles - les Oilers repr??sentent un bon exemple du ph??nom??ne de rajeunissement qu'on observe dans le circuit Bettman.

Chez les Oilers, les Hall, Eberle et Paajarvi se retrouvent d??j?? sous les feux de la rampe. Ils doivent donc composer avec la pression malgr?? leur manque d'exp??rience. Ce qui n'est pas toujours ??vident - on l'a vu ?? Montr??al dans le cas de Subban, dont l'enthousiasme a eu l'heurt de prendre certains adversaires ?? rebrousse-poil.

??On essaie d'??liminer cette pression??, d??clare Tom Renney, l'entra??neur des Oilers, en parlant de son trio de jeunes prodiges en devenir, que certains ??voquent dans le m??me souffle que les Wayne Gretzky, Mark Messier et Jari Kurri du d??but des ann??es 1980. On peut les prot??ger jusqu'?? un certain point, mais vient un moment o?? il faut les laisser aller sur la glace et jouer. On veut qu'ils vivent pleinement chaque situation.

??L'important, c'est de les aider ?? comprendre ce qu'ils viennent de vivre comme exp??rience, ?? l'aide de s??ances de vid??o et de discussions. Il faut aussi les laisser respirer un peu, du moins assez pour qu'ils se fassent leur propre id??e de la situation avant de venir ?? toi.

??Les entra??neurs doivent ??tre pro-actifs dans le but d'??claircir certaines zones grises, ajoute Renney, qui a dirig?? les Rangers de New York pendant cinq saisons. Mais ?? part cela, il faut les laisser jouer, leur donner l'occasion de conna??????tre du succ??????s dans les aspects du jeu qui leur viennent naturellement, sans trop les prot??????ger.??????

Taylor et Eberle passent plus de 17 minutes par match en moyenne sur la patinoire, tandis que Paajarvi a une moyenne d'un peu plus de 14 minutes par rencontre. Malgr?????? cela, Taylor n'a pas l'impression qu'on leur impose un d??????fi qui est au-del?????? de leurs capacit??????s.

??????On a notre r??????le particulier ?????? jouer. On sait quelle est notre place dans l'??????quipe, affirme celui qui a ??????t?????? le tout premier choix au dernier rep??????chage. Mais on sait aussi qu'il faut qu'on produise. On ne cherche pas ?????? ??????chapper ?????? cette responsabilit??????-l??????.

??????On s'attend ?????? bien faire chaque soir. On peut conna??????tre de bonnes soir??????es de temps ?????? autre dans cette ligue, m??????me si on est jeunes et sans exp??????rience.

??????On sait que l'??????quipe est jeune et que notre cheminement ne se fera pas sans heurts, mais nos attentes sont ??????lev??????es.??????

En voir plus