Skip to main content

De nouveaux trios pour relancer Malkin, invisible dans le premier match

LNH.com @NHL

DETROIT - Michel Therrien a décidé de chambarder ses trios en vue du deuxième match de la finale de la Coupe Stanley qui sera disputé lundi soir, au Joe Louis Arena. Ces changements surviennent au lendemain de la défaite de 4-0 que les Penguins de Pittsburgh ont subie face aux Red Wings de Detroit. Ils se veulent une façon non déguisée de relancer Evgeni Malkin.

Maxime Talbot se retrouve ainsi à la gauche de Malkin et Petr Sykora, Sidney Crosby va pivoter un trio complété par Ryan Malone et Marian Hossa, Pascal Dupuis est rétrogradé dans la troisième unité jumelé à Jordan Staal et Tyler Kennedy, tandis que Gary Roberts fait un retour associé à Jarkko Ruutu et Adam Hall. Georges Laraque sera mis de côté.

"Nous avons toujours confiance en Malkin, a soutenu Therrien lors de son point de presse quotidien. Mais pour réussir, il doit demeurer concentré et patiner davantage. Je suis convaincu qu'il va élever son jeu dans le deuxième match", a ajouté l'entraîneur des Penguins.

Un match à oublier

Malkin a vécu une soirée difficile dans le premier match. Il a été limité à un lancer et conservé un taux de réussite de 40 pour cent dans ses mises en jeu. Il a aussi terminé le match à moins-1.

"J'ai eu une bonne conversation avec Geno comme j'en ai eue avec d'autres joueurs. C'est normal après une défaite de 4-0, a dit Therrien. Avec Geno, il faut s'assurer de demeurer positif. C'est pas le temps d'avoir la mauvaise approche avec lui. Je lui ai simplement dit que nous voulons qu'il redevienne le leader qu'il a été en saison."

Talbot se voit confier une mission alors qu'il se retrouve dans un trio offensif pour la première fois des séries. Il est lui aussi convaincu qu'on va revoir le Malkin des beaux jours.

"Il a été le deuxième meilleur joueur de la Ligue nationale et peut-être même le meilleur, a-t-il rappelé. Il a été le leader de cette équipe pendant des semaines même s'il parle difficilement l'anglais.

"Je peux affirmer qu'il est un athlète fier. Je sais qu'il veut gagner la coupe autant que moi même s'il n'a pas eu la chance de voir des matchs de séries lorsqu'il était jeune."

Talbot dit accorder peu d'importance aux changements de trios.

"On a fait ça durant toute la saison, même quand les choses allaient bien. On se demandait d'ailleurs pourquoi les entraîneurs faisaient ça. Moi-même, j'ai joué avec Malkin et Sykora durant une dizaine de matchs. Je me souviens qu'on était dans l'ouest canadien. Les choses avaient bien marché."

L'athlète natif de Ville Lemoyne, en banlieue de Montréal, n'a pas l'intention de modifier son jeu.

"Je dois créer de l'espace et être le premier à récupérer les rondelles, dit-il. Mon jeu doit demeurer le même. Je me dois de rester Max Talbot."

Un match-clef

Il reste que la rencontre de lundi est importante pour les Penguins. Une défaite et ils devront remporter quatre des cinq derniers matchs de la finale, un défi difficile à relever face à une formation aussi talentueuse que celle des Red Wings.

"C'est un match qu'on ne peut pas perdre, admet Dupuis. C'est pourquoi il faut mettre toutes les chances de notre côté. Ces changements de trios devraient apporter une étincelle à l'équipe. Ils devraient aussi être mieux adaptés au jeu des Red Wings.

"Samedi, on a eu tendance à trop respecter les Red Wings, a ajouté Dupuis. On les a mis sur un piédestal après avoir entendu tant de bonnes choses à leur sujet. C'est pourquoi on a entrepris le match un peu sur les talons. On s'attend à ce que ce soit différent dans le deuxième match."

En voir plus