Skip to main content

David Perron dit qu'Hitchcock l'a beaucoup aidé

Le Québécois assure avoir apprécié le vétéran entraîneur même si les relations entre eux ont parfois été houleuses

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - David Perron a été très bouleversé par le congédiement de Ken Hitchcock dernièrement chez les Blues de St. Louis. L'ailier droit québécois a perdu plus qu'un entraîneur. Il a perdu un grand allié.

« C'est l'entraîneur que j'ai eu pendant le plus longtemps dans la Ligue nationale, celui qui a fait en sorte que je décide de revenir jouer à St. Louis cette saison », a souligné Perron, samedi.

« J'ai sans doute été le gars le plus ébranlé de l'équipe (par son congédiement) », a-t-il ajouté.

Perron a eu Hitchcock comme entraîneur pendant deux saisons en 2010-11 et en 2011-12 chez les Blues. La relation entre les deux hommes n'a pas toujours été harmonieuse, loin de là. Une relation du type « amour-haine » qui a aidé Perron à cheminer dans la LNH, selon le principal intéressé. 

« Je l'ai apprécié même si c'est très documenté qu'il est un entraîneur très exigeant. Il y a eu des moments pas très beaux entre nous, d'autres meilleurs. Je pourrais raconter plusieurs anecdotes, mais je ne veux pas entrer dans le détail. Je dirai simplement qu'il avait une façon particulière de te laisser savoir quand tu ne jouais pas bien », a-t-il glissé sourire en coin. 

« Tout le négatif pouvait vite virer au positif, a-t-il continué. Il savait exactement sur quel bouton peser, et il lui arrivait de peser sur le bouton pas mal fort. Ce n'était pas évident de composer avec ces situations-là sur le coup, mais il te forçait à travailler sur toi-même et au bout du compte ça amenait du positif. 

« Il reste qu'il est un des meilleurs entraîneurs de l'histoire », a-t-il déclaré.

Pas masochiste pour cinq sous, Perron ne cache pas qu'il a choisi St. Louis comme destination l'été dernier en raison de la présence du vétéran Hitchcock à la barre des Blues.

« Nous avons eu plusieurs discussions avant que j'accepte l'offre des Blues. Il tenait à m'expliquer quelles seraient mes tâches. Il m'avait dit que je jouerais en infériorité et en supériorité numérique. C'est exactement ce qui se passe », a confié Perron, qui avait 30 points en 55 matchs à sa fiche avant d'affronter les Canadiens de Montréal (19 h (HE); TVA Sports, FS-MW, CITY, NHL.TV). « Je suis loin d'être convaincu que j'aurais obtenu autant de temps de glace ailleurs. Je suis content pour ça parce qu'on a respecté ce qu'on m'avait dit. »

L'arrivée en poste de Mike Yeo pourrait lui faire craindre que la situation change dans son cas.

« L'aspect positif, c'est qu'il (Yeo) a été dans l'entourage de l'équipe pendant toute la saison. Il a vu de quelle façon je joue. Il sait que dans mes bons matchs, j'apporte de la constance. Il ne veut pas modifier ça. »

Les Blues (28-22-5) ont remporté quatre de leurs cinq premiers matchs sous les ordres de Yeo.

« Il a beaucoup de prestance pour son jeune âge (43 ans). Ses explications sont très claires. D'un entraîneur à l'autre, le message est semblable. Lui, il est plus actif dans le vestiaire et derrière le banc. Il n'hésite pas à nous encourager et à nous donner des tapes dans le dos. C'est rafraîchissant. 

« Chacun possède son propre style. "Hitch" était plus passif, à part la voix qui résonnait fort. Dans le vestiaire, il restait sur le bord de la porte. Il n'avait pas besoin d'exercer sa prestance autrement.   

« Il reste qu'il est un des meilleurs entraîneurs de tous les temps », a-t-il déclaré.
Pour ce qui est des succès que Yeo connaît à ses débuts, Perron a dit qu'il faudra voir au cours du prochain mois de quel bois l'équipe se chauffe.

« C'est normal que ça aille plutôt bien à la suite d'un changement d'entraîneur. On verra au cours des prochaines semaines quel genre d'équipe nous sommes. Nous savons que nous pouvons être une très bonne équipe quand nous jouons comme nous le faisons actuellement. »

Face aux Canadiens, les Blues seront privés du joueur de centre Paul Stastny qui s'est blessé au bas du corps dans la victoire de 2-1 en prolongation de l'équipe contre les Maple Leafs de Toronto, jeudi.

Chez les Blues, qui tenteront samedi de signer un quatrième gain d'affilée à l'étranger, on se montre confiant que Stastny ne doive pas s'absenter pendant trop longtemps.

Alex Steen le remplacera comme pivot du principal trio. Magnus Paajarvi et Vladimir Tarasenko seront ses ailiers.

Pacioretty de la partie

Dans le camp du Tricolore (31-17-8), le capitaine Max Pacioretty a pu être de la partie même s'il était affaibli par un virus. Pacioretty s'est présenté à Brossard mal en point samedi matin, a indiqué l'entraîneur Michel Therrien, et on l'a retourné à la maison, où un virus s'est propagé dans la famille.

Pacioretty a donc pu poursuivre sa séquence de 138 rencontres en uniforme, qui remonte au 11 avril 2015.

Therrien fera confiance au gardien réserviste Al Montoya parce qu'il souhaite miser sur Carey Price pour un duel intrasection face aux Bruins de Boston, dimanche. 

L'équipe se rendra à Boston immédiatement après le match samedi soir afin de retrouver ses grands rivaux du Massachusetts. 

Montoya n'a pas encore accordé de but en temps réglementaire cette saison au Centre Bell (155:31 minutes).

Les Blues vont répliquer avec Jake Allen, qui n'a cédé qu'un but à ses deux dernières sorties.

L'ailier droit du CH Brendan Gallagher s'est de nouveau entraîné avec ses coéquipiers, samedi. Therrien a réitéré qu'il est proche d'un retour au jeu, laissant entendre qu'il pourrait renouer avec l'action dimanche. Gallagher est rétabli de la blessure à la main gauche qu'il a subie le 3 janvier, face aux Predators de Nashville, en encaissant le tir frappé de son coéquipier Shea Weber.

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty - Phillip Danault - Alexander Radulov
Artturi Lehkonen - Alex Galchenyuk - Paul Byron
Sven Andrighetto - Tomas Plekanec - Andrew Shaw
Daniel Carr - Michael McCarron - Torrey Mitchell

Alexei Emelin - Shea Weber
Andrei Markov - Jeff Petry
Nathan Beaulieu - Greg Pateryn

Al Montoya
Carey Price

Retranchés : David Desharnais, Brian Flynn, Nikita Nesterov
Blessé : Brendan Gallagher (main gauche)

Alignement prévu des Blues

Magnus Paajarvi - Alex Steen - Vladimir Tarasenko
Jaden Schwartz - Patrik Berglund - Dmitrij Jaskin
Kenny Agostino - Jori Lehtera - David Perron
Scottie Upshall - Ivan Barbashev - Ryan Reaves 

Jay Bouwmeester - Alex Pietrangelo
Robert Bertuzzo - Kevin Shattenkirk
Joel Edmundson - Colton Parayko

Jake Allen
Carter Hutton

Retranchés : Carl Gunnarsson, Nail Yakupov
Blessés : Paul Stastny (bas du corps), Robby Fabbri (genou), Kyle Brodziak (pied)

En voir plus