Skip to main content

Krejci conserve espoir de jouer à la Coupe du monde

Le joueur de centre des Bruins veut que sa hanche soit complètement guérie

par Matt Kalman / Correspondant NHL.com

BOSTON - Le joueur de centre David Krejci des Bruins de Boston conserve espoir de porter les couleurs de la République tchèque à l'occasion du tournoi de la Coupe du monde de hockey 2016.

Krejci a été opéré à la hanche gauche le 25 avril et on évoquait une période de récupération d'environ cinq mois. Il a commencé à faire des exercices légers sur la glace il y a deux semaines et il a patiné pendant une quinzaine de minutes avec des coéquipiers, lundi.

Les possibilités qu'il puisse représenter son pays le mois prochain ont été revues à la baisse depuis le début de l'entre-saison.

Le tournoi de la Coupe du monde se met en branle le 17 septembre. Tous les matchs seront disputés au Air Canada Centre de Toronto.

« Si vous m'aviez posé la question il y a quelques mois, je vous aurais répondu oui, a élaboré Krejci. Mais dans le moment je veux uniquement me rétablir à 100 pour cent. Et si j'y parviens, ce serait formidable. »

Krejci ne veut pas évaluer ses chances. Il va se concentrer à augmenter le rythme à l'entraînement au cours des prochaines semaines. Il veut trouver l'équilibre entre essayer d'être prêt en vue de la Coupe du monde et la saison à venir, qu'il souhaite fructueuse, dans l'uniforme des Bruins.

Krejci a été affecté par des maux de hanche depuis un match préparatoire à la saison 2014-15. La saison dernière, il a obtenu 17 buts et il a récolté 63 points en 72 matchs.

« Je veux être complètement rétabli, a-t-il répété. Si c'est le cas, je voudrai jouer. C'est un tournoi important que vous ne voulez pas manquer si vous êtes en santé. Advenant que je ne sois pas à 100 pour cent, je ne me sentirai pas mal. Je veux simplement être en mesure d'offrir mon meilleur rendement. »

Krejci, qui a représenté son pays aux Jeux olympiques de 2010 et de 2014, est en contact avec les dirigeants de la République tchèque.

« Je discute à toutes les semaines avec l'entraîneur de l'équipe nationale (Josef Jandac), a-t-il dit. Je les tiens informé au sujet de mon état de santé. Tout le monde a l'heure juste. Je suis convaincu qu'ils ont un plan B advenant que je sois incapable de jouer. Nous verrons ce qui arrivera. »

 

Krejci a dit ne pas savoir s'il y a une date limite à laquelle on devra trancher en regard de sa participation. Il centre ses énergies à se rétablir au plus tôt.

En voir plus