Skip to main content

David Desharnais en attente

L'entraîneur Michel Therrien lui préfère Sven Andrighetto pour le moment

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - David Desharnais n'aura peut-être pas à patienter longtemps avant de ravoir la chance de faire ses preuves à la position de centre. Laissé de côté samedi en vue de l'affrontement contre les Capitals de Washington, Desharnais pourrait réintégrer la formation dès dimanche à l'occasion de la visite de Connor McDavid et des Oilers d'Edmonton (13h HE; RDS, SN, NHL.TV).

Son statut sera lié à l'état de santé de Phillip Danault, qui a quitté l'action avec environ 10 minutes à écouler.

Il faudra aussi voir si Alexander Radulov pourra jouer parce qu'il a dû recevoir des traitements au terme de l'après-midi pour une blessure à un pied. Radulov a complété la rencontre et il a été un des meilleurs joueurs du Tricolore, avec un but et une passe et une fiche de plus-2 en défense, pour 20:02 minutes de temps d'utilisation.

L'entraîneur Michel Therrien a indiqué à l'issue de la défaite de 3-2 de ses troupiers que Danault avait été victime d'une blessure au haut du corps, en ajoutant ne pas savoir s'il pourra affronter les Oilers dimanche.

Therrien a par ailleurs expliqué avoir davantage pris la décision de faire appel aux services de l'ailier suisse Sven Andrighetto au sein du groupe des neuf premiers attaquants de l'équipe que de retrancher Desharnais.

« Ce n'est jamais facile de sortir un vétéran de l'alignement, a-t-il expliqué. La décision que j'ai prise à plus à voir avec le rendement d'Andrighetto (deux buts, six passes en 21 matchs) dernièrement. Il nous donne du bon hockey et il crée de bonnes chances de marquer. »

Desharnais a pris part à deux rencontres à la suite de son retour au jeu après avoir raté deux mois en raison d'une blessure à un genou. Il a marqué à sa première rencontre, en étant utilisé au centre, avant d'être plus discret à sa deuxième sortie à Philadelphie - à l'instar de toute l'équipe qui s'est inclinée 2-1 face aux Flyers.

Samedi, les joueurs ont fourni un meilleur effort contre « la meilleure équipe de la LNH », comme Therrien l'a qualifiée.

« Nous nous retrouvons dans le pétrin quand nous jouons sur les talons et que nous ne parvenons pas à quitter notre territoire en possession de la rondelle, a opiné le capitaine Max Pacioretty. Mais ça n'a pas nécessairement été le cas aujourd'hui, peut-être juste un peu. Nous avons nettement mieux fait à ce chapitre que contre les Flyers jeudi.

« Les Capitals sont l'équipe de l'heure dans la ligue et il faut en faire un peu plus afin de leur soutirer les deux points de classement. »   

Le gardien Carey Price a été très impressionné par les Capitals qui sont premiers au classement général.

« Ils foncent en territoire adverse par vagues. Ils forment un groupe confiant, sont très rapides et leur jeu de puissance représente une arme redoutable. »

Le but de Nicklas Backstrom en supériorité numérique s'est avéré celui de la victoire.

Les Canadiens auraient pu se donner une meilleure chance de réussite, s'ils avaient profité de leurs occasions en supériorité (0-en-3).

Price a disputé un premier match avec ses nouvelles culottes, en vertu de la nouvelle réglementation de la LNH pour les gardiens.

« Je n'ai pas vu une grande différence. C'était une première. Peut-être qu'à la longue ça (les nouvelles culottes plus minces) pourrait faire que j'accorde un ou deux buts de plus. Mais ça n'a pas été un facteur aujourd'hui. »

En voir plus