Skip to main content

Date limite: Les Bruins veulent améliorer leur profondeur en attaque

Les commentaires du propriétaire des Sénateurs pourraient donner des indices à savoir s'ils échangeront Duchene et Stone ou s'ils s'entendront avec eux

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Il reste 18 jours avant la date limite des transactions 2019 dans la LNH, qui aura lieu le 25 février à 15 heures (heure de l'Est), et l'effervescence se fait déjà sentir. Les Bruins de Boston trouveront-ils une solution à leur manque de profondeur à l'attaque à l'interne ou via le marché des transactions? Le propriétaire Eugene Melnyk a-t-il offert des indices à savoir si les Sénateurs d'Ottawa échangeront les attaquants Matt Duchene et Mark Stone ou s'ils s'entendront avec eux avant la date limite des transactions?

À LIRE AUSSI : Boyle échangé aux Predators par les DevilsDate limite : Les besoins des équipes dans la course dans l'OuestDate limite : Les besoins des équipes dans la course dans l'Est

Voici un aperçu de ce qui se trame à travers la Ligue et les plus récentes nouvelles relatives à la date limite des transactions :

Bruins de Boston

Un premier trio reconfiguré pourrait être une solution disponible à l'interne pour les problèmes de profondeur des Bruins de Boston.

L'entraîneur Bruce Cassidy a vu des résultats immédiats après les changements de lignes qu'il a apportés pour créer un plus grand équilibre en attaque durant un revers de 4-3 en tirs de barrage contre les Rangers de New York, mercredi au Madison Square Garden.

En deuxième période, Cassidy a placé Danton Heinen à l'aile droite du premier trio avec le joueur de centre Patrice Bergeron et l'ailier gauche Brad Marchand, et il a placé David Pastrnak à l'aile droite de la deuxième ligne avec le centre David Krejci et l'ailier gauche Peter Cehlarik.

Heinen a marqué à sa deuxième présence sur la première ligne, une déviation d'un tir de la pointe du défenseur Matt Grzelcyk à 10:37 de la deuxième période. Pastrnak a marqué 72 secondes plus tard d'un tir sur réception d'une passe de Krejci.

Video: BOS@NYR: Heinen touche au tir de Grzelcyk et compte

Cassidy a également rétrogradé Jake DeBrusk, qui est en panne sèche et n'a pas marqué en 11 matchs depuis le 11 janvier, sur le troisième trio avec Trent Frederic et Joakim Nordstrom.

Cassidy a indiqué qu'il voulait placer Pastrnak avec Krejci depuis un bout de temps, mais qu'il croyait bon d'attendre que les Bruins soient en santé avant de procéder à un tel changement. Ils sont en santé maintenant, et puisque le jeu des Bruins était brouillon lors des 25 premières minutes de la rencontre face aux Rangers, il s'est dit qu'il était temps de tenter l'expérience.

Il pourrait conserver ces changements pour un bout de temps.

« On a tendance à revenir à nos lignes d'origine, mais c'est quelque chose que l'on considérait depuis un petit moment, donc il faudra y penser pour les prochains jours, a dit Cassidy. J'ai trouvé que l'équilibre était bon. »

L'équilibre est la clé pour les Bruins, car ils n'ont pas obtenu une bonne production de la part de plusieurs joueurs, mis à part Bergeron, Marchand, Pastrnak et Krejci. Ces quatre attaquants ont été impliqués sur 50 pour cent des buts de Boston lors des 26 dernières parties (41 en 82). C'est la raison pour laquelle le directeur général Don Sweeney effectue probablement des appels pour évaluer la possibilité d'acquérir un autre attaquant pouvant évoluer sur le top-6.

Cela dit, si Heinen, qui a 14 points (sept buts, sept aides) en 50 matchs, développe une chimie avec Bergeron et Marchand et qu'il retrouve sa touche de marqueur, ce serait plus facile pour Cassidy de garder Pastrnak avec Krejci. Les Bruins pourraient alors compter sur deux trios menaçants en attaque.

L'autre aspect à considérer est l'impact sur le troisième trio. La présence de DeBrusk, qui a amassé 19 points, dont 14 buts, donne plus de crédibilité à la troisième ligne et fait d'elle une menace offensive.

Les Bruins doivent encore déterminer s'ils miseront sur Frederic comme troisième centre ou s'ils ressentent le besoin de s'améliorer à cette position. Si une amélioration est nécessaire, il devient plus facile de se concentrer sur cette position uniquement plutôt que de chercher un troisième centre et un attaquant pouvant évoluer sur le top-6.

Sénateurs d'Ottawa

Matt Duchene et Mark Stone sont deux des plus gros points d'interrogation à l'approche de la date limite des transactions.

Chacun peut devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. Les Sénateurs tentent toutefois de mettre sous contrat les deux attaquants avant la date limite.

Stone mène les Sénateurs avec 52 points (22 buts, 30 passes) en 53 matchs, et Duchene a 49 points (22 buts, 27 aides) en 44 parties.

Le propriétaire Eugene Melnyk pourrait avoir fourni un indice de l'avenir des Sénateurs dans un événement d'affaires, mardi à Toronto.

Dans un résumé de ses commentaires, qui a été publié par l'équipe, Melnyk a dit s'attendre à ce que le plan de reconstruction des Sénateurs prenne encore une ou deux saisons, mais quand les fondations seront en place et que l'équipe sera prête à compétitionner, les Sénateurs comptent dépenser tout près du montant du plafond salarial pour s'assurer de connaître du succès sur une longue période de temps.

Melnyk a indiqué que cette période aurait lieu entre 2021 et 2025 et il a réitéré que le plan actuel de reconstruction des Sénateurs est la base de ce qui permettra d'éventuellement apporter la Coupe Stanley à Ottawa.

Video: OTT@CAR: Stone touche la cible après la mise en jeu

Ce que tout ça signifie pour la saison actuelle et les décisions à propos de Duchene et de Stone restent à voir.

Si aucun des deux attaquants n'a signé un contrat avant la date limite des transactions, on s'attendra à ce qu'ils soient échangés. Et si Melnyk croit que l'équipe est à deux années de commencer à dépenser beaucoup d'argent, il est plausible de croire qu'ils seront échangés.

Predators de Nashville

Les Predators demeureront à la recherche d'un joueur pouvant les aider à marquer des buts, à moins que le retour du centre Kyle Turris et de meilleures performances de l'ailier gauche Kevin Fiala comblent ce besoin, a déclaré le DG David Poile à l'émission The Midday 180 sur les ondes du 104,5 The Zone à Nashville jeudi.

Turris, qui a amassé 18 points (six buts, 12 passes) en 30 matchs cette saison, doit revenir au jeu jeudi contre les Stars de Dallas (20 h HE, FS-TN, FS-SW, NHL.TV). Il a raté les 17 dernières rencontres en raison d'une blessure au bas du corps.

Fiala a obtenu seulement un but en sept matchs depuis le 17 janvier. Il a amassé 29 points (neuf buts, 20 aides) en 55 parties cette saison.

« Si ces joueurs-là peuvent nous aider, nous ne ferons probablement pas d'autres transactions », a révélé Poile.

Cela dit, Poile a déclaré qu'il n'hésiterait pas à procéder à un échange qui rendrait les Predators meilleurs, même si ça voulait dire de sacrifier certains de leurs meilleurs espoirs, dont l'attaquant Eeli Tolvanen, le 30e choix au total du repêchage 2017 de la LNH.

« Rien n'est impossible », a répondu Poile quand on lui a demandé spécifiquement s'il utiliserait Tolvanen comme monnaie d'échange pour améliorer sa formation actuelle. « C'est un peu une course aux armements jusqu'à la date limite des transactions, et je ne veux pas dire que je réagirais à ce qu'une autre équipe déciderait de faire. D'abord et avant tout, tu dois te soucier de ta propre équipe, mais je ne dis non à rien actuellement. Je fais des appels et j'en reçois. Je cherche simplement une occasion d'améliorer notre équipe. Si ça se présente d'ici au 25 février, je n'hésiterai pas à le faire. »

Les Predators ont acquis les robustes attaquants Brian Boyle et Cody McLeod dans deux transactions distinctes, mercredi.

Poile s'est dit incertain du nombre d'équipes qui accepteront de céder des joueurs qui pourraient intéresser les Predators avant la date limite en raison de la course aux séries qui est très serrée, particulièrement dans l'Association de l'Ouest.

Il a notamment parlé des Blues de St. Louis, qui sont à un point d'une place en séries en vertu d'un dossier de 7-2-1 depuis le 10 janvier, et des Blackhawks de Chicago, qui ont remporté cinq matchs de suite pour s'approcher à trois points d'une place pour le tournoi printanier.

« Je ne pense pas que ces grosses transactions vont se conclure tout de suite, a noté Poile. Je vais peut-être ravaler mes paroles également, mais le classement est tellement serré. Je pense que tout le monde est en mode attente pour voir comment les choses tourneront. »

Wild du Minnesota

Les performances du Wild au cours des deux prochaines semaines détermineront la direction que prendra le DG Paul Fenton avant la date limite des transactions.

Le Wild a perdu le joueur de centre Mikko Koivu en raison d'une blessure au genou qui a mis fin à sa saison, mercredi. C'est une grosse perte pour une formation qui occupe la première place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest avec une avance de quatre points, mais Fenton veut donner le temps à son équipe de montrer de quel bois elle se chauffe avant de faire quoi que ce soit.

« Voyons voir comment nous jouerons au cours des prochains matchs », a dit Fenton en réaction à la blessure de Koivu.

En prenant en considération l'historique du Wild - l'équipe a participé aux séries pendant six saisons de suite et s'est inclinée au premier tour lors des trois dernières années - Fenton doit décider s'il croit que le Wild est assez bon pour gagner en séries s'il parvient à se qualifier.

La perte de Koivu gâche le portrait de l'équipe, ce pour quoi Fenton veut se donner plus de temps. Cela dit, si Fenton est toujours indécis dans deux semaines, il pourrait bien décider d'être vendeur même si le Wild est en position de faire les séries ou est à quelques points de les atteindre.

Eric Staal, qui écoule la dernière année d'un contrat de trois ans d'une valeur de 10,5 millions $ signé avec le Wild, serait le joueur le plus attrayant sur le marché des joueurs de location. L'attaquant de 37 ans a 37 points (17 buts, 20 passes) en 52 matchs cette saison après avoir inscrit 76 points (42 filets, 34 aides) en 82 parties la saison dernière.

Video: MIN@COL: Staal fait 1-1 sur une déviation

Les attaquants Eric Fehr et Matt Hendricks, ainsi que les défenseurs Brad Hunt et Anthony Bitetto sont également de potentiels joueurs autonomes sans compensation. Fenton avait acquis Hunt et Bitetto plus tôt dans la saison pour améliorer sa profondeur.

Devils du New Jersey

La porte pour une prolongation de contrat pour l'ailier gauche des Devils Taylor Hall s'est peut-être ouverte jeudi, quand Darren Ferris, l'agent du gagnant du trophée Hart, a mentionné que le plan était de discuter avec le DG des Devils Ray Shero après la saison.

Ferris a parlé à l'émission du matin Stellick & Simmer sur Sirius//XM Radio.

Hall, dont le nom est placé sur la liste des blessés, doit écouler une dernière année à son contrat de sept ans d'une valeur de 42 millions $ signé avec les Oilers d'Edmonton. Il pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2020. Il a amassé 37 points (11 buts, 16 passes) en 33 matchs cette saison.

Les Devils viennent au dernier rang de la section Métropolitaine et sont à 14 points d'une place en séries.

Video: OTT@NJD: Hall rétablit l'avance de deux buts

Ils ont échangé l'attaquant Brian Boyle aux Predators de Nashville en retour d'un choix de deuxième ronde au repêchage 2019 de la LNH, mercredi. Shero pourrait poursuivre la vente d'ici à la date limite, particulièrement avec les attaquants Marcus Johansson et Drew Stafford ainsi qu'avec le défenseur Ben Lovejoy et le gardien Keith Kinkaid, qui pourraient tous devenir joueurs autonomes sans compensation après la saison.

Prolonger le contrat de Hall avant qu'il entame la dernière année de son contrat actuel serait énorme pour le futur du New Jersey. Ça permettrait à Shero d'avoir un budget précis avec son meilleur joueur en plus d'inciter d'autres potentiels joueurs autonomes à s'entendre avec les Devils.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.