Skip to main content

Dante Fabbro veut un jour faire partie de la brigade des Predators

L'espoir prend son mal en patience et apprend en regardant jouer l'équipe

par Robby Stanley / Correspondant NHL.com

NASHVILLE - Où il y a Roman Josi, Mattias Ekholm et Ryan Ellis en ce moment, les Predators de Nashville espèrent qu'il y aura un jour Dante Fabbro.

Les Predators ont souvent repêché et développé des défenseurs de qualité dans la LNH, et si les récents succès sont annonciateurs, Fabbro, le 17e choix du repêchage 2016 de la LNH, pourrait se retrouver en bonne compagnie.

Le fait que le défenseur des Canadiens de Montréal Shea Weber et celui du Wild du Minnesota Ryan Suter aient été repêchés et développés par les Predators rend Fabbro, 19 ans, encore plus susceptible de suivre le même chemin.

« J'ai pris ça en note, a dit Fabbro durant le récent camp de développement de l'équipe, le mois dernier. C'est très impressionnant. Seulement d'en faire partie et de voir ce qu'ils ont dû surmonter pour en arriver là, c'est définitivement un sentiment spécial. Il n'y a pas beaucoup de gens qui ont la chance d'évoluer dans un marché comme ça. »

La saison dernière en était une de transition pour Fabbro (6 pieds, 189 livres). En tant que joueur de première année à l'Université de Boston, il a récolté 18 points (six buts, 12 aides) en 36 matchs tout en s'habituant à la vie d'étudiant athlète.

« Ç'a été une bonne courbe d'apprentissage pour moi de franchir un autre pas vers la LNH, a-t-il déclaré. J'ai été capable de m'entraîner énormément. Les matchs étaient rapides et intenses donc c'était une bonne expérience pour moi. »

Fabbro croit qu'il sera plus à l'aise à sa deuxième campagne et il tentera d'avoir un impact plus important en territoire offensif.

« Je pense que je dois élever mon jeu d'un cran, a-t-il déclaré. Peut-être que j'étais un peu plus hésitant comme c'était ma première année. Mais je suis définitivement prêt à accepter ce rôle et d'être un joueur offensif pour l'équipe. »

Fabbro a gardé un oeil attentif sur le parcours des Predators vers leur première Finale de la Coupe Stanley la saison dernière et s'est concentré sur la contribution offensive des défenseurs. Josi, Ellis, P.K. Subban et Ekholm ont terminé respectivement deuxième, troisième, cinquième et sixième au chapitre des défenseurs les plus productifs en séries.

« C'était très cool, a dit Fabbro. J'ai essayé de venir ici pour la Finale, mais avec mon horaire d'école, ça ne fonctionnait pas. Mais je regardais tous les matchs et j'apprenais de leurs défenseurs. J'espère qu'un jour je pourrai en faire partie. »

Fabbro a déjà prévu retourner à l'Université de Boston, mais il ne sait pas quand il signera un contrat professionnel.

« Je ne le sais pas, ça ne dépend pas de moi, a-t-il dit. Ce sont les Predators qui vont décider. Je veux jouer ici et c'est mon objectif. J'ai un peu de famille dans le coin donc c'est vraiment l'endroit où je veux amorcer ma carrière. »

En voir plus