Skip to main content

Dandenault admet que l'absence de Lucic fera l'affaire du Canadien

LNH.com @NHL

BROSSARD - Mathieu Dandenault a dit tout haut ce que tous ses coéquipiers pensent sûrement, soit que l'éventuelle absence de Milan Lucic dans le camp des Bruins en vue du troisième match de la série, lundi, favoriserait le Canadien.

"Absolument que ça pourrait faire tourner le vent. ?a nous entrouvrirait la porte en tout cas", a affirmé le vétéran du Tricolore, dimanche, avant que la LNH ne tranche dans le cas du robuste ailier des Bruins.

Le souhait de Dandenault a été exaucé puisque Colin Campbell, le préfet de discipline de la LNH, a imposé une suspension d'une partie à l'attaquant des Bruins, en début de soirée dimanche.

Lucic a été réprimandé pour le double-échec qu'il a asséné au visage de Maxim Lapierre, vers la fin de la troisième période du match de samedi. Le geste lui a valu une pénalité majeure, en plus d'une inconduite de match.

Dandenault a argué que la perte de Lucic ferait mal aux Bruins parce qu'il est un rouage important de l'équipe, un "joueur dominant".

"C'est sûr que nos chances de l'emporter seraient meilleures s'il était absent."

Interrogé auparavant, l'entraîneur Bob Gainey a simplement répété ce qu'il avait dit samedi soir.

"La ligue revoit l'incident parce qu'il y a lieu de le faire, il n'y a pas de doute. C'est entre ses mains. Nous sommes chanceux que Maxim n'ait pas été blessé sérieusement."

Le défenseur Josh Gorges a argué que la ligue devait sévir, sur la base qu'elle a imposé une suspension d'un match à Daniel Carcillo, des Flyers de Philadelphie, au début des séries éliminatoires, à la suite d'un geste comparable. Carcillo a asséné un coup de bâton à Maxime Talbot, des Penguins de Pittsburgh, sur une remise en jeu à 14 secondes de la fin du match initial entre les deux rivaux de la Pennsylvanie.

"Mais ce n'est pas à moi de décider", a-t-il pris soin d'ajouter.

En voir plus