Skip to main content

Danault : Un contrat à long terme n'était pas sur la table

L'attaquant de 25 ans se dit amplement satisfait du contrat de trois ans qu'il vient de signer avec le Tricolore

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL -- Sans vouloir entrer dans les détails des négociations, Phillip Danault a répété à maintes reprises qu'il était très heureux de s'être entendu avec les Canadiens pour trois ans, tout en affirmant qu'un contrat à plus long terme n'avait jamais été dans les cartons.

« Honnêtement, ce n'était pas sur la table. C'est sûr que non, a-t-il expliqué au cours d'une conférence téléphonique avec les médias montréalais, lundi. Je ne veux pas entrer dans les détails. Je suis heureux d'être ici et je me concentre sur les trois prochaines saisons. »

Le joueur de centre de 25 ans a paraphé, dimanche, une entente de trois ans qui lui rapportera 9,25 millions $ avec le Tricolore pour éviter l'arbitrage salarial... et un contretemps majeur dans l'organisation de son mariage qui aura lieu cette fin de semaine.

« J'ai tellement entendu d'histoires d'horreur (par rapport à l'arbitrage) », a indiqué le Québécois qui devait passer devant l'arbitre vendredi, à la veille de la cérémonie qui l'unira à sa compagne Marie-Pierre.

« La plupart des joueurs veulent éviter ça et les équipes aussi. [...] C'était aussi serré avec le mariage, mais ça fait partie du hockey. Ça bouge pas mal, mais c'est super plaisant. Ma blonde est pas mal bonne et elle m'enlève beaucoup de travail de sur les épaules. »

Maintenant qu'il est sur le point de clore les deux gros dossiers qui ont occupé la majeure partie de son été jusqu'à maintenant, Danault pourra lentement se tourner vers la prochaine saison.

Le polyvalent centre ne sait toujours pas quel sera son rôle, mais il assure qu'il sera prêt à toute éventualité - comme il l'a été par le passé. Même s'il ne possède pas nécessairement les habiletés offensives pour pivoter un premier trio, il a été en mesure de le faire avec succès pendant la majeure partie de la saison 2016-17, flanqué de Max Pacioretty et d'Alexander Radulov.

Video: OTT@MTL: Danault recoit une passe dans l'enclave

Avec les plans qu'ont les Canadiens pour Jonathan Drouin au centre et le retour du vétéran Tomas Plekanec, Danault se retrouvera fort probablement sur le deuxième trio de la formation. Au cours des campagnes subséquentes, il pourrait aussi être appelé à devenir un mentor pour les jeunes pousses de la formation comme Ryan Poehling et Jesperi Kotkaniemi.

« On ne m'a rien dit (sur mon rôle) et ç'a été la même chose lors des deux dernières années, a-t-il relaté. J'ai fait mon chemin. Je suis polyvalent, c'est ça ma force : Je peux jouer partout. [...] Je n'ai pas vu jouer Kotkaniemi ni Poehling, mais je sais que Marc (Bergevin) veut qu'ils jouent bientôt. Nous verrons au camp.

« Nous serons tous prêts, ce sera une année différente. »

Ses coéquipiers et lui ont beaucoup de choses à se faire pardonner après que le Tricolore eut terminé au 28e rang dans la LNH avec une fiche de 29-40-13, la saison dernière.

Même si l'organisation n'a pas effectué beaucoup de changements importants au sein du personnel et que l'équipe affiche à peu près le même visage, Danault s'est montré optimiste. Bien qu'un léger parfum de reconstruction plane sur la formation, le Victoriavillois croit qu'elle peut rebondir rapidement.

« Je suis sûr que nous allons être plus compétitifs, a-t-il lancé. Tout le monde va répondre à l'appel et nous allons avoir le couteau entre les dents. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.