Skip to main content

Danault demeure les pieds sur terre malgré ses points

L'attaquant veut rester concentré sur ce qu'il doit faire et sur les succès du Tricolore

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Au lieu de se pincer pour croire à ce qui lui arrive, Phillip Danault préfère vivre dans le déni et ne pas s'attarder aux succès qu'il connaît actuellement.

« Dix points dans mes neuf derniers matchs, je ne savais pas », a-t-il répondu sans broncher samedi quand on lui a souligné la statistique.

L'attaquant québécois des Canadiens de Montréal est en voie de connaître une première saison complète du tonnerre dans la LNH. Il garde toutefois les pieds bien ancrés sur terre.

Il ne faut pas trop lui parler d'une récolte possible de 40 points, s'il continue de noircir la feuille de score au même rythme.

« Je n'établis pas d'objectifs précis, a-t-il mentionné. Je reste concentré sur ce que je dois faire et sur les succès de l'équipe.

« Je sais également qu'avec le retour des joueurs blessés j'aurai moins de responsabilités à l'attaque et moins de temps de glace en deuxième moitié de saison. »

Les retours d'Alex Galchenyuk et d'Andrew Shaw samedi n'ont en tout cas pas refroidi ses ardeurs à l'attaque.

Même s'il a vu Galchenyuk reprendre son poste de pivot de la première unité à l'attaque, avec Max Pacioretty et Alexander Radulov.

« C'était important de montrer que ça ne m'affecterait pas. Je l'ai montré clairement », a-t-il fait remarquer.

Le hockeyeur natif de Victoriaville a signé une autre première dans la LNH en amassant trois points - trois passes - en évoluant principalement avec Paul Byron et Brian Flynn, qui a remplacé Shaw à la suite de son expulsion.

« C'est un autre match spécial sur le plan personnel », a affirmé Danault, avant d'attribuer une partie du mérite à ses coéquipiers comme il ne manque jamais de le faire.

« Je n'ai pas fait ça tout seul. Si j'ai obtenu trois passes, c'est parce que trois de mes coéquipiers ont réussi des buts. »

Danault, qui est rendu à 24 points en 44 rencontres, a été privé d'un but en première période en raison de l'obstruction de Shaw à l'endroit du gardien Antti Raanta.

Les Canadiens ont par la suite vu les Rangers se voir accorder un but en deuxième période même si Kevin Hayes a embêté Carey Price, en le sortant littéralement de son filet.

« Nous aurions pu nous démoraliser, mais nous sommes revenus forts en troisième période. Nous avons montré beaucoup de caractère et de bonnes habitudes de travail. C'est notre image identitaire. C'est une grosse victoire d'équipe. Je suis très fier. »

Les Canadiens ont déjà savouré cinq victoires cette saison après avoir accusé un retard avant la troisième période. Ils ont de plus été chercher trois points additionnels en prolongation ou en tirs de barrage.

L'entraîneur Michel Therrien a parlé d'un groupe qui n'abandonne jamais.

« Les gars croient en leurs chances de remporter tous les matchs. La plupart du temps, ce sont des matchs serrés qui se terminent par un écart d'un but. Nous continuons de jouer de la même façon même si nous sommes en retard d'un but. Nous espérons voir nos efforts être récompensés et c'est ce qui s'est produit à quelques reprises déjà cette saison. »

Pour revenir à Danault, il a dit être animé d'une confiance inébranlable dans le moment. Une confiance qu'il nourrit à même celle que lui témoignent les leaders de l'équipe ainsi que l'entraîneur.

« J'ai du soutien de tout le monde, les Max Pacioretty, Shea Weber, Carey Price et Tomas Plekanec, je pourrais tous les nommer. Je joue avec plus de sang-froid et je sais que je peux faire des jeux. »

Ses coéquipiers ne se lassent pas de le voir à l'œuvre.

« C'est formidable de le regarder aller, a commenté Byron. Il joue avec énormément de confiance. Je me rappelle d'une discussion que j'avais eue avec lui au cours de l'été dernier. Comme jeune joueur, vous n'êtes jamais assuré de votre poste. Mais vous devez travailler d'arrache-pied et bien jouer en ne vous souciant pas de ça. Vous devez laisser parler votre jeu, c'est ce qu'il fait de façon admirable. Il a connu un excellent camp et on voit les résultats en saison régulière. Il est un de nos rouages importants. »

Contrairement à leurs habitudes, les Canadiens vont s'entraîner dimanche. Therrien a expliqué que c'est parce que l'équipe va livrer son prochain match en après-midi lundi à Detroit.

Le Tricolore accorde trop de buts par les temps qui courent et Therrien tente de trouver des solutions afin qu'on resserre le jeu en défense.

« Nous accordons beaucoup trop d'occasions de marquer de qualité. Nous allons nous entraîner dimanche, mais ce ne sera pas une bonne journée pour faire de l'enseignement. »

En voir plus