Skip to main content

Cure de rajeunissement à venir à Detroit

Le visage des Red Wings risque de changer rapidement au cours des prochaines années

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Il fut un temps où séries éliminatoires rimaient avec Red Wings de Detroit. Mais pour une deuxième saison de suite, la formation du Michigan doit se contenter de jouer pour l'honneur et de passer certains jeunes en audition.

Après 25 participations consécutives au tournoi printanier, quand même. Mais la réalité du hockey semble aujourd'hui avoir rattrapé les représentants de la Ville du hockey.

Avec six rencontres à disputer, les Red Wings montrent une fiche de 27-38-11 et occupent le 28e rang du classement général, un an après avoir conclu la campagne 2016-17 au 25e échelon avec une récolte de 79 points (33-36-13).

« C'est sûr que ç'a été difficile cette saison, a admis le Québécois Anthony Mantha. La seule chose que nous pouvons faire, c'est de continuer de nous améliorer en vue de la saison prochaine, de continuer à faire les petits détails et à jouer pour le logo. »

Le processus de reconstruction semble bel et bien entamé alors que plusieurs jeunes visages font leurs classes au sein de l'organisation, comme ceux de Mantha, Dylan Larkin, Tyler Bertuzzi ou Evgeny Svechnikov.

Mais il reste encore du travail à faire.

Dans une ligue qui semble se rajeunir de mois en mois, les Red Wings affichaient - en janvier dernier - la moyenne d'âge la plus élevée de la LNH à 28,9 ans, selon les calculs effectués par The Athletic.

Le virage doit s'effectuer rapidement si les Wings espèrent renverser la vapeur dès l'an prochain, mais pendant ce temps, il semble que l'apport des vétérans soit tout de même bénéfique au développement des jeunes espoirs de la formation.

« La dynamique a été bonne toute la saison, a ajouté Mantha. Dans nos séquences difficiles, les gens essayaient de mettre la faute sur des joueurs. On en a parlé à l'interne et on s'est dit que ce n'était pas de la manière dont on voulait réagir.

« D'avoir les vétérans, ça nous a aidés à réagir à cette situation-là. Il y en a plusieurs qui ont vécu d'autres séquences de défaites et ils ont partagé leur expérience avec les plus jeunes. »

Des choix à profusion

La situation risque cependant de changer du tout au tout dans un avenir rapproché. Les Red Wings ont sélectionné 11 joueurs lors du dernier encan de la LNH et ils disposent encore d'autant de choix en juin prochain.

En plus d'avoir mis la main sur le gros attaquant Michael Rasmussen au neuvième rang en juin dernier, les Red Wings devraient à nouveau obtenir un choix dans le top-10 - si la tendance se maintient.

Rasmussen était d'ailleurs le premier joueur sélectionné par les Wings dans le top-10 depuis le Québécois Martin Lapointe en 1991. Pas pour rien, tout de même, que la formation se fait vieillissante.

« Je pense que nous avons beaucoup de jeunes talentueux, a fait valoir le vétéran de 37 ans, Henrik Zetterberg. Les jeunes se sont améliorés chaque année. Nous avons beaucoup de choix au repêchage, mais il faut aussi être chanceux. Ce n'est pas facile de choisir les bons gars, mais plus tu as de choix, plus tes chances de le faire sont élevées. »

Cette cure de rajeunissement rimera-t-elle avec succès immédiat après quelques saisons de misère, comme l'ont fait des équipes comme l'Avalanche du Colorado et les Devils du New Jersey?

« C'est difficile à dire, a répondu l'entraîneur Jeff Blashill. En fin de compte, ce dont tu as besoin pour gagner, ce sont des joueurs vedettes à l'attaque. Reste à voir si nos jeunes peuvent atteindre ce niveau. Larkin et Mantha sont de bons jeunes, mais peuvent-ils franchir ce pas?

« Serons-nous chanceux à la loterie et obtiendrons-nous un joueur qui aura rapidement un impact dans la LNH? La rapidité avec laquelle nous deviendrons compétitifs va dépendre de la rapidité à laquelle nous allons obtenir des vedettes au sommet de leur art. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.