Skip to main content

Crosby procure la victoire aux Penguins devant plus de 70 000 spectateurs

LNH.com @NHL

ORCHARD PARK, N.Y. - Sidney Crosby avait hâte de jouer à l'extérieur. Et comme les grands du hockey avant lui, il s'est assuré de laisser un souvenir impérissable.

Crosby a marqué lors des tirs de barrage mardi pour procurer aux Penguins de Pittsburgh une victoire de 2-1 contre les Sabres de Buffalo lors du deuxième match de l'histoire de la LNH à être présenté à l'extérieur - le premier aux Etats-Unis.

Crosby était le troisième joueur des Penguins à tenter sa chance lors de la fusillade et il a glissé la rondelle entre les jambières du gardien des Sabres Ryan Miller. Le joueur étoile de 20 ans, qui était souriant pendant toute la période d'échauffement, a levé les bras au ciel pour célébrer son exploit pendant que coéquipiers l'entouraient pour le féliciter.

"Ce fut fantastique, a dit Crosby. Jouer devant autant de spectateurs, ce fut vraiment une expérience formidable."

Colby Armstrong, des Penguins, et Brian Campbell, des Sabres, ont été les marqueurs des deux équipes en temps réglementaire dans une rencontre présentée sous des averses de neige.

"C'est frustrant de perdre, a dit Campbell. C'était un défi de jouer mais aucun spectateur n'a quitté le stade aujourd'hui. Ca veut dire beaucoup."

Mais contrairement au match d'il y a quatre ans à Edmonton entre le Canadien et les Oilers quand le froid de moins-19 degrés Celcius n'était pas propice à des mises en échec, ce deuxième match de l'histoire de la LNH à l'extérieur n'a pas été dénué de robustesse. Campbell a donné deux solides mises en échec alors que la température autour du point de congélation permettait aux Penguins et aux Sabres de disputer ce qui ressemblait davantage à un match normal.

Un record de la LNH de 71 217 personnes étaient déjà massées à l'extérieur du Ralph Wilson Stadium, le domicile des Bills de Buffalo où avait été érigé la patinoire, quelques heures avant le début de la rencontre, et il a régné une atmosphère de fête durant toute la journée en ce premier jour de 2008. La majorité des spectateurs sont restés debout pour assister au match, ce qui a ajouté à cette ambiance unique.

Parce qu'il y avait eu un match des Bills le 23 décembre, le gérant des opérations de la LNH Dan Craig avait eu la moitié moins de temps qu'à Edmonton pour préparer la patinoire mais la glace a bien résisté à l'exception d'un endroit, à l'intérieur de la ligne bleue près du banc des Sabres. Il a fallu effectuer des réparations continuellement à cet endroit, ce qui a occasionné quelques délais.

En raison des averses de neige, il était aussi nécessaire de nettoyer la patinoire au milieu de chaque période.

"Je pense que la LNH a fait de l'excellent travail pour préparer la glace", a noté l'entraîneur-chef des Penguins, Michel Therrien.

En voir plus