Skip to main content

Crosby ne veut pas gaspiller une autre chance de gagner la Coupe Stanley

Le capitaine des Penguins veut donner une chance au noyau vieillissant de Pittsburgh de tout remporter

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

Sidney Crosby n'a pas l'intention de laisser passer une autre chance de gagner la Coupe Stanley.

« Tu dois apprécier chaque occasion que tu obtiens et tenter d'en profiter », a souligné le capitaine des Penguins, mercredi. « Peu importe la situation, tu dois tirer avantage des occasions que tu obtiens quand elles passent. C'est le cas en ce moment. »

Crosby a remporté la Coupe Stanley à trois reprises (2009, 2016, 2017). Sa quête d'un quatrième championnat commencera dans quelques jours lorsque les Penguins affronteront les Islanders de New York en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Les Penguins sont la première tête de série de la section Est MassMutual puisqu'ils ont terminé au sommet de leur section pour la première fois depuis 2013-14.

À LIRE : Les Penguins et les Islanders croiseront le fer en première ronde | Aperçu des séries : Les joueurs échangés à surveiller

Mercredi à l'entraînement, le joueur de centre de 33 ans était l'un des deux derniers patineurs sur la glace, en compagnie du défenseur de 34 ans Kristopher Letang.

« Sid élève son jeu à ce moment-ci de l'année, a souligné l'entraîneur-chef Mike Sullivan. C'est toujours ce que j'ai vu de sa part lors des six années où je l'ai dirigé. Je sais à quel point il aime ce moment de l'année. Il veut tellement gagner. Quand il se présente à la patinoire, tu peux le sentir. La façon dont il se comporte, qu'il interagit avec ses coéquipiers sur et hors de la glace. Les autres joueurs s'en rendent compte. En tout cas, nous, les entraîneurs, le voyons.

« C'est ce qui fait de lui un leader. Quand l'enjeu est gros, il est à son sommet. On s'attend à ce que tout le monde élève son jeu d'un cran pour donner à cette équipe les meilleures chances de réussir. »

Letang et Evgeni Malkin font partie du groupe de leaders des Penguins et étaient aux côtés de Crosby lors de ces trois conquêtes de la Coupe Stanley. Mais voilà que Pittsburgh a perdu neuf de ses 10 derniers matchs en séries éliminatoires et Crosby avoue qu'il ne reste peut-être pas beaucoup de chances au trio de mettre la main sur la Coupe à nouveau.

« Nous n'en parlons pas vraiment, a dit le 87. Nous en avons déjà assez de nous préparer et être prêts pour le début des séries. Nous avons hâte. Nous avons été choyés de pouvoir partager tous ces moments en séries ensemble, des moments très importants. »

Video: PIT@PHI: Crosby redirige la rondelle sous Elliott

La formation des Penguins est bâtie à l'image de celle qui a soulevé la Coupe en 2016 et 2017, avec Crosby, Malkin et Nick Bonino comme centres.

L'attaquant Jeff Carter pourrait bien être celui qui prend le rôle de Bonino cette année. Depuis qu'il a été acquis dans une transaction avec les Kings de Los Angeles le 12 avril, Carter a inscrit neuf buts en 14 matchs, dont cinq lors de ses deux dernières sorties. Il a piloté le deuxième trio avant que Malkin ne revienne au jeu après avoir raté 23 matchs en raison d'une blessure au bas du corps, le 3 mai, et serait au centre de la troisième ligne si les Penguins sont en santé.

« La profondeur, c'est une de nos forces, a dit Crosby. Tu ne connaîtras pas de succès sans avoir de profondeur. C'est encore plus important en séries. »

En plus de Carter, les Penguins ont acquis l'attaquant Kasperi Kapanen dans une transaction avec les Maple Leafs de Toronto le 25 août. Il a amassé 30 points en 40 matchs.

Pittsburgh a aussi mis la main sur les défenseurs Mike Matheson et Cody Ceci durant la saison morte. Matheson a été acquis dans le cadre d'un échange avec les Panthers de la Floride le 24 septembre en retour de l'attaquant Patric Hornqvist. Ceci a signé un contrat d'un an avec l'équipe en octobre.

« Chacun de nos trios peut contribuer, a rappelé Crosby. En défensive, nous avons plusieurs paires qui peuvent faire le travail, autant défensivement qu'offensivement. Nous avons confiance envers tous et ça peut jouer un gros rôle dans nos succès. Nous allons tenter d'apporter ça en séries. »

Une formation équilibrée a d'ailleurs aidé les Penguins à gagner six de leurs huit duels contre les Islanders cette saison.

Lorsqu'ils se sont affrontés pour la dernière fois en séries éliminatoires, en 2019, New York a balayé Pittsburgh en première ronde. Les Penguins ont marqué qu'un seul but dans chacun des trois derniers matchs du duel et ont été dominés 10-3 à ce chapitre.

Bien que les Penguins ont été renversés dans cette série, et qu'ils ont perdu la série de la ronde de qualification contre les Canadiens de Montréal 3-1 l'été dernier, Crosby croit que son club sera prêt.

« Tu es toujours motivé quand tu entres en séries. Nous aurons ces deux défaites fraîches à l'esprit, et ça va motiver les gars qui ont vécu ça.

« Mais c'est un nouveau groupe. Nous avons joué du bon hockey en fin de saison. Nous devons prendre ce que nous avons construit et amener ça à un autre niveau quand les séries vont commencer.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.