Skip to main content

Crosby offre une récompense originale à un partisan qui le chahutait

Le joueur de centre des Penguins lui a offert un bâton autographié à la suite du match qu'il a disputé au Madison Square Garden

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Sidney Crosby a entendu les quolibets venant d'un partisan bruyant pendant plus de deux périodes au Madison Square Garden, mercredi, et le joueur de centre des Penguins de Pittsburgh lui a répondu avec un geste de grande classe.

Après la victoire de 7-2 des Penguins contre les Rangers de New York, Crosby a demandé à un soigneur de l'équipe d'aller donner un bâton autographié et personnalisé à Nick Lipeika, un pompier de 31 ans de Norwalk, au Connecticut, qui était assis près de la baie vitrée se trouvant à côté du banc des punitions dans la section 11W, rangée AA, et qui a lancé des piques à Crosby tout au long de la rencontre.

« BONNES PIQUES, SOIS GENTIL AVEC MOI LA PROCHAINE FOIS! », a écrit Crosby sur le bâton.

« Ç'a été une expérience unique, typique de New York, a indiqué Crosby. Il a donné de l'entrain à toute la section et il a fait ça dans les limites du bon goût. Et ça, ça n'arrive pas souvent, il m'a bien fait rire. J'ai voulu lui laissez savoir que j'ai bien apprécié l'effort qu'il y a mis. »

Lipeika, qui a assisté au match en compagnie de trois de ses amis, a dit avoir été époustouflé par le geste de Crosby et ça lui a permis de découvrir un autre visage du capitaine des Penguins.

« Oui, mon Dieu, à cent pour cent, a réagi Lipeika. Ce qu'il espère, c'est que les partisans des Penguins fassent la même chose à ceux qui vont jouer dans leur aréna. C'est facile de détester les bons joueurs qui ne font pas partie de ton équipe, donc je n'ai jamais été un partisan de Crosby, surtout qu'il joue très bien et qu'il joue vraiment bien contre nous. C'est dur de l'aimer, mais tu parles d'un geste de grande classe, c'est un véritable ambassadeur pour le hockey. Ç'a été une si belle expérience et je suis juste le gars chanceux qui s'est trouvé au bon endroit au bon moment, j'imagine. »

Lipeika a dit avoir chahuté Crosby pour s'amuser sans méchanceté. Il est heureux que Crosby l'ait perçu de la même façon.

« Nous aimons chahuter entre nous, alors pour être un bon partisan des Rangers, tu veux chahuter tous ceux qui font partie de l'équipe adverse », a souligné Lipeika.

Ç'a commencé quand Crosby s'est retrouvé au banc des punitions à 2:55 de la première période pour avoir fait trébucher.

« Il est là et c'est comme, qu'est-ce que je devrais lui dire maintenant?, a expliqué Lipeika. Je voulais juste lui lancer une pique qu'il n'avait jamais entendue auparavant. »

Lipeika a dit avoir notamment taquiné Crosby parce qu'il n'est pas un dur, lui disant des choses comme, « Avant que Gatorade te commandite, ils voulaient un vrai dur, mais Justin Bieber n'était pas disponible alors ils se sont contentés de toi. »

Il a dit avoir lancé à Crosby que le joueur de centre des Penguins Evgeni Malkin aurait remporté la Coupe Stanley plus souvent s'il avait été entouré de meilleurs joueurs de soutien.

« Tout le monde me demandait si je les avais écrites d'avance, a fait savoir Lipeika. Je leur répondais, "Non, je n'ai pas le temps d'écrire ces choses-là", mais tout ce que je savais, c'est que Malkin a remporté le Calder et pas Crosby. Donc, quand il était assis là, j'étais comme, "Hé, comment on se sent quand on sait que Malkin a le trophée Calder et pas toi. J'ai un ami qui voulait que je te pose la question. Il veut savoir où est le tien".

« Tu ne sais même pas s'ils peuvent vraiment t'entendre, mais quand il a quitté le banc des punitions, l'officiel de la LNH qui se trouve sur le banc m'a dit, "Ah ouais, haut et fort!" »

Lipeika dit avoir continué même quand les Penguins se sont bâtis une bonne avance au score en deuxième période. Ce n'est qu'après le son de la sirène à la fin du match, quand ses amis et lui attendaient que la foule se disperse, que Lipeika a reçu le cadeau de Crosby.

« Les joueurs avaient quitté la glace et un [soigneur] des Penguins est venu me voir, a raconté Lipeika. Il portait le survêtement des Penguins, il a traversé la patinoire et il avait un bâton dans les mains. Je n'y portais pas vraiment attention. Il vient me voir et il commence à me le donner par-dessus la baie vitrée. J'en conclus qu'il devait y avoir un très bon partisan des Penguins derrière moi et que c'est à lui qu'il voulait le donner. Tout le monde a allongé les bras au-dessus de moi. Je n'ai même pas essayé de le prendre. Le bâton est resté là. Il le ramène et cogne sur la baie vitrée devant moi, il pointe vers moi et dit, "Non, c'est pour toi". Je suis comme, "Pour moi?" »

Lipeika se rappelle qu'il était abasourdi parce qu'il ne pouvait croire que le bâton lui était destiné. Il a ensuite lu ce que Crosby avait écrit dessus.

«J'étais comme, wow, quel geste puissant, a-t-il dit. Je veux dire, tu parles d'une façon d'avoir le dessus! Non seulement a-t-il connu un excellent match contre nous, mais ensuite il trouve le moyen d'avoir le dessus sur moi en me donnant un bâton, et d'avoir le dernier mot. C'est pourquoi il est si bon. »

Lipeika a indiqué qu'un de ses amis lui a demandé s'il pouvait utiliser le bâton pour un match de ligue de hockey masculin. Il a vite rejeté cette possibilité du revers de la main.

« Je vais vous le dire, Sidney Crosby s'est certainement gagné un nouveau partisan hier soir, ça c'est certain », a lancé Lipeika.

Plus qu'un, en fait.

Michael Gross, un abonné de saison des Rangers âgé de 32 ans qui était assis à côté de Lipeika et l'a vu recevoir le bâton, a dit lui aussi voir Crosby d'une autre façon en raison du geste qu'il a posé. C'est Gross qui a publié la photo sur Twitter et qui a fait de l'épisode un événement viral.

« Le bout le plus "cool", c'est d'apprendre à apprécier quelqu'un que j'avais appris à détester parce que je suis un partisan des Rangers, a affirmé Gross. Il s'est amusé avec nous et il a répliqué à quelques reprises. C'était irréel d'interagir avec un des meilleurs joueurs dans l'histoire du hockey d'une façon aussi cool et inusitée. Quand le bâton est arrivé, c'était un choc, mais c'était cool. Le gars l'a mérité, il a fait rigoler tout le monde dans notre rangée. »

Tweet from @pickledotcom: @RickCarpiniello - funny story from last night���s game. Guy sitting next to penalty box was lighting up Sid all game with some fantastic chirps. A trainer delivered this to him after the final buzzer. pic.twitter.com/4DZf9ZtlxF

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.