Skip to main content

Crosby demeure un mentor et une inspiration pour MacKinnon

Les deux amis néo-écossais s'affronteront mercredi soir alors que les Penguins accueilleront l'Avalanche

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

PITTSBURGH -- Nathan MacKinnon n'a pas voulu quitter la patinoire.

Quarante minutes après la fin de la séance d'entraînement de l'Avalanche du Colorado, mardi, le joueur de centre a continué d'envoyer des rondelles vers le filet au côté nord du PPG Paints Arena. La majorité de ses coéquipiers s'étaient déjà douchés et habillés avant de quitter l'aréna au moment où MacKinnon s'est enfin dirigé vers le vestiaire.

Quand on lui a demandé de savoir ce qui continue de le pousser à peaufiner son jeu, il a attiré l'attention vers le vestiaire des Penguins de Pittsburgh au bout du couloir.

« On apprend de Sid », a répliqué MacKinnon, faisant référence au joueur de centre des Penguins Sidney Crosby. « Il en fait toujours davantage. C'est un gars qui ne sera pas heureux s'il n'est pas suffisamment mis à l'épreuve.

« C'est incroyable de le regarder. »

Crosby est le mentor de MacKinnon, ainsi qu'un de ses meilleurs amis. Chaque joueur vient de Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse, et ils s'entraînent ensemble pendant l'été. Ils ont également joué ensemble dans plusieurs publicités pour Tim Hortons.

Tweet from @TimHortons: You're going to want to see this outtakes reel from our commercial shoot with Sidney Crosby and Nathan MacKinnon.https://t.co/rNUtZlydpa

Cependant, dans un avenir immédiat, MacKinnon souhaite que l'Avalanche batte les Penguins, mercredi soir (19h H.E.; NBCSN), dans un match qui mettra en valeur deux des équipes de l'heure dans la LNH.

L'Avalanche (5-0-0), la seule équipe invaincue dans la ligue, vient de signer une victoire impressionnante de 6-3 face aux Capitals de Washington, lundi. MacKinnon a inscrit un but et une aide, et il a obtenu au moins un point dans chacun des matchs du Colorado cette saison (deux buts, six aides).

Les Penguins (4-2-0) ont réussi à inscrire trois victoires consécutives et ils ont marqué 14 buts au cours des deux derniers matchs, un gain de 7-4 face au Wild du Minnesota samedi et une victoire de 7-2 contre les Jets de Winnipeg dimanche.

Crosby a été nommé la troisième étoile de la LNH pour la semaine se terminant le 13 octobre après avoir récolté sept points (trois buts) et mené Pittsburgh à une fiche de 3-1-0 en quatre rencontres. Il revendique 10 points (trois buts) en six rencontres cette saison et, tout comme MacKinnon, il a récolté au moins un point dans chaque match des Penguins.

Video: PIT@MIN: Superbe tir du revers de Crosby

« Je crois qu'il joue le meilleur hockey de sa carrière », a affirmé MacKinnon à propos de Crosby, qui a remporté la Coupe Stanley trois fois et le trophée Hart, remis au joueur le plus utile dans la LNH, à deux reprises. « C'est un joueur complet. Il ne se préoccupe pas que de ses points, mais il en récolte 100 par saison quand même. Il s'agit de sa performance à chaque bout de la patinoire. Je ne choisirais aucun joueur avant lui.

« Quant à nous, on n'est qu'à notre sixième match de la saison, alors je pense que les attentes ne sont pas encore trop élevées envers nous. Il nous reste 77 matchs et nous continuons de nous concentrer sur les éléments de notre jeu qu'il nous faut travailler. Mais ce sera plaisant d'affronter le meilleur joueur du monde, un des meilleurs joueurs de l'histoire. Certains de nos joueurs n'ont jamais affronté Sid, alors ce sera très cool que nos jeunes joueurs en aient l'occasion. »

L'éthique de travail n'est pas la seule chose que MacKinnon a apprise de Crosby. Il s'est également nourri de la compétitivité féroce de Crosby, si bien que les deux amis se sont parfois bagarrés pendant des séances d'entraînement durant la saison morte.

« On ne se nargue pas l'un l'autre dans les matchs, mais on le fait beaucoup en été, a admis Crosby en souriant. On discute beaucoup du hockey. Et oui, il y a parfois une petite bagarre. Nous sommes assez compétitifs, ça se passe parfois quand vous passez autant de temps ensemble. »

MacKinnon a souligné que toute animosité se termine au moment où ils quittent la patinoire.

« Nous sommes toujours au sein d'équipes différentes à 3-contre-3, alors ça devient toujours animé, a-t-il noté. Mais au moment où nous revenons au vestiaire, c'est bon. C'est fini. Il n'est pas le genre d'homme qui serait rancunier. Nous laissons tomber immédiatement. Ça s'explique simplement par la manifestation de notre compétitivité pendant l'été. Je pense que c'est formidable. »

Video: BOS@COL: MacKinnon réduit le déficit en A.N.

Un des meilleurs coups verbaux que MacKinnon a lancés vers Crosby pendant la saison morte a eu lieu pendant le premier duel entre les Penguins et l'Avalanche la saison dernière, remporté par l'Avalanche 6-3 au Pepsi Center de Denver le 28 novembre. Crosby a réussi un tour du chapeau ce soir-là, mais les Penguins ne sont pas parvenus à surmonter la performance de quatre points de MacKinnon (un but, trois passes).

« Il me taquine toujours en me disant à quel point certains de mes buts ont été moches », a dit Crosby en riant. « Tu crois toujours qu'ils étaient plus beaux qu'ils l'ont été en réalité. Mais il a signé la victoire, et il a obtenu quatre points, alors je ne peux rien dire.

« Ce qu'il faut dire à propos de Nate: il travaille fort pour être à son meilleur chaque année. Quand on considère ce qu'il a fait et le niveau où il est déjà, je crois que la barre est toujours très élevée pour lui. Il se préoccupe beaucoup de la victoire. S'il faut qu'il récolte moins de points afin d'obtenir plus de victoires, je sais qu'il l'accepterait sans hésiter.

« Cela dit, il va quand même afficher beaucoup de points pendant longtemps. »

Chaque joueur a gloussé mardi quand on lui a indiqué que ce match pourrait s'appeler le Cole Harbour Bowl. À cette fin, MacKinnon a confié qu'il ne serait pas surpris si leurs pères, Troy Crosby et Graham MacKinnon, se réunissaient afin de regarder leurs fils s'affronter.

« Ils sont des amis, a dit MacKinnon en souriant. C'est fort possible qu'ils prennent un "rum and Coke" en nous regardant jouer. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.