Skip to main content

Sidney Crosby fait plaisir à son monde

La fierté de Cole Harbour accueilli triomphalement chez lui avec la Coupe Stanley

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste senior NHL.com

COLE HARBOUR, Nouvelle-Écosse - L'aire de départ du défilé samedi était le stationnement de l'église où Sidney Crosby jouait au hockey de rue dans son enfance.

« Je n'aurais jamais pensé commencer un défilé de la Coupe Stanley ici », a affirmé Crosby.

 

Le parcours de 1,1 mille qu'il a emprunté, debout dans la boîte d'un camion Ford F-150 avec à ses côtés la Coupe Stanley et le trophée Conn Smythe en est un que Crosby pourrait faire les yeux fermés, s'il le devait.

Prenez la droite sur Colby Drive jusqu'à Cumberland Drive. Montez la colline et franchissez l'intersection de Cole Harbour Road pour vous rendre jusqu'à Forest Hills Parkway. Passez les Sobeys, Shoppers Drug Mart, Tim Hortons et Canadian Tire sur votre gauche. Continuez jusqu'au Cole Harbour Place, le complexe sportif comportant deux patinoires. C'est à cet endroit que Crosby a passé d'innombrables heures à peaufiner ses aptitudes qui lui ont permis de devenir la vedette adulé qu'il est de nos jours.

« C'est exactement l'itinéraire que j'empruntais pour venir à l'aréna », a-t-il dit.

Une foule d'environ 30 000 personnes, selon l'estimation de la police, s'est massée le long de la route empruntée, entre St. John XXIII Church et Cole Harbour Place, afin de voir le héros de la place leur rapporter la Coupe Stanley pour la deuxième fois de sa carrière. Crosby a admis que les souvenirs se sont bousculés dans sa tête en repensant à tout le chemin parcouru.

« Il faut croire en ses rêves et les partager avec tout le monde quand ils se réalisent », a affirmé Crosby.

Il l'a fait d'éclatante façon, samedi.

Crosby se demandait si la population viendrait en masse comme ç'avait été le cas à sa première présence en ville avec la Coupe Stanley, il y a sept ans. Il a vite eu la réponse à sa question.

« Il y avait encore beaucoup de monde », a-t-il mentionné.

Il y avait même des gens de partout, incluant cette famille du Royaume-Uni qui a quatre enfants qui ont participé cette semaine à l'école de hockey Sidney Crosby. La famille a modifié ses plans de voyage afin d'assister au défilé.

Il y a aussi ce couple de l'Ohio, aux États-Unis, qui a fait le trajet en trois jours afin de ne pas manquer l'événement.

Crosby savoure les journées qu'il passe avec la Coupe parce que ça lui permet de constater l'impact réel qu'il peut avoir sur les gens.

 

Il retire une grande satisfaction de créer des souvenirs pour autrui, comme c'est le cas pour Peter et Sherri Rose, qui demeurent tout près du stationnement de l'église.

Ils avaient assisté au défilé de la Coupe Stanley de Crosby en 2009 en compagnie de leur fils Alexander. Il était juché sur les épaules de Peter pour l'occasion. Âgé maintenant de huit ans, Alexander arborait fièrement le chandail no 87 de Crosby, samedi, accompagné de son ami Thomas Cluett..

Comme Crosby dans le temps, ils font partie des Red Wings de Cole Harbour au hockey mineur.

« Il est un formidable modèle, a dit Sherri Rose en parlant de Crosby. Nous sommes chanceux de l'avoir. 

« Les jeunes ont le sentiment d'avoir une chance de jouer dans la Ligue nationale parce qu'il vient de par chez nous », a ajouté Lee Cluett, le père de Thomas.

Pendant le défilé, Crosby a souvent porté la Coupe à bout de bras quand il ne reposait pas sur le toit du camion. Jamais, il ne l'a approchée des gens le long du parcours de crainte qu'elle ne se retrouve au sol.

Il a signé des autographes avant le début du défilé. Il a salué la foule, souri et ri comme s'il était le roi de Cole Harbour. Pendant le trajet, il a vu plusieurs visages familiers, incluant un de ses professeurs au secondaire.

« Je ne l'avais pas vu depuis environ 10 ans. De le revoir, ça m'a rappelé combien il avait exercé une influence positive sur moi à l'époque, a-t-il évoqué. Peu importe que vous finissiez par jouer dans la Ligue nationale ou pas, il y a toujours de ces gens qui marquent votre vie. Il y en a tellement. Je me considère très choyé d'avoir été entouré de plusieurs ici. »

Un moment fort du défilé s'est produit vers la fin quand le cortège a tourné à droite dans le stationnement de Cole Harbour Place.

Derrière lui, il y avait des milliers de personnes. Devant, se trouvait déjà une mer de monde qui patientait déjà depuis des heures.

« Ça vous démontre tout le soutien qu'il y a ici, a souligné Crosby. Ce n'est que plus spécial quand vous pouvez recréer des événements semblables et que vous voyez autant de gens y prendre part. »

Crosby s'est rendu sur la tribune aménagée au Cole Harbour Place où il s'est prêté au jeu d'une conversation de type questions-réponses avec Gord Miller de TSN. Il a soulevé la Coupe en lui donnant un baiser. Il a regardé devant lui et, en voyant la foule, il a dû croire qu'il était une grande vedette rock.

On scandait son nom.

« Merci, leur a dit Crosby. Merci de votre soutien. »

Les gens ont réagi en criant plus fort. Au cours d'une brève accalmie, un spectateur a saisi l'occasion pour crier : « Tu as beaucoup de classe, Sid ».

« Je suis fier d'être de retour, a conclu Crosby. Et je souhaite que nous puissions refaire ça un jour. »


 

En voir plus