Skip to main content

Craig Rivet profite financièrement de l'attention portée à la recrue Tyler Myers

LNH.com @NHL

BUFFALO, N.Y. - Le défenseur Tyler Myers connaît un si bon départ à sa saison recrue que le capitaine des Sabres de Buffalo Craig Rivet a trouvé le moyen d'en profiter financièrement.

Chaque fois que Rivet est invité à évaluer le niveau de jeu de son jeune coéquipier, Myers doit lui remettre 5 $.

Ce qui fait qu'avant même qu'un reporter réussisse à terminer sa question au sujet de Myers, cette semaine, Rivet a jeté un regard vers le défenseur de six pieds huit pouces, de l'autre côté du vestiaire, et crié "Hé, Mysie! Sors-en un autre de tes poches, mon ami!"

Selon Rivet, Myers lui doit 275 $ depuis que le capitaine est devenu le relationniste officieux du jeune, il y a deux mois, quand les questions au sujet de ce dernier se sont multipliées. Et de la façon dont Myers s'est révélé comme l'une des meilleures recrues dans la LNH, cet hiver, qui sait quel sera le décompte final.

Hormis l'argent en jeu, Rivet reconnaît qu'il ne parle jamais de Myers à contre-coeur.

"Oui, il est effectivement 'la vraie affaire', a-t-il dit. Il a non seulement prouvé qu'il peut jouer dans cette ligue, mais qu'il peut aussi être un joueur d'impact. Et il l'a montré dès le premier jour."

Myers a rougi quand on lui a parlé de sa dette à l'endroit de Rivet.

"Il est sérieux. Je suis certain que je devrai finir par le payer, a-t-il dit. Ca s'additionne pas mal vite."

A l'image des statistiques de Myers, d'ailleurs.

Les 26 points (6-20) de Myers en 44 matchs lui donnent le sixième rang chez les recrues et le premier échelon parmi les défenseurs de première année. Il est le meneur chez les Sabres, de même que chez les recrues de la LNH, pour les minutes disputées par match (23:10).

Et dire que les Sabres se sont demandé, en début de campagne, s'il ne valait pas mieux pour son développement que Myers retourne dans les rangs juniors.

"Quand on regarde la façon dont il a joué, il a mérité chaque minute de temps de glace", a affirmé l'entraîneur Lindy Ruff, qui a toutefois ajouté un avertissement à l'intention du joueur qui aura 20 ans dans trois semaines.

"Je ne veux pas trop m'exciter, a dit Ruff. Il sera maintenant confronté à la lourde tâche de passer au travers de la deuxième moitié de la saison de la Ligue nationale, avec beaucoup de voyages. Ce sera un autre test parmi d'autres pour un jeune homme qui en est à sa première saison."

En voir plus