Skip to main content

Craig Anderson obtient le trophée Masterton

Le gardien des Sénateurs a complété la saison après avoir quitté l'équipe pour être auprès de son épouse Nicholle, qui a reçu un diagnostic de cancer

par LNH.com @NHL / LNH.com

Le gardien de but des Sénateurs d'Ottawa Craig Anderson s'est vu décerner le trophée Masterton, mercredi à Las Vegas, à l'occasion du Gala de la LNH 2017 et du repêchage d'expansion de la LNH présenté par T-Mobile.

Cet honneur est décerné au joueur qui représente le mieux les qualités de persévérance, d'esprit sportif et de dévouement en tant que joueur de hockey. Les autres finalistes étaient l'attaquant des Ducks d'Anaheim Andrew Cogliano et l'attaquant des Hurricanes de la Caroline Derek Ryan. 

Anderson, qui a 36 ans, a affiché un dossier de 25-11-4 avec une moyenne de buts alloués par match de 2,28, un pourcentage d'arrêts de ,926 et cinq jeux blancs en 40 matchs cette saison. Il a dû s'absenter à plusieurs reprises pour être auprès de son épouse Nicholle, qui a reçu en octobre un diagnostic de carcinome nasopharyngé, une forme rare de cancer de la gorge. Un des moments les plus touchants de la saison est survenu quand Nicholle a dit à Craig, « Ton équipe a besoin de toi », après que le gardien réserviste Andrew Hammond eut subi une blessure au bas du corps lors d'un revers de 5-2 aux mains des Flames de Calgary, le 28 octobre. Anderson a rejoint les Sénateurs à temps pour leur match suivant, réalisant alors 37 arrêts dans une victoire de 2-0 aux dépens des Oilers d'Edmonton, le 30 octobre. Anderson a fait l'objet d'une ovation debout quand il a été proclamé première étoile de la rencontre.

« Je dirais que la seule raison pour laquelle j'ai été en mesure de revenir et de jouer est le soutien que j'ai reçu de la part de l'organisation, qui m'a permis de m'absenter et de prendre tout le temps dont j'avais besoin, a expliqué Anderson. C'est aussi grâce à mes coéquipiers, qui ont continué de se battre et qui m'ont fait sentir le bienvenu lorsque je suis revenu. Grâce aux partisans, aux joueurs adverses qui ont pris le temps de communiquer avec moi; ce fut une période très émotive, et je serai toujours reconnaissant envers ces gens qui ont une telle importance pour nous, qui sont demeurés à nos côtés, et qui nous ont permis de nous rendre là où nous sommes aujourd'hui. »

« Je crois que notre mariage et notre relation ont atteint un autre niveau, car j'ai compris qu'au moment le plus difficile, il allait être là », a indiqué Nicholle avant le Gala de la LNH.

Cogliano, qui a 30 ans, était le candidat des Ducks en vue du Masterton pour la quatrième fois en six saisons. Il a amassé 35 points (16 buts, 19 aides), marqué quatre buts en désavantage numérique et affiché un différentiel de plus-11 en 82 matchs. Cogliano a disputé 786 matchs du calendrier régulier de suite, la plus longue séquence du genre à l'heure actuelle dans la LNH, alors qu'il n'a jamais raté une rencontre depuis qu'il a fait ses débuts dans la LNH avec les Oilers en 2007-08. Le seul joueur de la LNH qui a disputé plus de matchs d'affilée pour amorcer sa carrière est Doug Jarvis (964 matchs de 1975 à 1988). La séquence de Cogliano est la quatrième plus longue dans l'histoire de la LNH.

 

Ryan, 30 ans, a enregistré 29 points (11 buts, 18 aides) et marqué trois filets vainqueurs en 67 matchs à sa première saison complète dans la LNH. Après avoir disputé trois saisons avec Spokane dans la Ligue de hockey de l'Ouest et avoir été ignoré lors du repêchage de la LNH, Ryan s'est aligné avec l'Université de l'Alberta pendant quatre saisons, pour ensuite jouer en Europe durant quatre ans. Il a signé un contrat avec les Hurricanes en tant que joueur autonome, le 15 juin 2015.

Ryan a participé à six matchs dans la LNH en 2015-16, alors qu'il a été rappelé quatre fois de l'équipe école de Charlotte dans la Ligue américaine de hockey, puis il a amorcé la dernière campagne dans la LAH avant d'être rappelé le 11 novembre. Le 1er mars 2016, Ryan est devenu le joueur le plus âgé dans l'histoire des Whalers de Hartford/Hurricanes à marquer un but à ses débuts dans la LNH (29 ans, 63 jours). Et jamais, dans l'histoire de la concession, un joueur n'a disputé son premier match dans la LNH avec les Hurricanes à un âge aussi avancé.

En voir plus