Skip to main content

Couturier devient une menace offensive pour les Flyers

Le centre des Flyers entame le match contre les Capitals en ayant atteint des sommets en carrière au chapitre des buts et des points

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Pour l'attaquant des Flyers de Philadelphie Sean Couturier, le filet vers lequel il tire lui semble aussi gros et invitant que le filet protecteur au-dessus de la baie vitrée.

Couturier a marqué son 12e but en 11 matchs pour donner une victoire de 3-2 aux Flyers contre les Maple Leafs de Toronto, jeudi, et il est à égalité au quatrième rang de la LNH avec 26 buts, deux derrière Alex Ovechkin des Capitals de Washington, alors que les Flyers affrontent les Capitals au Capital One Arena dimanche (12 h 30 HE, NBC, TVA Sports, NHL.TV).

« Récemment, on dirait que je trouve le fond du filet chaque fois que je lance la rondelle », a-t-il dit jeudi.

La série de buts de Couturier lui a d'ailleurs valu un nouveau surnom dans le vestiaire.

« On l'appelle "Rocket" ici », a dit l'attaquant Wayne Simmonds.

Couturier n'est peut-être pas encore un marqueur digne de Maurice Richard, mais il a déjà dépassé sa marque personnelle de 15 buts établie en 2014-15. Il est en route vers une campagne de 46 buts, ce qui constituerait le plus haut total marqué par un joueur des Flyers depuis les 47 de Simon Gagné en 2005-06.

Couturier a été sélectionné par les Flyers avec le huitième choix au total lors du Repêchage 2011 de la LNH, mais avait été catégorisé comme un joueur à caractère défensif durant la plupart de ses six premières saisons. De 2011-12 à 2016-17, il a entamé 41,2 pour cent de ses présences à cinq contre cinq en zone offensive. Parmi les 106 joueurs qui ont joué au moins 400 matchs durant cette période, il s'agit du sixième plus bas pourcentage.

Couturier a été un marqueur productif durant sa carrière junior, récoltant en moyenne 1,52 point par match lors de ses deux dernières saisons avec Drummondville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, mais il n'était pas en mesure de démontrer cette facette de son jeu dans la LNH.

À la fin de la dernière saison, Couturier a mentionné à l'entraîneur Dave Hakstol qu'il voulait obtenir un rôle plus offensif. Tôt durant le camp d'entraînement, le vœu de Couturier a été exaucé alors qu'il a remplacé Claude Giroux au centre du premier trio. Giroux est passé à l'aile gauche sur la première unité et le changement a bien fonctionné pour les deux joueurs.

Giroux, libéré des responsabilités qui viennent avec la position de joueur de centre, occupe le quatrième rang de la LNH avec 55 points, 14 buts et 41 assistances. Couturier, qui peut maintenant se concentrer à terminer les jeux plutôt qu'à transporter la rondelle et préparer les buts de ses coéquipiers, a effectué un bond spectaculaire offensivement, atteignant des sommets personnels au chapitre des buts, points (46), buts en avantage numérique (six) et buts gagnants (cinq).

« Je commence les matchs avec plus de confiance, a avoué Couturier. Jouer avec des gars de premier trio [Giroux et Travis Konecny], il s'agit de joueurs qui peuvent faire des jeux. Tu leur passes la rondelle, ils te la renvoient aussitôt et vice-versa. Nous essayons de nous utiliser le plus possible et d'utiliser la profondeur de la patinoire offensivement. C'est là que nous sommes à notre mieux. L'important, c'est de rester ensemble et d'essayer de comprendre le jeu de l'autre et jusqu'à maintenant ça se passe bien. »

Couturier lance plus souvent au filet. Il obtient en moyenne trois tirs par match, bien au-delà de sa moyenne de 1,8 des six premières saisons.

« Je lance plus cette année, a-t-il mentionné. J'obtiens plus de chances. Je ne peux pas changer cela, je dois tirer des rondelles. Il n'y a pas de mauvais tirs dans cette Ligue. Il faut envoyer la rondelle au filet et créer quelque chose à partir de ça. »

Cela dit, tout n'est pas qu'offensif pour Couturier. Il demeure l'un des bons centres défensifs dans la LNH. Avant les matchs de samedi, il présentait un pourcentage de tirs de 54,38 malgré qu'il entame 43,76 pour cent de ses présences à cinq contre cinq en zone offensive. Des 56 attaquants qui ont joué au moins 30 matchs et montrent un pourcentage de tirs d'au moins 54 pour cent, Couturier a le septième plus bas pourcentage au chapitre des présences commencées en territoire offensif à cinq contre cinq.

Il a également remporté 53,8 pour cent de ses mises en jeu, incluant 56,8 pour cent en zone défensive. Il a également été sur la glace pour 25 buts contre à cinq contre cinq en 45 matchs, une moyenne de 0,55 par match. Il s'agit d'une amélioration par rapport à la moyenne de 0,56 but contre à cinq contre cinq qu'il a présentée la saison dernière (37 en 66 matchs), selon Corsica.hockey.

Mais c'est l'offensive qui aide le plus les Flyers actuellement et c'est quelque chose sur quoi ils miseront dans l'espoir d'atteindre les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Quand tu es en feu, tu es en feu et présentement, il est plutôt en feu, a affirmé le défenseur Shayne Gostisbehere. [Couturier] est sur une autre planète présentement. Nous essayons de le suivre. Il nous transporte. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.