Skip to main content

Couture ajoute du mordant à l'alignement des Sharks

Le capitaine adjoint montre l'exemple à San Jose malgré deux interventions chirurgicales cette saison

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE -- Le joueur de centre de deuxième trio des Sharks de San Jose Logan Couture a subi deux opérations majeures, il a raté 30 matchs et a inscrit 10 buts cette saison.

C'est facile à comprendre à quel point cette campagne était éprouvante pour Couture, mais en même temps, c'est difficile à imaginer où se trouveraient les Sharks s'il n'était pas présent. L'équipe présente une fiche de 27-12-5 quand il est de l'alignement et une fiche de 14-15-1 en son absence.

« C'est un gars qui vaque à ses occupations, et tu peux voir à quel point il représente une pièce clé dans notre alignement, a déclaré l'attaquant des Sharks Tommy Wingels. Il joue tous les rôles dans cette équipe. Que ce soit des rôles offensifs, des rôles défensifs ou dans les unités spéciales. Il est un joueur qui y sera en fin de match pour protéger une avance.

« À mon avis, il est un centre de premier trio, et nous avons le luxe de lui permettre d'évoluer au sein du deuxième. Je crois que c'est ce qui rend notre alignement si difficile à affronter. Chaque joueur veut évoluer au sein du meilleur trio possible, mais lui, il l'a accepté sans se plaindre. Il profite de ses opportunités là-bas. Mais il peut affronter l'autre premier trio, il peut neutraliser l'adversaire et être une menace en territoire offensif aussi. »

Les Sharks avaient une fiche de 3-0-0 et ils avaient dominé leurs adversaires 12-1 au chapitre des buts lorsque Couture s'est fracturé le péroné droit pendant l'entraînement le 15 octobre au Prudential Center, un jour avant un match contre les Devils du New Jersey. Pendant un exercice 5-contre-5, le patin de Couture s'est pris dans une ornière dans le coin de la patinoire. Couture a fait une chute, un coéquipier est ensuite tombé sur lui, et Couture a entendu un bruit sec.

Couture a subi une intervention chirurgicale pendant laquelle des médecins ont inséré des broches dans sa cheville.

Après avoir raté 23 rencontres, il est revenu au jeu le 8 décembre face aux Flames de Calgary. Le lendemain soir, contre les Oilers d'Edmonton, il a subi ce qu'il croyait être une blessure mineure à la cuisse droite. Mais finalement, Couture a dû à nouveau passer sous le bistouri en raison d'une hémorragie interne et il a raté sept matchs de plus.

Quand on lui a demandé de décrire sa saison, Couture a pris une pause avant de répliquer.

« Je crois que "difficile" est le mot qui vient à l'esprit, a dit Couture. Ce n'est jamais plaisant d'être blessé, surtout quand les blessures sont très graves. C'est difficile de vous en remettre. Votre confiance faiblit un peu. Du moins, la mienne a faibli, et c'est encore inconstant pendant ces matchs. C'était une année éprouvante.

« Il y a encore des matchs où je ressens des douleurs », a-t-il admis à propos de sa cheville. « C'est une question de traverser la situation et de faire ce que je peux. »

Les Sharks ont sélectionné Couture avec le neuvième choix du repêchage 2007 de la LNH, et il a récompensé l'équipe avec 317 points (149 buts) au cours de sept saisons. Couture a deux fois atteint le plateau des 30 buts et, la saison dernière, il a inscrit 27 buts et a établi des marques personnelles avec 40 mentions d'aide et 67 points.

« Il est un de ces joueurs qui jouent absolument de la bonne façon, a lancé le capitaine des Sharks Joe Pavelski. Il fait beaucoup de choses, il se rend en fond de territoire, il bloque des tirs et il établit l'échec avant.

« Quand on le réinsère dans notre alignement, il ajoute de la profondeur, en partie parce qu'il améliore le jeu de tous ceux qui jouent avec lui. »

Peu avant le début de la saison, le nouvel entraîneur des Sharks Peter DeBoer a nommé Couture comme capitaine adjoint. C'est la première saison où l'attaquant porte une lettre sur son chandail.

« C'est un honneur, a dit Couture. Il y a évidemment beaucoup de leaders, beaucoup de vétérans joueurs dans le vestiaire. C'est certainement un honneur. Il y a d'autres leaders en plus des joueurs qui arborent une lettre sur le chandail. »

Couture a affirmé qu'il s'est lentement adapté à son rôle de leader chez les Sharks.

« Je crois que c'était un processus graduel pendant mon séjour ici, a expliqué Couture. Quand tu passes sept saisons avec une organisation, les nouveaux joueurs vont venir ici et t'admirer.

« Je passe également beaucoup de temps avec ces gars à l'extérieur de la patinoire, je crois que c'est un facteur. C'est ainsi qu'on crée un lien, en dehors de la glace d'abord, et puis sur la patinoire. »

La persévérance de Couture et sa capacité de se remettre de blessures graves cette saison ont fait grande impression sur ses coéquipiers.

« Il n'y a rien de pire que s'asseoir sur la touche, a dit Wingels. Malheureusement pour lui, il a dû le faire deux fois, mais chaque fois il est revenu plus fort, et c'est une preuve de la façon dont il prend soin de lui-même et dont il s'assure qu'il sera prêt à aider l'équipe quand il reviendra au jeu. À mon avis, il n'y a personne dans cette équipe qui illustre mieux ce qu'il faut pour être un leader et ce que nous cherchons dans un capitaine. »

En voir plus