Skip to main content

Course aux trophées : McDavid fin seul pour le Hart

L'attaquant des Oilers a été si dominant que l'équipe de LNH.com l'a consacré joueur le plus utile à son équipe à l'unanimité

par Marc Tougas / Collaborateur indépendant LNH.com

Alors que les finalistes pour les principaux honneurs individuels de la saison 2020-21 seront annoncés sous peu, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats favoris pour certains de ces trophées. Aujourd'hui, les prédictions pour le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe dans la LNH, dont les finalistes seront annoncés le 10 juin.

Une saison de 100 points représente déjà un exploit au cours d'une saison complète de 82 matchs. Mais voilà que Connor McDavid a réussi le coup au cours de cette campagne écourtée, en vertu d'une production de 105 points (33 buts, 72 passes) en 56 rencontres qui lui a valu le trophée Art-Ross à titre de meilleur pointeur de la Ligue. Ce qui équivaut à une récolte de 1,88 point par match.

Vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que l'équipe de LNH.com lui prédit à l'unanimité le trophée Hart pour la présente saison, alors que chacun des 10 membres du panel lui a accordé son vote de première place.

Vous me direz que c'est l'évidence même de voter pour un joueur qui produit à un rythme d'à peu près deux points par rencontre, et vous aurez sans doute raison.

COURSE AUX TROPHÉES : Norris | Vézina | Calder

En fait, si on regarde l'histoire de la LNH, c'est l'évidence… près de 80 pour cent du temps.

Les deux seuls joueurs dans l'histoire qui ont été couronnés meilleur marqueur de la LNH en dépassant le cap des 160 points au cours d'une saison de 82 matchs, Wayne Gretzky et Mario Lemieux, ont réussi le doublé Art-Ross/Hart à chaque fois, sauf une. Le premier l'a fait sept fois sur huit, et le deuxième trois fois sur quatre.

Le Hart a échappé à Lemieux en 1988-89, quand il a été couronné meilleur marqueur avec 199 points, mais on lui a préféré Gretzky pour le Hart, alors que celui-ci a fini deuxième marqueur avec 168 points à sa première saison avec les Kings de Los Angeles. Il avait alors aidé ceux-ci à terminer au deuxième rang de leur association.

Et le titre de joueur le plus utile à son équipe n'a pas été accordé la saison suivante à Gretzky, champion marqueur avec 163 points, mais plutôt à Brett Hull, auteur de 86 buts avec les Blues de St. Louis. Il s'agissait du total de buts le plus élevé réussi en une saison par un joueur qui ne s'appelle pas Wayne Gretzky.

On peut aussi mentionner qu'en 1970-71, Phil Esposito avait remporté le Art-Ross avec une production de 152 points au cours d'une saison de 78 matchs, mais un coéquipier lui avait damé le pion pour le Hart… un dénommé Bobby Orr.

Il s'agissait alors de circonstances exceptionnelles. Gretzky qui mettait le hockey sur la carte dans le sud des États-Unis, Hull qui remplissait les buts comme si la présence du gardien n'avait aucune importance, Orr qui révolutionnait la façon de jouer au hockey depuis l'arrière…

Aucun phénomène du genre ne semble se pointer à l'horizon cette année.

« Je ne crois pas qu'il y ait quelqu'un qui soit à la hauteur de McDavid cette année », a récemment déclaré l'attaquant des Blackhawks de Chicago Patrick Kane, que l'équipe de LNH.com considérait comme le favori pour remporter le Hart au stade de la mi-saison.

« Ça vient renforcer le fait que (McDavid) est un des meilleurs joueurs de l'histoire », a noté l'entraîneur des Oilers Dave Tippett en commentant la formidable production offensive de son attaquant en 2020-21. « Le niveau qu'il a atteint… Tu regardes des joueurs comme Wayne, comme Mario, c'est ce genre d'année qu'il a connue. »

Video: EDM@MTL: McDavid donne la victoire aux Oilers

Le panel de LNH.com est d'accord et c'est ce qui explique que le deuxième joueur au scrutin pour le Hart, Auston Matthews, des Maple Leafs de Toronto, a récolté 19 points de moins. L'attaquant qui a décroché le trophée Maurice-Richard en vertu de ses 41 buts marqués en 52 rencontres a eu droit à sept des 10 votes de deuxième place. Nathan MacKinnon, qui a aidé l'Avalanche du Colorado à remporter le Trophée des Présidents, remis à l'équipe championne du classement général de la LNH en saison régulière, a récolté la moitié des points amassés par McDavid, soit 24.

Tout indique donc qu'au courant de la prochaine Finale de la Coupe Stanley, la LNH annoncera que McDavid remporte le Hart pour la deuxième fois de sa carrière, lui qui l'a obtenu en 2016-17, à sa deuxième campagne dans la Ligue. À moins que...

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1.Connor McDavid, Oilers d'Edmonton, 50 points;
2. Auston Matthews, Maple Leafs de Toronto, 31;
3. Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado, 24;
4. Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh, 11;
5. Mark Stone, Golden Knights de Vegas, 6;
é-6. Leon Draisaitl, Oilers d'Edmonton, 5;
é-6. Jonathan Huberdeau, Panthers de la Floride, 5;
é-6. Patrick Kane, Blackhawks de Chicago, 5;
9. Brad Marchand, Bruins de Boston, 4;
é-10. Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas, 3;
é-10. Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay, 3;
é-12. Aleksander Barkov, Panthers de la Floride, 1;
é-12. Philipp Grubauer, Avalanche du Colorado, 1;
é-12. Joe Pavelski, Stars de Dallas, 1.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.