Skip to main content

Course aux trophées: Une longueur d'avance pour MacKinnon pour le Hart

L'attaquant de l'Avalanche a été le plus utile à son équipe durant le premier quart de la saison selon LNH.com

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons complété le premier quart de la saison 2018-19, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe dans la LNH.
 

Il a terminé deuxième au scrutin du trophée Hart le printemps dernier, derrière Taylor Hall des Devils du New Jersey, mais Nathan MacKinnon a tout ce qu'il faut pour être couronné joueur le plus utile à son équipe dans la LNH en 2018-19.

C'est du moins l'avis de l'équipe de la LNH.com, qui l'a déclaré joueur le plus susceptible de remporter le Hart à l'issue du premier quart de la saison. Et qui a sans doute reconnu que l'attaquant de l'Avalanche du Colorado, après son éclosion de l'automne dernier, a encore rehaussé son niveau de jeu d'un autre cran cette saison.

C'est ainsi que MacKinnon, qui avait conservé une moyenne de 0,69 point par match au cours des quatre premières années de sa carrière, est passé à un rythme 1,31 la saison dernière, quand il a inscrit 97 points (39 buts, 58 passes) en 74 matchs. Et le voilà qui produit à un rythme de 1,48 point par rencontre depuis le début de la présente saison, en vertu d'une récolte de 34 points (15 buts, 19 aides) en 23 rencontres.

Video: COL@LAK: MacKinnon complète un beau jeu de passes

En fait, c'est le 28 octobre 2017 que celui-ci s'est mis en marche. Après avoir été limité à un seul but à ses 10 premières rencontres de la dernière saison, MacKinnon a connu un match de deux buts et une passe à cette date. Et depuis ce temps, il fonctionne à plein régime, un régime qui lui vaut 1,45 point par rencontre. Il s'agit de la meilleure moyenne par match dans la LNH durant cette période.

À LIRE AUSSI: Julien en voie de mettre la main sur le trophée Jack Adams | Pettersson est le favori indiscutable pour le trophée Calder

Si on compare le rythme de production de MacKinnon depuis un an à celui des meilleurs de tous les temps, on constate que le joueur de l'Avalanche s'insérerait au cinquième rang, derrière Michael Bossy (1,50). Une comparaison injuste, il est vrai, parce qu'on tient compte ici de toute la carrière de Bossy et des autres joueurs qu'on retrouve au palmarès de tous les temps, pas seulement de leurs meilleures années. Mais toujours est-il que ça donne une idée! MacKinnon n'est pas qu'un « bon » joueur parmi d'autres, du moins plus maintenant…

« Je suis dans un bien meilleur état d'esprit maintenant que je l'étais avant, ça c'est certain », a déclaré MacKinnon à Dan Rosen, journaliste principal de NHL.com, dans un reportage publié le mois dernier.

Rosen a indiqué dans ce texte, pour expliquer le déclic de MacKinnon à l'automne 2017, que l'attaquant de l'Avalanche a cessé de s'imposer une pression négative et décidé de faire confiance en ses capacités.

« (MacKinnon) voulait prouver qu'il pouvait être un bon joueur dans cette Ligue et il y est certes arrivé, a souligné Gabriel Landeskog, son compagnon de trio. Il n'y a pas de plafond avec ce gars-là. »

« Il va être dans la discussion pour le Hart chaque année », a affirmé le défenseur Tyson Barrie.

Le panel de 10 personnes de LNH.com a attribué quatre votes de première place et deux de deuxième place à MacKinnon, pour un total de 35 points et une avance de plus de 10 points au scrutin sur les autres candidats nommés.

Son coéquipier de l'Avalanche Mikko Rantanen, qui a reçu trois votes de première place, suit au deuxième rang avec 23 points. Connor McDavid, des Oilers d'Edmonton, a lui aussi obtenu 23 points, avec un seul vote de première place toutefois.

Meilleur marqueur de la LNH en ce moment, Rantanen compose, avec MacKinnon et Landeskog, le meilleur trio offensif dans la Ligue depuis le début de la saison, avec une production de 99 points. Le Colorado a disputé 23 matchs. Rantanen, lui, produit à un rythme qui lui permettra non seulement de faire bien mieux que les 84 points qu'il a récoltés la saison dernière, mais aussi de franchir largement la barre des 100 points pour la première fois de sa carrière.

Résultat, le Colorado, qui a été en dehors du tableau des séries pendant presque toute la saison 2017-18 avant de se qualifier in extremis, lutte chaudement pour une des trois places donnant accès aux séries dans la section Centrale, et se trouve à seulement trois points du premier rang.

McDavid, lui, continue d'être dans la course au Art-Ross en vertu d'une fiche de 32 points (13 buts, 19 passes), mais son « utilité » tarde à se faire sentir puisque ses Oilers se trouvent à quatre points d'une place en séries.

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : Nathan MacKinnon, Avalanche du Colorado, 35 points ; Connor McDavid, Oilers d'Edmonton, 23 ; Mikko Rantanen, Avalanche du Colorado, 23 ; Patrice Bergeron, Bruins de Boston, 18 ; David Pastrnak, Bruins de Boston, 13 ; Blake Wheeler, Jets de Winnipeg, 9 ; Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto, 7 ; Seth Jones, Blue Jackets de Columbus, 4 ; Patrick Kane, Blackhawks de Chicago, 4 ; Max Domi, Canadiens de Montréal, 3 ; Roman Josi, Predators de Nashville, 3 ; Mitchell Marner, Maple Leafs de Toronto, 3 ; Taylor Hall, Devils du New Jersey, 2 ; Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay, 2 ; Auston Matthews, Maple Leafs de Toronto, 1.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.