Grands titres

Coups sournois: Subban dit que les joueurs doivent ?tre davantage aux aguets

par LNH.com

BROSSARD, Qc - Le jeu n'est pas devenu ? ce point rapide dans la LNH pour expliquer ? lui seul le fl?au des coups sournois ou ? la t?te. P.K. Subban s'inscrit en faux contre cette pr?tention, trop souvent utilis?e comme excuse fourre-tout. Selon le d?fenseur du Canadien, les joueurs doivent ?tre davantage aux aguets afin de flairer le danger sur la glace.

?Si vous demeurez dans un ghetto et que vous sortez de la maison, vous devez ?tre au courant de votre environnement. Vous devez savoir que de mauvaises choses peuvent se produire. C'est la m?me chose sur la glace, de mauvaises choses peuvent se produire, a affirm? Subban.

?Vous devez savoir qui sont sur la patinoire avec vous et d'o? ils peuvent arriver ? tout moment, a-t-il continu? son ?ditorial sportif. Il y a des matchs o? j'ai eu le sentiment qu'on voulait tenter de me tuer. Je dois identifier ces joueurs et savoir o? ils se trouvent sur la glace. Si je ne le sais pas, je me ferai arracher la t?te. C'est aussi simple que ?a.

?Le hockey est un sport physique, vous devez avoir une compr?hension de la situation en tout temps. Oui, la notion de respect doit ?tre renforc?e. Mais si les joueurs identifient mieux le danger les entourant, ils ?viteront de se placer dans des positions vuln?rables.?

Subban pr?conise un style physique et il affectionne d'appliquer des coups d'??paule en zone neutre ou en entr??e de territoire du Canadien. Il soutient que ce serait facile pour lui de mettre en ??chec un rival, en lui ass??nant un coup ?? la t??te.

??J'ai vu des coups cette saison o?? je pouvais dire sur le champ que le gars avait frapp?? pour faire mal, pas pour emp??cher son adversaire d'avoir la rondelle, ou pour envoyer un message ou changer l'allure de la rencontre. J'en ai vu frapper pour blesser. Ce sont ce type de coups qu'on ne veut plus voir.??

Subban a avanc?? que Brendan Shanahan et son groupe du d??partement de la s??curit?? des joueurs font du bon travail, en imposant de plus longues suspensions.

??Si les fautifs ne saisissent pas le message, je ne sais pas comment ils finiront par comprendre, a-t-il argu??. Je suis simplement heureux que ce ne soit pas moi qui ai ?? prendre ces d??cisions.??

Le laur??at du troph??e Norris a curieusement termin?? son monologue en disant que la situation s'am??liore, m??me si ce n'est pas ce qu'on peut croire avec tous ces joueurs qui tombent au combat soir apr??s soir.