Skip to main content

Coupe du monde : Équipe Canada n'allait pas changer une formule gagnante

La majorité des 16 premiers joueurs retenus ont gagné l'or aux JO de 2014

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - L'équipe canadienne de hockey a été affublée du titre d'une des meilleures et plus équilibrées équipes de l'histoire sur la scène internationale, à la suite de sa conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

On ne doit donc pas s'étonner, deux ans plus tard, que le noyau dur de cette formation de rêve fasse partie de la liste préliminaire des 16 joueurs retenus par les dirigeants canadiens en vue de la Coupe du monde de hockey, en septembre.

À l'exception de la position de gardiens, où on retrouve deux nouveaux venus pour seconder Carey Price, les quatre défenseurs et sept des neuf attaquants sélectionnés ont vécu l'expérience grisante de Sotchi.

Seuls Tyler Seguin des Stars de Dallas et Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay font figure de nouveau dans le groupe d'attaquants mené par les Sidney Crosby et Jonathan Toews. Stamkos aurait été à Sotchi n'eut été qu'il récupérait d'une fracture à une jambe.

John Tavares des Islanders de New York avait amorcé le tournoi olympique, mais il avait subi une sérieuse blessure à un genou tôt dans la compétition.

En défense, le mantra de l'équipe canadienne en Russie, on n'allait pas changer une formule éprouvée.

On a choisi deux arrières gauchers, Duncan Keith et Marc-Édouard Vlasic, et deux droitiers, Shea Weber et Drew Doughty, qui se connaissent bien.

En ce sens, la non sélection de P.K. Subban des Canadiens de Montréal n'a absolument rien de surprenant.

Il est même loin d'être acquis que Subban fasse partie de la sélection finale, le 1er juin. Rappelez-vous qu'il était un réserviste à Sotchi et que l'entraîneur de l'équipe canadienne est encore Mike Babcock.

Alex Pietrangelo des Blues de St. Louis, qui a fait partie du top-six en défense en Russie, ou Brent Burns des Sharks de San Jose, lui seront peut-être préférés. On pourrait même opter pour Kristopher Letang des Penguins de Pittsburgh.

Du côté gauche, Mark Giordano des Flames de Calgary est le principal aspirant pour l'obtention du troisième poste. À Sotchi, Jay Bouwmeester des Blues et Dan Hamhuis des Canucks de Vancouver étaient les autres gauchers.

Les trois meilleurs

Devant le filet, le choix de Braden Holtby des Capitals de Washington allait de soi. Il s'avérera un remplaçant de qualité advenant que Price ne soit pas en mesure de prendre part à la compétition.

Corey Crawford des Blackhawks de Chicago s'avère un excellent réserviste. Les dirigeants pourront toujours faire appel au vétéran Roberto Luongo des Panthers de la Floride, qui secondait Price à Sotchi, advenant que Price doive déclarer forfait. 

"Nous avons choisi ces trois gardiens parce que nous jugeons qu'ils sont actuellement les trois meilleurs, a déclaré le directeur général Doug Armstrong. Avant qu'il ne se blesse, la feuille de route de Carey parlait d'elle-même. Les deux autres figurent parmi les 10 meilleurs de la LNH au chapitre de la moyenne et du pourcentage d'arrêts, et ils sont numéro un et deux dans la colonne des victoires. Un (Crawford) a gagné la Coupe Stanley à quelques reprises et l'autre (Holtby) s'approche du plateau des 50 victoires en saison régulière."

Un aspect non négligeable, on voulait s'assurer qu'advenant qu'un des trois soit dans l'incapacité de prendre part au tournoi, que les deux autres se sentent comme membres à part entière de l'équipe.


Principal atout: Le jeu collectif. Èquipe Canada peut s'imposer, peu importe le style de ses adversaires, parce que les joueurs font passer les succès de l'équipe avant leur gloriole personnelle.

Principale lacune: Aucune. L'équilibre et la profondeur à toutes les positions font peur.

Plus grande surprise: Corey Crawford. Même si ce n'en est pas réellement une. Ce sera une première pour le gardien natif de Châteauguay sur la scène internationale. Il a été trop occupé à gagner la Coupe Stanley au cours des dernières années.

Plus grand oubli: Corey Perry. Ce n'est que partie remise. Le grand complice de Ryan Getzlaf chez les Ducks devrait faire partie de la sélection finale, le 1er juin.

Formation


Corey Crawford, Blackhawks de Chicago, G
Braden Holtby, Capitals de Washington, G
Carey Price, Canadiens de Montréal, G
Drew Doughty, Kings de Los Angeles, D
Duncan Keith, Blackhawks de Chicago, D
Marc-Edouard Vlasic, Sharks de San Jose, D
Shea Weber, Predators de Nashville, D
Jamie Benn, Stars de Dallas, A
Patrice Bergeron, Bruins de Boston, A
Jeff Carter, Kings de Los Angeles, A
Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh, A
Ryan Getzlaf, Ducks d'Anaheim, A
Tyler Seguin, Stars de Dallas, A
Steven Stamkos, Lightning de Tampa Bay, A
John Tavares, Islanders de New York, A
Jonathan Toews, Blackhawks de Chicago, A

En voir plus