Skip to main content

Et de trois pour Connor McDavid

Pour une troisième saison consécutive, la sensation des Oilers atteint la barre des 100 points

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Connor McDavid accumule de manière régulière les étoiles dans son cahier et les jalons dignes de mention depuis le début de sa jeune carrière dans la LNH. Le capitaine des Oilers a fait son entrée mercredi dans un club très sélect comprenant seulement Wayne Gretzky, Mario Lemieux, Dale Hawerchuk et Sidney Crosby, alors qu'il a atteint le plateau des 100 points pour la troisième fois de sa carrière avant l'âge de 23 ans. 

Malgré une défaite de 6-3 des Oilers face aux Devils du New Jersey, mercredi soir, dans un match d'une haute importance pour la formation albertaine, McDavid a amassé deux autres points pour porter sa séquence de matchs avec au moins un point à dix et atteindre la centaine de points. Au cours de sa fructueuse séquence, la vedette des Oilers a récolté 18 points (trois buts, 15 passes).

Video: NJD@EDM: Benning compte, 100 points pour McDavid

Il est également devenu le 19e joueur de l'histoire à connaître au moins trois saisons de suite de 100 points et plus, et le premier depuis Alexander Ovechkin (2007 à 2010), qui est le seul autre joueur actif à avoir accompli ce fait d'armes.

Outre Ovechkin et McDavid, cette liste contient également les noms de Mike Bossy, Paul Coffey, Wayne Gretzky, Dale Hawerchuk, Brett Hull, Guy Lafleur et Mario Lemieux, entre autres.

« Sa capacité à lire le jeu et à anticiper où ira la rondelle est sans doute la meilleure de la ligue », avait déclaré John Tavares à La Presse canadienne avant le duel entre les Maple Leafs et les Oilers samedi dernier. « Et sa capacité à conserver sa vitesse et à la maintenir aussi longtemps, tout ça avec la rondelle, puis être capable d'effectuer des pièces de jeu à cette vitesse et de voir l'action deux ou trois jeux en avance… c'est hallucinant. »

Video: VGK@EDM: McDavid marque un but sensationnel

Avec cet autre honneur à son actif, la jeune sensation de 22 ans (66 matchs) est devenue après Nikita Kucherov (62 matchs) le deuxième joueur à atteindre la barre des 100 points en moins de 70 rencontres cette saison. La dernière fois que deux joueurs avaient réalisé cet exploit remonte à la saison 2005-06, alors que Jaromir Jagr (67 matchs, Rangers de New York) et Joe Thornton (66 matchs, Sharks de San Jose) l'avaient fait. 

Avec encore 12 rencontres à faire à la saison des Oilers - eux qui sont à six points de la dernière place de quatrième as dans l'Ouest -, McDavid pourrait bien établir une nouvelle marque personnelle et éclipser celle réussie l'an dernier (108 points).

Au-delà de sa contribution offensive, le premier choix au total du repêchage de 2015 est une présence rassurante dans le vestiaire des Oilers.

« Connor apporte beaucoup à notre équipe. Évidemment, vous voyez les statistiques offensives, mais il nous apporte beaucoup plus que ça », avait mentionné Sam Gagner à l'Associated Press à propos de son coéquipier.

McDavid et Ovechkin… même combat? 

Nul doute, avec son début de carrière fulgurant, McDavid est assurément entré par la grande porte. Les comparaisons avec Crosby et Ovechkin se font donc de plus en plus présentes, et avec raison. 

À titre comparatif, Crosby a récolté 397 points à ses quatre premières saisons dans la LNH, en 290 rencontres, pour une moyenne de 1,37 point par match. 

Même si la campagne n'est pas encore officiellement terminée, McDavid a jusqu'ici récolté 356 points en 275 rencontres, ce qui lui donne une moyenne de 1,29 point. Ce n'est pas tout à fait Crosby, mais ce n'est pas loin. Sauf que, le capitaine des Penguins a participé à la grande finale à sa troisième saison et a soulevé la Coupe Stanley à sa quatrième campagne, ce qui n'est pas tout à fait le cas du joueur de centre des Oilers.

Voilà pourquoi les comparaisons sont légèrement plus intéressantes avec Ovechkin, alors que les deux joueurs ont vécu - ou vivent encore dans le cas de McDavid - une situation semblable où les succès individuels n'ont pas mené à des succès en séries éliminatoires. 

Video: WSH@PIT: Ovechkin inscrit son 1200e point en carrière

Le meilleur parcours du joueur de centre canadien aura été une deuxième ronde, en 2016-17. La formation albertaine avait alors éliminé les Sharks en six matchs, avant de s'incliner en sept duels face aux Ducks d'Anaheim. Il s'agissait également de la meilleure campagne des Oilers en saison régulière depuis l'arrivée de McDavid, alors que l'équipe avait pris le deuxième rang de la section Paficique (47-26-9; 103 points). 

Voilà la principale différence entre Ovechkin et McDavid, puisque les Capitals ont généralement dominé en saison régulière depuis l'arrivée d'Ovi, mais ont souvent fini par s'effondrer au tournoi printanier au cours des premières saisons du Tsar.

À cet effet, la super vedette des Oilers avait déjà déclaré qu'il était quasi impossible pour un seul joueur de faire la différence et de changer le destin d'une franchise, surtout dans la Ligue nationale d'aujourd'hui.

« Je ne pense pas que ce soit du tout possible », avait expliqué McDavid à l'Associated Press. « Je ne pense pas que dans cette ligue, où la compétition est très féroce chaque soir, un seul joueur puisse faire toute la différence. »

À ses quatre premières campagnes dans la LNH, Ovechkin non plus n'avait jamais dépassé la deuxième ronde des séries. Il reste maintenant à souhaiter à McDavid qu'il n'ait pas à attendre aussi longtemps que le capitaine des Capitals avant de soulever la Coupe Stanley, lui qui a réussi à le faire l'an dernier à sa 13e saison dans le circuit.

Même si Leon Draisaitl (89 points) semble avoir décidé de venir en aide à son coéquipier, les Oilers auront besoin de beaucoup plus de soutien, tant offensif que défensif, s'ils espèrent participer à la danse du printemps et faire un bout de chemin. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.