Skip to main content

CMJ : Le Canada doit se méfier des Tchèques

La troupe de Dominique Ducharme affrontera une équipe en confiance qui n'a absolument plus rien à perdre en demi-finale

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BUFFALO -- Il y a d'abord eu la Russie au cours de la ronde préliminaire et ensuite la Finlande en quarts de finale. Le tableau de chasse de la République tchèque au Championnat mondial junior de la FIHG commence à être assez imposant.

Les Tchèques pourront-ils maintenant ajouter le Canada à cette liste? C'est le défi qui se dressera devant eux, jeudi, à leur première présence en demi-finale depuis 2005.

« Il faut y croire, a déclaré l'attaquant Filip Zadina, auteur de deux buts face à la Finlande. Si nous y croyons pendant 70 minutes (prolongation incluse), nous pouvons faire ce que nous voulons. Nous pouvons gagner contre le Canada, contre les États-Unis. Il faut simplement y croire. »

C'est ce qu'ils ont fait contre la Finlande. Ils ont été dominés 54-30 au chapitre des tirs au but, mais le gardien Josef Karenar a tenu le fort tant bien que mal pour permettre aux siens de se sauver avec une victoire de 4-3 en tirs de barrage.

C'est là la force des Tchèques. Ils n'abandonnent jamais peu importe l'allure du match. Et si le Canada leur ouvre moindrement la porte en leur offrant la moindre chance d'y croire, les Tchèques vont mettre leur pied dans la porte.

« Je pense que maintenant, toute la pression que nous avions est tombée pour nous, a déclaré l'entraîneur Filip Pesan. Nous sommes prêts à jouer sans pression et je pense que ça peut nous aider un peu. Tout le monde pense que le Canada va nous battre, donc la pression est sur eux, n'est-ce pas?

« Nous avons un très grand coeur et nous nous battons pour la victoire. Vous le voyez dans leurs yeux, ils veulent se battre, ils veulent bloquer des tirs. C'est pourquoi nous sommes maintenant en demi-finale. »

Il sera intéressant surtout de voir à quel niveau se situe le niveau d'énergie des Tchèques après cet éprouvant début de tournoi. Contrairement au Canada, ils n'ont pas eu de match facile.

Au cours de la ronde préliminaire, ils ont affronté coup sur coup la Russie et la Suède avant de peiner face au Bélarus (6-5) et de se tirer d'affaire en troisième période contre la Suisse (6-3).

En mission

Malgré tout ça, les Tchèques semblent en mission et les Canadiens feraient mieux de ne pas avoir la tête en finale avant d'avoir tout d'abord remporté cette rencontre.

« Ils ont joué une excellente rencontre contre la Finlande et on s'attend à un match serré, a déclaré l'attaquant québécois Maxime Comtois. On sait qu'ils ont de gros joueurs à l'avant, ils ont un excellent gardien et des défenseurs mobiles qui peuvent bouger la rondelle. »

Le Canada devra avoir à l'oeil l'explosif duo de Zadina (admissible au repêchage de 2018) et de Martin Necas (Rangers de New York), les deux ayant récolté respectivement six (5 buts, 1 aide) et neuf (3 buts, 6 aides) points jusqu'à maintenant.

Quand les deux sont sur la patinoire au même moment, il y a souvent des flammèches. 

C'est sans oublier l'attaquant Martin Kaut (1 but, 5 aides) et l'espoir du Lightning de Tampa Bay Libor Hajek (1 but, 6 aides), qui se retrouve sans trop faire de bruit parmi les défenseurs les plus productifs du tournoi.

Les Canadiens devront aussi trouver le moyen de déranger le gardien Josef Korenar (2,90; 0,922), qui a permis aux siens de remporter tous les matchs au cours desquels ils ont été dominés au chapitre des tirs, ce qui devrait être à nouveau le cas.

« Je pense qu'on a beaucoup appris dans le match contre les États-Unis, a expliqué Comtois. Ç'a été une énorme expérience pour nous. De mener 3-1 en troisième période, de se faire remonter et de perdre en fusillade, je pense que ç'a été une expérience bénéfique pour nous même si le résultat a été mauvais.

« Tout au long du tournoi, nous avons bâti notre style de jeu et on va continuer de le faire. »

Le gagnant de ce duel affrontera le gagnant du match entre les États-Unis et la Suède en finale, vendredi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.