Skip to main content

CMJ : Cinq choses à retenir - 27 décembre

Des sueurs froides pour la Suisse, une autre victoire pour le Canada

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Pour la durée du Championnat mondial junior de la FIHG, LNH.com dressera chaque jour un bilan de la journée d'activités en cinq points pour ne rien manquer de l'action.

Voici ce que l'on doit retenir de la journée du 27 décembre :

Résultats de la journée

Biélorussie 2, Suisse 3
Canada 6, Slovaquie 0

Des sueurs froides

À son premier match du tournoi, la Suisse s'est payé une petite frayeur face à la Biélorussie - le pays promu dans le groupe mondial cette année - en venant de l'arrière en troisième période pour l'emporter 3-2.

En retard 2-1 avec moins de 10 minutes à faire au match, le jeune Valentin Nussbaumer (admissible au repêchage de 2019) et Philipp Kurashev (admissible au repêchage de 2018) sont cependant venus sauver les meubles.

Les deux équipes étant dans le groupe B en compagnie de puissances comme la Suède, la Russie et la République tchèque, ce match risque fort probablement de déterminer l'équipe qui devra passer par la ronde de relégation au terme de la ronde préliminaire. À moins d'une surprise...

Un nom à retenir

Valentin Nussbaumer. Le jeune Suisse de 17 ans a connu un fort premier match au Championnat mondial et a montré de bons instincts. Il a inscrit le but égalisateur et a dirigé quatre tirs au but, le troisième plus haut total de son équipe. Il a aussi été nommé joueur du match pour la Suisse.

Mais au-delà des statistiques et des honneurs individuels, le joueur de centre a mis en valeur sa vision du jeu, sa rapidité et ses mains. Nussbaumer a encore du chemin à parcourir avant d'être admissible au repêchage de la LNH (2019) et on pourrait le revoir à deux autres reprises sur la scène internationale en raison de son âge.

Le patineur de 5 pieds 10 pouces et 159 livres évolue déjà dans la Ligue nationale suisse avec Biel-Bienne, où il a amassé cinq buts en 19 rencontres.

Jordan Kyrou sait jouer au hockey

L'attaquant canadien Jordan Kyrou a montré de quel bois il se chauffe dans la victoire convaincante de 6-0 des siens face aux Slovaques. L'espoir des Blues de St. Louis (no 35 - 2016) a marqué un but qui devrait avoir une place de choix dans les faits saillants du tournoi.

Kyrou a reçu la passe de Victor Mete dans l'enclave et il a complètement déculotté l'attaquant Erik Smolka alors qu'il semblait n'y avoir aucune issue. Il a ensuite décoché un tir précis qui a eu raison du gardien David Hrenak au deuxième engagement.

L'attaquant, qui a aussi ajouté deux aides, a failli récidiver en début de troisième période, mais Hrenak a eu le dernier mot.

Un soldat en moins

Pour son match face à la Slovaquie, la brigade défensive canadienne était amputée de l'un de ses éléments les plus importants en Kale Clague. Le choix de deuxième tour des Kings de Los Angeles en 2016 s'est blessé lors de l'affrontement contre la Finlande, mardi, en bloquant un tir avec l'intérieur de son patin.

Selon le réseau TSN, le défenseur qui a été le plus utilisé pendant le premier match n'aurait toutefois pas subi de fracture. Jumelé à Dante Fabbro, c'est Cale Makar qui a semblé pallier le plus à son absence et il en a profité en récoltant deux aides.

Il sera intéressant de voir si le Canada pourra compter sur les services de Clague pour le match extérieur face aux États-Unis, vendredi. Dossier à suivre.

Soupir de soulagement

Déjà privé de Clague et comptant sur Fabbro, qui est revenu d'une blessure au pied seulement mardi, l'entraîneur-chef Dominique Ducharme a dû pousser un soupir de soulagement lorsqu'il a vu Jake Bean revenir au jeu en début de deuxième période à la suite d'une violente collision contre la bande survenue en première.

Visiblement sonné, le défenseur a reçu l'aide de deux coéquipiers pour retraiter au vestiaire quelques minutes avant la fin du premier tiers. Cette (autre) blessure a forcé la formation canadienne à se débrouiller avec seulement cinq défenseurs pendant quelques minutes.

Rappelons que le Canada n'a que sept défenseurs dans sa formation et qu'aucune modification n'est permise d'ici la fin du tournoi.

Le programme du 28 décembre

Finlande c. Danemark, 12h HE
Russie c. Suisse, 14h HE
Suède c. République tchèque, 16h HE
États-Unis c. Slovaquie, 20h HE

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.