Skip to main content

CMH : McDavid ressent une confiance tranquille

Connor McDavid et Aaron Ekblad ont hâte de prouver qu'Équipe Amérique du Nord peut jouer avec les plus grands

par Mike Brophy / Correspondant NHL.com

TORONTO -- Le défenseur des Panthers de la Floride Aaron Ekblad pense que ce serait une erreur des autres équipes participant à la Coupe du monde de hockey 2016 de prendre l'équipe de l'Amérique du Nord à la légère.

« Il y a beaucoup de vitesse et de talent au sein de notre équipe, a indiqué Ekblad. Tout va dépendre de la façon dont nous allons nous habituer à jouer ensemble sous les ordres de l'entraîneur Todd McLellan (Oilers d'Edmonton) et du reste du groupe d'entraîneurs. Je pense que nous allons bien faire. »

L'équipe de l'Amérique du Nord en est à ses premiers pas au niveau du hockey international. Elle est représentée par les meilleurs éléments de 23 ans ou moins des États-Unis et du Canada. Elle évoluera dans le groupe B en compagnie de la Finlande, de la Russie et de la Suède.

La Coupe du monde 2016 se tiendra du 17 septembre au 1er octobre à Toronto.

L'équipe nord-américaine pourrait cependant être désavantagée en raison de sa jeunesse et de son manque d'expérience, mais les directeurs généraux associés Peter Chiarelli (Oilers d'Edmonton) et Stan Bowman (Blackhawks de Chicago) ont choisi des joueurs de grand talent.

Parmi les joueurs sélectionnés, nous retrouvons Ekblad, récipiendaire du trophée Calder en 2015, le défenseur Shayne Gostisbehere (Flyers de Philadelphie) qui a terminé deuxième au scrutin de la recrue de l'année en 2016, et le gardien Matt Murray, qui a aidé les Penguins de Pittsburgh à remporter la Coupe Stanley. Il y a aussi les joueurs de centre Connor McDavid (Oilers) et Jack Eichel (Sabres de Buffalo), les deux premiers choix lors du repêchage 2015 de la LNH, et Auston Matthews, le tout premier joueur choisi lors du repêchage 2016 par les Maple Leafs de Toronto.

« C'est excitant, a avoué McDavid. Il y a plusieurs bons joueurs qui possèdent de la vitesse et du talent. Je pense que nous avons les outils nécessaires pour surprendre plusieurs équipes. »

Évoluer pour la formation de l'Amérique du Nord procure à plusieurs la chance de jouer en compagnie de nombreux confrères plutôt que de les affronter. McDavid a indiqué qu'il est heureux d'avoir la chance de jouer en compagnie de Matthews. Ils se sont affrontés lors des matchs entre les États-Unis et le Canada au championnat mondial junior de la FIHG en 2015 et au championnat mondial de la FIHG de 2016.

« Je ne sais pas beaucoup de choses sur lui, a avoué McDavid. Il a été choisi au tout premier rang et je sais que cela a créé tout en engouement. J'ai joué deux fois contre lui et je sais qu'il est très bon. Il aura une belle carrière dans la LNH. »

McDavid a révélé ne rien faire de spécial en vue du tournoi.

« Je m'entraîne tout simplement en vue de la saison, a-t-il indiqué. Le tournoi débute un peu plus tôt que ce dont nous sommes habitués, mais c'est comme évoluer au niveau junior alors que les camps d'entraînement débutent plus tôt que ceux de la LNH. Donc pour moi, c'est comme un début de saison au niveau junior. Rien ne change vraiment et je me prépare comme s'il ne s'agissait que du début d'une autre année. »

McDavid a terminé au troisième rang du scrutin en vue du trophée Calder même s'il n'a disputé que 45 matchs en raison d'une fracture à la clavicule gauche, subie le 3 novembre 2015. Il a marqué 16 buts et récolté 48 points en 45 rencontres. Sa moyenne de 1,07 point par match était la troisième meilleure parmi les joueurs qui ont disputé au moins 40 parties derrière Patrick Kane des Blackhawks de Chicago (1,29) et Jamie Benn des Stars de Dallas (1,09).

Quand on a demandé à McDavid comment l'équipe de l'Amérique du Nord allait figurer face à des équipes plus expérimentées, il a répondu qu'il y a une « confiance tranquille » au sein de l'équipe.

« Tout est hypothétique, a-t-il dit. Nous ne sommes même pas ensemble présentement. Mais en discutant avec d'autres joueurs, je pense que nous possédons tous cette confiance. Mais en même temps, nous savons que nous sommes jeunes et que personne ne s'attend à trop de choses de notre part. Nous verrons comment cela va aller, mais nous sommes tous excités.»

Ekblad attend avec impatience le premier match de la formation nord-américaine face à la Finlande le 18 septembre (20h HE, TVA Sports).

« Je suis emballé de participer à ce tournoi, a avoué Ekblad. C'est quand même la Coupe du monde de hockey, un événement tout récent et je sais que les joueurs de l'équipe de l'Amérique du Nord ont la chance de surprendre au cours du tournoi. »

En voir plus