Skip to main content

CMH : La formation prévue d'Équipe Canada

Pas de place pour Pietrangelo et Hall, mais Burns et Thornton pourraient obtenir leur place cette semaine

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

L'équipe de direction d'Équipe Canada fait face à tout un dilemme.

Avec sept autres joueurs à nommer pour compléter leur alignement en vue de la Coupe du monde de hockey 2016 d'ici la fin de la semaine, il y a au moins 15 joueurs dont la candidature mérite d'être étudiée, et de solides arguments peuvent être avancés pour chacun d'eux.

 

Il s'agit d'une situation à laquelle le Canada est confronté à presque tous les tournois internationaux auxquels il participe. Avec autant de joueurs d'élite à sa disposition, l'accent est souvent mis davantage sur le concept d'équipe que sur le talent seul. Des rôles plus précis, comme l'infériorité numérique, doivent être pris en considération, mais il arrive que le Canada se tire dans le pied en analysant ces situations trop en profondeur.

Ce casse-tête est particulièrement évident lorsque l'on regarde du côté de la ligne bleue du Canada.

Quatre défenseurs font partie des 16 joueurs déjà nommés dans l'alignement au mois de mars, le même top-4 qui a remporté la médaille d'or sous les ordres de l'entraîneur Mike Babcock aux Jeux olympiques 2014 de Sotchi. Ce groupe est composé des droitiers Drew Doughty des Kings de Los Angeles et Shea Weber des Predators de Nashville, et des gauchers Marc-Edouard Vlasic des Sharks de San Jose et Duncan Keith des Blackhawks de Chicago.

Dans un monde idéal, le Canada aimerait ajouter au moins un autre défenseur gaucher afin d'évoluer sur la troisième paire, et cela risque fort bien d'arriver puisque Babcock préfère miser sur un groupe équilibré en défensive. Cependant, Brent Burns des Sharks, Kris Letang des Penguins de Pittsburgh, Alex Pietrangelo des Blues de St. Louis et P.K. Subban des Canadiens de Montréal sont tous droitiers, et sont d'excellents candidats pour occuper l'un des trois derniers postes de la brigade défensive.

Si le Canada fait appel à un gaucher, cela veut dire que deux de ces quatre joueurs ne seront pas de la formation.

Nous n'avons pas retenu de défenseur gaucher, bien que le Canada risque de le faire, car en y allant simplement au mérite, les trois derniers défenseurs devraient être choisis parmi ce groupe de quatre arrières, peu importe de quel côté ils lancent.

Le même principe a guidé nos choix à l'attaque, alors que nous avons opté pour des joueurs pouvant changer à eux seuls le cours d'un match plutôt que sur des joueurs qui peuvent remplir des rôles précis.

Voici qui, selon LNH.com, seront les sept derniers joueurs ajoutés à la formation :

A : Claude Giroux (Flyers de Philadelphie), Brad Marchand (Bruins de Boston), Corey Perry (Ducks d'Anaheim), Joe Thornton (Sharks de San Jose)

D : Brent Burns (Sharks de San Jose), Kris Letang (Penguins de Pittsburgh), P.K. Subban (Canadiens de Montréal)

La chimie qui existe déjà entre certains attaquants est un argument pertinent dans un tournoi de courte durée, mais seulement à condition que ces joueurs méritent de faire partie de l'équipe en raison de leur propre contribution. C'est assurément le cas de Perry et Marchand.

Perry a terminé au neuvième rang de la LNH cette saison avec 34 buts, et ses 110 buts au cours des trois dernières saisons lui procurent une égalité au troisième rang de la ligue avec l'attaquant des Stars de Dallas Jamie Benn. Marchand a conclu la dernière campagne au sixième rang des buteurs du circuit avec 37 buts, un sommet en carrière, et il formerait un excellent duo en infériorité numérique avec son centre régulier à Boston, Patrice Bergeron.

La saison régulière de Thornton devrait à elle seule être suffisante pour lui permettre d'être retenu par Équipe Canada, lui qui a terminé au quatrième rang des pointeurs de la ligue avec 82 points en 82 matchs, le vétéran de 36 ans prenant part à la totalité des matchs des siens pour la quatrième fois au cours des cinq dernières campagnes. Son rendement au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley devrait toutefois garantir sa place, lui qui a récolté 18 points en 18 parties.

Le dernier poste à l'attaque se joue entre Giroux, Matt Duchene de l'Avalanche du Colorado, Taylor Hall des Oilers d'Edmonton et Ryan O'Reilly des Sabres de Buffalo. Nous avons choisi Giroux puisqu'il présente la meilleure combinaison d'aptitudes parmi ces quatre joueurs. Il fait partie de l'élite en avantage numérique, il peut écouler les punitions, il excelle sur les mises en jeu, en plus de pouvoir évoluer au centre ou à l'aile. Giroux devrait être pleinement rétabli de son opération à la hanche et aux abdominaux subie le 17 mai à temps pour le camp d'entraînement d'Équipe Canada.

En défensive, Pietrangelo a été devancé par Burns, Letang et Subban, même s'il possède probablement une longueur d'avance sur ces trois arrières en raison de son historique avec Babcock à Sotchi. Burns domine ses adversaires en séries éliminatoires avec 20 points en 18 rencontres, reprenant là où il avait laissé en saison régulière avec sa récolte de 75 points. Letang joue près de 30 minutes par match avec les Penguins au cours des présentes séries, et il a terminé au cinquième rang de toute la LNH au classement des pointeurs à partir de Noël avec 53 points à ses 46 derniers matchs.

À l'exception de Keith, Subban serait le seul gagnant du trophée Norris au sein de cet alignement. Son importance pour les Canadiens peut être résumée ainsi : des 182 buts marqués par Montréal au cours des 68 matchs auxquels Subban a pris part cette saison, il se trouvait sur la glace sur 109 d'entre eux, soit 59,9 pour cent, alors qu'il se trouvait sur la glace pour 45,2 pour cent des buts accordés par Montréal. À titre de comparaison, Erik Karlsson des Sénateurs d'Ottawa se trouvait sur la glace pour 131 des 230 buts inscrits par son équipe cette saison, soit 57 pour cent, et se trouvait sur la glace pour 47,7 pour cent des buts accordés par les siens.

Alignement potentiel

Attaquants
Jamie Benn - Sidney Crosby - Tyler Seguin
John Tavares - Ryan Getzlaf - Corey Perry
Joe Thornton - Jonathan Toews - Steven Stamkos
Brad Marchand - Patrice Bergeron - Jeff Carter
Claude Giroux

Défenseurs
Duncan Keith - Shea Weber
Marc-Edouard Vlasic - Drew Doughty
Brent Burns - P.K. Subban
Kris Letang

Gardiens
Carey Price
Braden Holtby
Corey Crawford

 

En voir plus