Skip to main content

Clayton Keller a mis la barre très haute

L'espoir des Coyotes de l'Arizona a connu une excellente saison l'an dernier et veut encore faire mieux

par Jerry Brown / Correspondant NHL.com

GLENDALE - Clayton Keller espère que la saison 2017-18 sera la meilleure de sa carrière.

Mais il sait qu'il aura fort à faire pour maintenir le rythme qu'il s'est lui-même imposé.

Dans les 12 mois qui ont suivi sa sélection par les Coyotes de l'Arizona au septième rang du repêchage de 2016, Keller a connu d'excellents moments.

Il a inscrit 45 points en 34 rencontres avec Boston University, menant les Terriers à la finale régionale ouest du tournoi de la NCAA. Quelques jours après l'élimination de son équipe, Keller a signé un contrat avec les Coyotes et a effectué ses débuts dans la LNH à moins de 40 kilomètres de sa ville natale de Swansea, dans l'Illinois, en affrontant les Blues de St. Louis.

Et tout cela est survenu quelques mois après que Keller eut mené les États-Unis vers une médaille d'or au Championnat mondial junior, un tournoi couronné par une victoire de 5-4 en tirs de barrage contre le Canada à Montréal.

« Tout ce qui s'est produit a été incroyable, mais gagner la médaille d'or pour ton pays en battant le Canada ça vient en tête de liste, a dit Keller. Se tenir debout sur la ligne bleue en chantant l'hymne national avec les médailles autour du cou, c'est quelque chose dont je vais toujours me souvenir. »

Keller a mis fin à une impressionnante année en devenant le premier Américain à inscrire un tour du chapeau dans un match du tournoi depuis Craig Smith en 2013 dans une victoire de 7-2 contre le Danemark.

« Chaque étape a été une expérience incroyable, atteindre tous les buts que je m'étais fixés, faire partie d'équipes exceptionnelles, a dit Keller. Tu n'as pas beaucoup de temps pour y penser quand ça se déroule, mais quand c'est terminé, tu prends un peu de recul et tu réalises à quel point c'était spécial. »

Il est maintenant temps pour Keller, qui aura 19 ans le 29 juillet, de vivre des moments mémorables avec les Coyotes. Il met les efforts pour se préparer pour ce qui pourrait être sa première saison complète dans la LNH. Il s'entraîne et fait attention à son alimentation afin de prendre de la masse musculaire.

Rien n'est garanti, mais l'adjoint au directeur général des Coyotes, Steve Sullivan, est bien conscient des attentes envers Keller et l'attaquant Dylan Strome, le troisième choix du repêchage de 2015.

« Dans un monde parfait, nous voulons que des gars comme Keller et Strome fassent l'équipe pour qu'ils aient la chance d'avoir un impact, a dit Sullivan. On parle de deux joueurs clés pour l'avenir de l'organisation qui ont excellé jusqu'à maintenant. Ils sont désormais très près d'obtenir leur chance au plus haut niveau.

« La vision de Clayton lui permet de faire des jeux que d'autres joueurs ne penseraient même pas à essayer. Il voit la patinoire et ce qui est sur le point de se produire. Il est très intelligent. »

Ses habiletés ne font aucun doute, mais à 5 pieds 10 pouces et 165 livres, Keller doit augmenter son gabarit pour jouer dans la LNH. Donc plutôt que de prendre quelques semaines de repos au mois de mai, Keller s'est dirigé en Arizona avec de nouveaux objectifs.

« Le fait d'avoir passé quelques semaines ici la saison dernière m'a montré comment il faut travailler fort pour avoir un impact, a-t-il expliqué. La façon dont tu te comportes, juste de regarder les gens dans les yeux et des petites choses comme ça peuvent faire une grande différence. »

Keller et le joueur de centre Christian Dvorak ont joué sur le même trio durant le Championnat mondial et son premier match dans la LNH à St. Louis.

« Nous sommes de très bons amis à l'extérieur de la patinoire et je pense que nous avons une très bonne chimie sur la patinoire, a indiqué Keller. Nous l'avons démontré au Championnat mondial et je crois que de jouer ensemble dans la LNH serait bon pour nous. »

En voir plus